AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La grande bibliothèque du palais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La grande bibliothèque du palais.   Mer 21 Mar - 23:12

Lisa d’Ambre se promenait tranquillement dans les couloirs déserts du palais, vêtue de ses couleurs, l’or et le pourpre. Un pantalon et un chemisier aux manches bouffantes, le tout agrémenté de bottes de cuir noires, d’une cape portant son emblème et d’une large ceinture à la taille. Elle emprunta divers couloirs et autres escaliers, se perdant comme toujours dans cet immense dédale, mais finit tout de même par tomber sur la grande bibliothèque du palais, située au premier étage de l’imposant bâtiment. Elle laissa les battants de la lourde porte ouverts, de façon à pouvoir entendre suffisamment tôt l’arrivée d’un quelconque visiteur.

Elle s’installa confortablement dans un fauteuil près d’une fenêtre qu’elle entrouvrit d’ailleurs afin de profiter de la légère brise qui soufflait à l’extérieur, montant depuis le port, apportant donc les doux effluves marins. Elle était seule dans la pièce et n’en était à vrai dire pas mécontente. Enfin un peu de paix ! Non mais c’est vrai, depuis son arrivée en Ambre, quelques semaines plus tôt, elle n’avait pas eu une seconde à elle. On la demandait à telle ou telle réception, ou banquet. Elle devait être présente pour toutes les cérémonies, être vue à la cour. Bref, elle devait faire le gentil toutou qu’on expose, et elle détestait ça. Si bien que, depuis peu, elle avait décidé de laisser tomber tout ça, elle en avait appris bien assez, et elle pouvait donc mener à bien son projet maintenant qu’une majeure partie des cartes étaient dans sa main. Full au roi.

Fière de son nouveau status de princesse de la maison d’Ambre, elle n’hésitait pas à en user, parfois abusivement, souvent pour un rien. Néanmoins, personne ne lui en avait encore fait le reproche, elle ne s’en formalisait donc pas le moins du monde.

Elle attrapa un livre posé sur la table basse près d’elle, là ou un noble avait du le laisser, en partant faire le gentil chien chien qui remue la queue en suivant le souverain d’Ambre, ou partant assouvir certains besoins naturels avec une servante. Qu’importe. L’ouvrage était intitulé : Jusmerio, ce qui devait signifier quelque chose dans une langue ombrienne. L’ensemble du bouquin était écrit dans une orthographe et grammaire inconnue de la jeune femme, mais faisant mine de rien, celle-ci l’ouvrit au premier tiers environ et le déposa sur ses genoux, comme avait d’ailleurs du le faire la personne qui l’avait laissé trainer là. Lisa doutait en effet fort qu’un courtisan connaisse ce langage. Il faut dire qu’elle n’avait pas une très haute estime de tous ces gens là.

Elle contemplait toujours la ville qui s’étalait sur le flanc de Kolvir en contrebas, le regard perdu dans un vide magnifique, tandis que sa pensée s’écoulait comme un paisible torrent en crue. Ce fut le claquement de mocassins sur le sol dallé du couloir qui la sortit de son univers psychique. Quelqu’un approchait.

Elle reporta son attention sur le livre devant elle, prenant une mine des plus intéressée, comme si elle était véritablement captivée par les lignes noires qui dansaient littéralement sous ses yeux. Elle ne releva pas la tête quand le serviteur entra, et fit semblant de se rendre compte de sa présence seulement quand il l’eut appelé pour la troisième fois.


- Oh, excusez-moi, je ne vous avais pas entendu arriver, dit elle d’une voix claire légèrement tintée de surprise.

Elle était bonne comédienne, ça au moins on ne pouvait pas lui enlever, lui reprocher peut être, mais la critiquer sur la qualité de son interprétation aurait été injuste. De toute manière qu’elle fut réellement sincère, qu’elle joue à la perfection, ou qu’elle mente comme une arracheuse de dents de façon voyante n’aurait rien changé, la réponse du domestique aurait été la même. Il faut dire qu’ils étaient habitués aux plaisirs loufoques des princes et princesses de la famille, et qu’ils avaient tout bonnement pris l’habitude d’entrer dans le jeu de ces derniers.

- Vous souhaitez ? continua t’elle d’une voix polie mais sans appel, comme irritée qu’on la dérange en pleine lecture d’une épopée si fascinante.
- J’ai une missive du roi Random pour vous, Princesse Lisa.
- Faîtes en moi la lecture, je vous prie.


L’homme allait répliquer quelque chose, comme quoi elle était cachetée, et qu’il se pouvait donc qu’elle contienne des informations privées, mais le regard glacial qu’elle lui suffit à le convaincre de ne pas l’embêter plus longtemps avec de telles sottises. A vrai dire, Lisa était presque sûre du pourquoi du comment de cette lettre, elle ne craignait donc pas qu’on ait vent de la nouvelle, bien au contraire, elle souhaitait que ça se sache. D’après ce qu’on lui en avait dit, Random avait envoyé le même papier à certains de ses cousins. Cela concernait une certaine mission qu’il leur confiait. Elle n’en savait pas plus, mais le bluff était une chose merveilleuse, et terriblement excitante à ses yeux. Elle ouvrit donc grand ses oreilles, alors que l’homme entonnait d’une voix forte et légèrement cassée les mots du roi de la terre réelle.

[Hors-Jeu : cf la salle du trône]
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: La grande bibliothèque du palais.   Dim 25 Mar - 22:37

Maelom serviteur à la cours d’Ambre se sentait vraiment très confus, il n’était absolument pas autoriser à lire ce que contenait cette lettre mais il avait aussi ordre de faire tout ce qui était en son pouvoir pour convaincre la princesse. Comme souvent les ordres qu’il avait reçut étaient contradictoires, c’est pour ça qu’il n’aimait pas les princes d’Ambres, ils se croyaient tous supérieurs sous peine qu’ils sont soit disant un lointain descendant de Dworkin. Cette jeune fille dont on ne connaissait rien et qui avait du jour au lendemain débarqué ici avec ses grands airs en était l’exemple même. Mais il ne pouvait rien dire, comme son père avant lui il était né pour servir les princes d’Ambre et s’il voulait faire manger sa famille il devait se plier à tous leurs désirs quel qu’ils soient. Il commença donc à lire la missive.

Citation :
Princes et Princesses d’Ambre,

Notre royaume est aujourd’hui en grand dangers. Vous vous êtes sans doute tout comme moi rendu compte des altérations que connaissent les ombres. Un informateur de source sûre m’a indiqué que le chaos subissait les mêmes bouleversements. Ses dirigeants pensent qu’un dénommé Jurt en ai responsable. Merlin, fils de Corwin m’avait il y a quelques années parlé de cet homme qui se trouve être son frère. Je n’avais à cette époque rien appris de rassurant et je pense aujourd’hui que nous sommes en très grand danger. Si vous ne voulez pas voir disparaître Ambre et les Ombres qui l’entoure, rejoignez moi et tous ceux de notre lignée, ensemble nous vaincrons ce nouvel adversaire.

Sir Random, Roi d’Ambre par la sainte Licorne.

Maelom était bouleversé, il ne se savait pas porteur d’une aussi importante et dramatique nouvelle. Il regarda la princesse assise en face de lui en attente de sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La grande bibliothèque du palais.   Mer 28 Mar - 18:45

Lisa écouta d’une oreille attentive le message qui lui était adressé, hochant la tête ci et là, un petit sourire se dessinant parfois aux coins de ses lèvres, ou une mine grave et soucieuse envahissant une demi-seconde son si doux visage.

Intéressant.

Voilà, le seul commentaire valable qui lui était venu à l’esprit. Oui, des informations intéressantes…

Naturellement, elle était parfaitement au courant des dérèglements d’Ombre pour y avoir elle-même passé une bonne partie de son temps dernièrement. Même la Zone Noire était touchée, ce qui inquiétait bien sur tout le monde dans les Cours du Chaos. Elle ne savait pas que même si près de la terre réelle de tels évènements se produisaient, mais elle l’avait supposé, et voilà qu’elle en obtenait confirmation. Très bien.

A vrai dire, le seul point qui avait retenu son attention toute entière et qui avait fait naître en elle bien des interrogations, c’était ce nom : Jurt. Oh, elle le connaissait…Plus qu’elle ne l’aurait souhaité d’ailleurs, mais là n’est pas la question. Jurt était le demi-frère de Mandor, il était donc logiquement son oncle, ce qui ne réjouissait guère la jeune demoiselle.

Elle avait de nombreuses fois eu l’occasion de le rencontrer, il rendait en effet souvent visite à la famille que ce soit dans les passes de Mandor ou à Sawall. Bref. Lisa ne l’avait jamais aimé, pire même, elle le détestait, ce type était tout simplement un fou, même si d’après ce qu’on en disait il était beaucoup moins déjanté qu’avant sa naissance, et qu’il clamait à tout va qu’il s’était rangé, et que le pouvoir ne l’intéressait plus. Le pouvoir. Oui, le pouvoir politique ne l’intéressait peut être plus, c’était possible, du moins concevable, mais le pouvoir, au sens d’instrument de domination, lui, le passionnait véritablement au plus haut point. Depuis son passage dans la fontaine du donjon des quatre-monde, il n’avait cessé de s’entrainer pour maîtriser ses nouveaux dons. On le disait « atout vivant » et Lisa n’avait compris ce terme que le jour ou pour s’amuser, Jurt l’avait attrapé par le bras et qu’ils étaient réapparu au dessus de l’abîme ou ils auraient sombré si au dernier moment, il ne les avait pas ramené dans le petit salon de son père ou tout le monde avait bien rit de la mine effarée de la princesse.

Enfin, cet homme possédait une force impressionnante, et même s’il était maladroit, il pouvait être utile, très utile et Lisa en avait toujours eu conscience, si bien qu’elle avait toujours tout fait pour être en bon terme avec lui, si bien qu’elle était d’avis qu’il l’appréciait, au moins un peu. Toujours est-il qu’il n’avait aucune raison de lui vouloir du mal, et c’était tout aussi bien ainsi.

Jurt serait donc à l’origine de tous ces désagréments. Pourquoi ? Comment ? Que pouvait-il encore bien manigancer ?

Random voulait que les descendants de feu le roi Obéron s’occupent de cette mission, tant mieux, elle allait s’en charger. Le seul problème était qu’ils devraient travailler en équipe, or, elle n’aimait pas du tout avoir d’autres personnes dans les pattes, il faudrait trouver un moyen habile de se débarrasser de ces gêneurs. Elle était la personne la plus compétente pour cette quête, elle n’allait tout de même pas partager le prestige avec des avortons…

Pour l’instant, il fallait qu’elle fasse semblant de rien. Trouver Random, quérir des informations complémentaires dont elle n’avait pas le moins du monde besoin, mais qui la ferait passer pour une personne intéressée par l’intérêt d’Ambre et le sort de l’univers en général, ce qui aurait par la même occasion un impact solide sur le possesseur de la couronne.

Continuant sur sa lancée, bonne comédienne qu’elle était, elle se joua du serviteur.


- Oh ! Par la sainte licorne, quelle nouvelle ! Veuillez m’excuser Maelom d’avoir fait de vous un oiseau de si mauvais augure. J’ose espérer que vous effacerez rapidement ces informations fatalistes et troublantes de votre esprit. Ce n’est pas le moment de nous laisser à la panique, il faut nous serrer les coudes. Pour Ambre !

Avec cette dernière réplique, elle tapa du poing sur le coude du fauteuil et se leva. Elle déposa le livre entre les mains du serviteur, après lui avoir pris la lettre qu’elle fourra dans une des poches de son vêtement et dit, tout en sortant.

- Place à l’action !

Une seule destination à présent : la salle du trône.


[Le Maître du Jeu peut ouvrir un message dans la salle du trône ou il m’expose les quelques informations supplémentaires à notre disposition pour cette quête (coéquipiers, et le comment du pourquoi de toute cette histoire ^^) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande bibliothèque du palais.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande bibliothèque du palais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande bibliothèque.
» La grande bibliothèque [20/02]
» La Bibliothèque de Mazarbul
» La grande évasion [Pv Darren - Natasha]
» Palais de Caras Galadhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les princes d'Ambre (Forum RPG) :: Archives :: Quête n°1-
Sauter vers: