AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La salle de la Marelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 0:27

A ce jour Matthias a pris son service assez tôt, cela fait maintenant plus d'un an qu'il arpente les sombres couloirs qui courrent sous le palais. Il a la charge du bloc est : un ensemble de coursives, de catacombes apparemment vides. Nul bruits, nul sons ne viennent jamais perturber sa ronde. Des quelques gardes qui peuplent son quotidien, il est le plus ancien presque un vétéran, les autres ont disparus, certains mutés vers un autre service, quelques uns internés pour folie, le dernier tiers enfin, n'ayant plus donné signe de vie, portés disparus. Ce jour là, Matthias est seul, il tourne à gauche, longe le couloir, et tombe sur un autre couloir, revient sur ses pas... Le décor a changé. Certe quand on vient ici la première fois, dans ces quartiers abandonnés de tous, les cellules, les murs sont les mêmes, mais Matthias vit ici depuis un an, son tour est sans doute venu, il est vivant depuis trop longtemps. Il sait qu'il est isolé, perdu. Se fier à son instinct, dans ce lieu occulté, il ya peu de chance qu'un jour il retrouve la sortie, il faut avancer, avancer tant qu'il lui reste des forces. Il sait qu'il a moins de vingt quatre heures devant lui, après la soif aura raison de lui. Il se résigne donc à reprendre sa route et se retrouve devant une porte, la seule qui dispose d'un clef accrochée à un barbillon rouillé. Il l'emprunte et devant lui s'étale un motif, un schéma étrange, comme un dessin sur la sol. Il descend la volée de marche le séparant de ce motif lumineux à même le sol et décide de cheminer dessus. Il s'engage plein d'appréhension sur le schéma lumineux. Le premier pas, une force indicible l'oblige à poursuivre, sa psyché est engagée dans une lutte, son corps et son esprit sont tout entiers sollicités, un second pas, la douleur devient sourde... Continuer ou mourrir tel est l'alternative offerte, la seule qui lui soit offerte, dans sa tête, son arme hurle, des cris de détresse, lui même vascille après son cinquième pas. Des gouttes de sueurs perlent le long de son visage, qui n'est plus qu'un masque de souffrance. L'univers tout entier s'est convoqué derechef dans son crâne. Sixième, septième, huitième pas, la détresse fait place à la douleur...


Dernière édition par le Lun 16 Avr - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 1:48

"La marelle était là.

Elle était dessinée sur le sol noir, poli comme du verre.

Elle brillait comme de la braise qu'elle était, frémissait, et donnait à la salle entière une sorte d'irréalité. C'était un entrelac subtil et puissant, composé entièrement de courbes, avec quelques lignes droites au centre. Cela me rappela ces labyrinthes compliqués qu'on dessine avec un crayon (ou au stylo à bille selon le cas) pour aller d'un point à un autre. Elle était large d'une centaine de mètres et longue de cinquante."


Corwin, dansLes 9 Princes d'Ambre, Roger Zelazny

Voilà sur quoi évoluait à présent Matthias. La grande marelle d'ambre, cachée dans les profondeurs de Kolvir, sous le palais de la famille royale. On y accèdait en général en suivant un itinéraire très précis (le fameux septième passage, pour ne citer que lui). Il était entrain de vivre une expérience merveilleuse, mais hélàs pour lui, personne ne l'y avait vraiment préparé. Il n'avait pas eu la chance d'avoir les bons conseils avant de se lancer à l'assaut de la source du pouvoir de l'ordre. Seul son sang pouvait maintenant lui offrir une chance de s'en sortir.

"Cette épreuve est dangereuse, mais pas insurmontable, sinon nous ne serions pas ici. Agis lentement et ne te laisse pas distraire. Ne t'inquiète pas des gerbes d'étincelles qui se produiront à chaque pas. Elles ne peuvent pas te faire mal. Tu sentiras un léger courant te traverser, et au bout d'un moment tu te sentiras euphorique. Mais continue de te concentrer, et surtout ne t'arrête pas de marcher ! Jamais, quoi que tu fasses. Souviens t'en. Et ne t'écarte jamais du tracé, sinon tu en mourrais."

Random, dans Les Neuf Princes d'Ambre, Roger Zelazny

C'est ce que le vieux Dworkin disait à chaque prince ou princesse qui tentait l'épreuve de la marelle, malheureusement pour Matthias, il faisait ça dans l'illégalité, et il n'avait dès lors personne pour le soutenir, l'encourager ou lui expliquer comment tout ça marchait. Il était seul, seul pour lutter contre l'une des deux plus grandes forces de l'univers, seul pour tenter d'acquérir son pouvoir. Il avançait, toujours, et bientôt il approcha du premier vrai test qui se dressait sur sa route.

"Il y'eut un crépitement. Je sentis mes cheveux se dresser. Dix autres pas : une certaine résistance sembla se créer. Comme si une barrière noire s'était élevée devant moi, composée d'une substance qui me repoussait chaque fois que j'essayais de la traverser.

Soudain, la mémoire me revint : c'était le Premier Voile.

Le traverser serait un accomplissement, un signe positif indiquant que je faisais corps avec la marelle."


Corwin, dans Les 9 Princes d'Ambre, Roger Zelazny

Ca y'est, il y était arrivé, le premier des trois voiles de la grande marelle d'ambre se tenait face à lui. Le transpercer signifierait l'activation du sang d'Ambre qui coulait dans ses veines, la marque qu'il était bel et bien un descendant de feu le roi Obéron, souverrain et fondateur de la cité d'Ambre. Une fois ceci fait, ce serait le retour des souvenirs. Il en avait toujours été ainsi, la marelle avait ce pouvoir de faire ressurgir des images, des sons, des morceaux de passé qui venaient se déverser en un violent torrent dans votre esprit, qui devait toutefois rester concentrer sur un seul et unique objectif : avancer.

Matthias y resisterait il ? Ou allait il se laisser emporté ? Un faux pas hors du tracé et c'est la mort qui l'attendait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 12:17

Matthias inspire, bande sa volonté, l'affûte dès lors qu'il sent une résistance, dès lors qu'une force invisible tente de le repousser. Il sait que ce pouvoir est sien par le droit du sang, que ce pouvoir doit être maîtrisé, vaincu, puis apprivoisé. Les étincelles jaillissent, l'euphorie fait place au doute. Son pire ennemie la peur, la crainte d'échouer là ou son ambition le place naturellement. Il fait corps avec son identité, ancienne et nouvelle, absorbe le flux d'images, de sons nouveaux, ne prend pas le temps de digérer cette mâne d'informations.

"Pas le temps, avancer, avancer coûte que coûte."


Un mélange de rage, d'orgueil et de volonté l'aide. Son moteur a toujours été le mental, c'est son point fort. Tanaephis déjà s'estompe, montrant quelques visages inconnus à la place, des roux, une jeune femme, une jeune homme chûtant, un homme portant des bagues, puis un homme sévère. Son nom déchire les fragments de consciences éparses : Oberon qu'ils tendent de reconstituer. Avancer et prendre, prendre le plus de faits sur ce nouvel univers, sur ce qu il'entourre. Déjà la première épreuve s'étire lentement derrière lui, il ya laissé, son identité de dérigion, de tanaephisien moyen pour renaître ambrien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 14:06

L'heure de la relève était arrivée, mais anormalement Matthias ne s'était pas présenté au poste de garde en bas du grand escalier qui mène du palais aux cavernes souterraines. C'était étrange, vraiment très étrange. Ce n'était pas son genre d'être en retard, et il connaissait son secteur à la perfection, il était l'un des rares à ne pas avoir disparu, perdu dans l'infinité des boyaux des fonds de Kolvir. Une équipe de trois gardes armés d'épées et de torches partirent donc à sa recherche. Ils marchèrent longtemps dans les couloirs sombres. L'écho de leur pas était le seul bruit venant troubler le silence de mort qui régnait en ces lieux. Un silence lourd et pesant, à vous faire froid dans le dos.

Passant près de la salle de la Marelle, il décidèrent d'aller y jeter un coup d'oeil. Beaucoup aimaient y venir, ne serait-ce que pour la contempler, oeuvre magnifique et d'une puissance infinie. Ils enviaient souvent les princes d'Ambre de pouvoir la traverser, mais en même temps il la craignait. Elle était de ces choses dont la beauté est dangereuse. Ils ne restaient donc jamais longtemps, juste histoire de s'assurer que rien d'anormal ne se produisait et repartaient finir leur ronde. Mais cette fois c'était différent. Il y'avait quelqu'un qui se trouvait sur la Marelle. Etrange...Pourtant le registre n'indiquait la venue d'aucun prince. Qui cela pouvait il bien être ? Il s'agissait forcément d'une personne possédant le sang d'Ambre, un descendant d'Obéron, sans quoi il aurait été détruit dans d'attroces souffrances dès les premiers pas sur le tracé de flammes.

Les étincelles bleutées qui montaient à présent jusqu'à son torse, empêchaient les gardes de voir Matthias correctement. Mais ils reconnurent son uniforme sans problème. Dès lors l'idée absurde qu'il puisse s'agir de lui naquit dans leurs esprits, et l'un d'eux se hata d'aller alerter le roi de ce qui se tramait dans les sous-sols du palais. Le passage de la Marelle était quelque chose de très dangereux et donc de très reglementé. Il ne suffisait pas d'être du sang d'Ambre pour pouvoir passer l'épreuve, il fallait bon nombre d'autorisations et une préparation adéquate. De plus, se pouvait il vraiment que leur collègue fusse Prince de la maison d'Ambre sans qu'ils n'en sachent rien ?

Ils l'appelèrent mais il ne répondit pas, il ne devait pas les entendre, certainement trop concentré qu'il était en approchant du second voile. A ce stade c'était comme si la Marelle voulait vous ejecter, vous obliger à faire un pas de travers. Il fallait une volonté infaillible et une condition physique excellente pour y résister. L'air était chargé d'une tension intense, et tour à tour il passait de la chaleur éttoufante, au froid le plus glacial. Des sortes de bourrasque semblaient vouloir à tout moment naitre pour vous désarçonner. Une sensation des plus étranges, mais réussir à passer le second voile signifiait tellement de choses...

Des images de son passé furent projetées devant les yeux de Kernos. Les pires attrocités qu'il ait pu commettre, les rares moments de pur bonheur, mais aussi des amis, des ennemis, des lieux en tout genre...Une sorte d'éboulement de souvenirs qui ressurgissaient d'un coup d'un seul dans l'esprit de l'Ambrien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 15:16

L'air se sature d'étincelles, de flammes, et que sais je d'autres, ne me laissant guère de répis. Je progresse, arqueboutté vers l'avant le buste cassé, comme pour résister à la pression des éléments conjugués : le vent, le feu, la terre et l'eau. C'était comme une Renaissance alchimique, les noces de l'androgyne parfait, l'oeuvre au blanc. Après la destruction, la Renaissance. Puisant à nouveau dans sa Psyché. La voie se fait plus étroite, j'ahanne, pas après pas, et amorce enfin ce second cap, ce virage serré à droite. Dans la précipitation je manque de sortir de la route, le souffle court, je me rattrape in-extremiste. Ma volonté ébranlée, me pousse néanmoins de l'avant, c'est mon corps qui à ce moment là me fait défaut, et manque de me trahir. A bout, je plois, et pose un genou à terre, je me redresse presqu'aussitôt. L'effort le plus violent sans doute jamais réalisé de ma courte carrière. Il faut à nouveau me remettre à l'ouvrage, battre le fer tant qu'il est chaud. J'ignore quel sera ma prochaine épreuve, mais il me faut raison garder, ne pas me laisser emporter par les illusions qui jaillissent de ci de là des côtés de la sente lumineuse, je dois impérativement gardé mon attention rivée sur le chemin. De partout surgissent des mondes merveilleux, intacts, purs, l'envie de m'abreuver à cette cascade d'eau pure m'assèche la gorge. Reflet de mes désirs mais point de mon devoir, je sais que le salut, mon sang le clame est au bout de cette voie étroite et royale... Déjà la force qui menaçait de me subjuguer ce fait moins hostile moins violente, je parviens à retrouver un peu de calme de quiétude. Le regard rivé sur le sol, je respire et reprend quelques force avant d'entamer l'ultime courbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 16:04

Depuis combien de temps maintenant Matthias était il sur la grande Marelle d'Ambre ? Un quart d'heure ? Une heure ? Trois heures ? Plus ? Il avait perdu toute notion du temps, c'était ça aussi le pouvoir de la marelle. Se jouer des sens de ceux qui la traversaient, était un de ses nombreux passes-temps. S'ils voulaient acquérir son pouvoir, les princes devaient faire abstraction de tout, simplement se concentrer sur le tracé en lignes de feu et faire un pas après l'autre, ne jamais s'arrêter sinon il risquait de rester figer ainsi pour l'éternité. Un pied hors du tracé et c'était la fin assurée.

Les deux gardes surveillaient toujours l'avancée de leur collègue. Il se trouvait maintenant sur la grande courbe, bientôt, il atteindrait le troisième et dernier voile et ce seraient toutes les forces de l'univers qui se ligueraient alors contre lui. Il n'avait d'autre choix que de résister, de devenir la volonté à l'état pure, et de passer cette épreuve. S'il venait à réussir, il ne lui resterait alors plus que les trois derniers pas. Les plus durs. Il sortirait alors différent. Son corps et son esprit avaient été pour le moment desassemblés et reformés par la marelle qui les avait purifiés, lui offrant un niveau de réalité supérieure. Mais pour que l'image s'imprime definitivement en lui il faudrait venir à bout de ce parcours.

La porte s'ouvrit de nouveau, de nombreux gardes pénétrèrent dans la pièce, tous armés. Sur ordre de Flora, qui était la seule princesse d'Ambre qui se trouvait continuellement au palais, ils se répartirent autour du tracé lumineux. Le garde qui avait avertit les autorités ne s'y connaissait vraiment pas...Florimel était la dernière personne à appeler pour ce genre d'affaire. Elle était sans nul doute la plus incompétente pour tout ce qui touchait de près ou de loin à la Marelle, mais comme personne d'autre n'était là et que le garde l'avait croisé dans le couloir, c'est à elle qu'avait été confiée cette mission. Elle devait ramener ce jeune homme au roi. Mais pour cela, encore fallait il qu'il sorte vivant de l'épreuve de la marelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 16:35

L'ultime frontière, entre la vie et la mort, entre le savoir et le néant, Voilà ce qui m'attend. Je n'ai jamais vraiment eu le choix, celui d'exister je le dois à une pure coïncidence, celui d'être en revanche m'appartiens. Je calle mon regards dans le fils d'ariane que constitue la mince sente lumineuse, la résistance se fait plus tenue, de minutes en minutes. Tout ce que je viens de traverser semble n'avoir été qu'une préparation à l'acte final. Je dois concentrer mes pensées sur l'instant présent, préserver mon intégrité psychique, déjà se sens les raffales pertubatrices de la Marelle en moi, ma boîte cranienne est sur le point d'exploser, de se diluer dans le néant, mon corps disparaît sous les étincelles, je ne suis plus, je n'existe plus, seul mes pas, les uns après les autres, forme une sorte de mur de pierre, de lien tangible entre mes réalités et l'Origine.

Le troisième voile se déchire, mon coeur manque de s'arrêter, mon visage se décompose, plus que trois pas, trois malheureux pas et c'est la fin. Encore faut-il le savoir, Matthias ne perçois que l'extrémité de ses arpions. Chaque centimètres gagnés est pour lui une victoire contre l'oubli, contre le néant qui menace de le submerger de l'entraîner trop loin, vers des rivages inconnus. Enfin son pied gauche touche le sol, puis le droit, Matthias n'a plus conscience de qui il est, exténué il s'effondre sur le sol près de la Marelle. L'épreuve est passée, son corps encore convulsionné par l'effort, témoigne de sa vive agitation intérieure, cérébrale : des paysages, une manière nouvelle de voir le monde qu'il aura bien du mal à intégrer, à expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 18:31

Il parvint finalement au bout, au prix de gros efforts et d'une bonne partie de son énergie, c'est vrai, mais il y était arrivé. Il avait passé l'épreuve de la Marelle avec succès. Il était maintenant un vrai fils d'Ambre, un prince en devenir. Il lui faudrait à présent apprendre à maitriser ses nouvelles capacités, son pouvoir sur Ombre. Mais rien ne pressait, il y'avait des affaires plus urgentes à traiter. Il était au milieu de la grande marelle d'Ambre, c'est à dire au centre de l'univers, au coeur de l'Ordre.

Les gardes chuchotaient entre eux, la main sur la garde de leur arme encore au fourreau. Apparement, vu son etat de fatigue, il n'avait aucune chance s'il tentait de résister. Mais avec ces princes d'Ambre mieux vallait être prudent.

Flora s'approcha du bord de la marelle qui crépitait encore doucement et s'adressa à Matthias :

"Tu es Matthias c'est bien ça ? Je suis la Princesse Florimel et d'après ce que je viens de voir, je dois également être ta tante. Le roi souhaiterait te voir dans les plus brefs délais, mais tu sembles fatigué, rejoins moi, nous allons te préparer une chambre pour que tu te reposes et ensuite tu pourras aller voir Random. Il doit te parler de choses très importantes. On ne peut classer cette affaire sans suite. Qui aurait cru que des membres de notre famille se cachaient parmis les gardes du palais. Vraiment, Ambre, m'éttonera toujours....Pour venir jusqu'à moi concentre toi sur mon image et demande à la marelle de t'amener ici. Nous allons te prendre en charge. Si tu décides de fuir, tu seras conscidéré comme un traître et on te pourchassera à travers Ombre. Tu n'as aucune chance dans ton etat actuel et avec le peu de connaissance que tu possèdes pour t'en tirer. Nous sommes ton meilleur choix, et puis, tu viens d'acquérir le pouvoir familial, ce serait tout de même dommage de partir si vite sans qu l'on puisse réelement faire connaissance, tu ne penses pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 19:05

Matthias bombe le torse et c'est avec assurance et fierté qu'il s'adresse à Florinelle. Il vient de passer la Marelle seul, sans l'aide de quiconque.

"Loin de moi l'idée de vous quitter, fuir, au contraire, je souhaites apprendre... C'est la raison de ma présence en ces lieux. Je vous rejoins Dame Florinelle et vous présenterez mes hommages, ainsi qu'au roi Random, que j'ai fidèlement servi en tant que garde et continuerai à servir dans un autre poste si tel est son souhait."

Il se concentre sur l'image de Florinelle et laisse la Marelle faire le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 19:22

La belle Flora lui offrit l'un de ses plus ravissants sourires. Elle était sans nul doute et de loin la plus magnifique princesse de la maison d'Ambre. Son charme n'avait d'égal à travers Ombre. Et c'est pourquoi le coeur de Matthias s'emballa dès que la Marelle l'eut transferé auprès d'elle. Il faut dire que comme il ne lui restait guère beaucoup de forces, il s'était un peu écroulé sur elle et que sa tête avait trouvé comme refuge, les charmantes courbes de la poitrine de sa tante. Il s'en excusa les joues légèrement rougies, ce qui amusa beaucoup Florimel, et des gardes vinrent l'aider à se relever et à marcher. Tout ce petit monde reprit ensuite le chemin inverse qui menait à l'interminable escalier. Au cours de l'ascencion, Flora dit à Matthias :

"Tu as fait le bon choix. Si tu souhaites apprendre, tu es ici au bon endroit. De plus, je suis sur que Random sera ravi d'apprendre qu'il a un nouveau neuveu aussi charmant que toi."

Elle lui fit un des clins d'oeils devastateur dont elle avait le secret et ils reprirent leur marche en silence.

Matthias fut conduit dans une chambre d'invité, le temps qu'on lui prépare ses propres appartements. Il put y prendre un repos bien mérité après la rude épreuve qu'il venait de subir.

"Repose toi bien, reprends un maximum de forces, car la suite de la journée s'annonce bien longue pour toi...Et tache d'être le plus présentable possible lorsqu'on viendra te chercher pour rencontrer Random."

Ce furent les derniers mots de Flora avant qu'elle ne le laisse prendre du repos. Puis passèrent quelques heures d'un profond sommeil. Quand il se réveilla, Matthias eut le loisir de découvrir des vêtements propres déposés sur l'un des fauteuils de la pièce ainsi que tout un necessaire de toilette. Une porte était ouverte au fond de la pièce donnant sur une salle de bain. L'horloge de la pièce sonnerait bientot les douze coups de midi. Il avait repris des forces, à présent, place à l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   Lun 16 Avr - 21:16

Matthias se laissa guider par Florimelle, il s'inclina respectueusement quand la Dame lui indiqua ses appartements. Après un repos de deux heures, un cycle completde sommeil standard, le jeune ambrie nse sentait à nouveau ragaillardit. Il se dirigea vers la salle de bain emmenant avec lui son épée, et sa tunique, se récurra de fonds en comble. L'eau d'abord noire devint plus claire pour adopter une aura limpide. Il sortit du bain, revêtit une tunique propre enfila son pourpoint pourpre et passa Nighwish dans un baudrier rehaussé d'argent. Il se mira un instant dans le miroir, ses cheveux avaient poussés, sa toison rousse lu idescendait à présent un peu en deça des épaules, il les attacha et s'en fit une queue de cheval. Il se promit de rémédier à cette situation et de leurs rendre une taille conforme à ses aspirations.

Il attendit sagement que quelques domestiques viennent le mander et l'amener au Roi, anxieux et quelques peu nerveux, il se savait en infériorité, une sensation qu'il n'avait pas éprouvée depuis des lustres. Au vue du regard des gardes, le fait de se présenter et de fanchir la Marelle était un privilège et non un droit acquis par la naissance, il fallait la cooptation d'un parent, et lui ne savait même pas de quel sang, à quel lignage se réferrer. Il savait seulement que c'était là le produit d'un viol, et d'après ce qu'il savait des Ambriens, ils n'étaient pas du genre à abandonner leurs progénitures dans une ombre aussi lugubre que Tanaephis. Sa mère, car il déduisait que ce devait plutôt être une femme qu'u nhomme, les conséquences d'un tel traumatisme sont moins dommageables pour les porteurs de caleçon que de tanga. Il se répéta intérieurement


*Le produit d'un viol*

Une ombre passa sur son visage, nulle aide ne viendrait du côté maternel, i ls'y attendait, il devrait donc se forger ses alliances hors du cercle familial, il avait longuement observé Florimel, sa carnation, la couleur de ses cheveux, elle ne lui ressemblait pas, un doute en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La salle de la Marelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
La salle de la Marelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les princes d'Ambre (Forum RPG) :: La cour d'Ambre :: Le Palais :: Les souterrains-
Sauter vers: