AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Salon, Attente et rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kernos

avatar

Nombre de messages : 177
Age : 32
Localisation : Le Palais d'Ambre
Date d'inscription : 17/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambrien
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Salon, Attente et rencontre   Ven 20 Avr - 16:11

Kernos posa les restes de la grappe dans son assiette et s'essuya les mains avec une serviette en tissu. Il but son verre et se pencha vers Matthias.

"J'espère que tu aime les histoires longues et compliquées, car s'il y a bien un récit étrange et complexe, comme jamais tu ne pourras en trouver ailleurs, c'est bien celui de notre famille."

Il se leva pour aller chercher l'étui à cigarettes qu'il avait laissé sur le bureau et prit le cendrier par la même occasion. Il retourna à son siège, prit un verre d'eau et alluma une cigarette.

"Pour répondre à ta dernière question, il est vrai que notre espérance de vie est extrêmement longue, je dirai même que personne ne sait qu'elle est notre limite (je n'ai jamais entendu parler d'un membre de notre famille qui serait mort de vieillesse). Nous avons aussi une résistance accrue par rapport aux maladies et aux blessures, notre corps peut se remettre rapidement de tout un tas de choses comme une fracture, une entaille,... Je sais même que notre oncle Corwin a survécu à une maladie mortelle que l'on appel "Peste" sur l'Ombre-Terre, il ait même parvenu à régénérer ses yeux qui avaient été crevés par son frère Eric... Il a mit quand même quatre ou cinq ans à s'en remettre...Mais Corwin reste un cas à part dans la famille.
Cependant, la mort peut nous atteindre également, les armes peuvent nous tuer, certes nous résistons plus longtemps et il est plus difficile de nous tuer que les Ombriens, mais ce n'est pas impossible.


Il tira quelques bouffées sur sa cigarette avant de reprendre son récit.

C'est ce qui est arrivé au premier roi d'Ambre, notre grand-père, Obéron. Il est mort, pas au combat, mais en restaurant la Marelle originelle qui avait été endommagée par notre défunt oncle Brand. L'effort qu'il avait fourni lui fut fatal. Mais avant cela, il avait vécu des dizaines, voir des centaines, de milliers d'années, et il était toujours vigoureux malgré les siècles écoulés, si l'on observe sa longue descendance.

Kernos éclata d'un rire tonitruant avant de reprendre très vite son sérieux. Il but une gorgée d'eau.

Surtout gardes ça en tête, certes nous vivons très vieux, mais nous avons nos limites, il ne faut jamais oublier que la mort peut nous atteindre également, nous ne sommes pas des dieux (enfin aux yeux du commun oui)... Une lame bien placée peut nous ôter la vie, un poison préparé consciencieusement peut venir à bout de nous, essayer d'utiliser une force qui nous dépasse peut être fatal. Je préfère te mettre en garde, si personne ne l'a fait avant, c'est toujours ceux qui nous ressemblent qui connaissent nos faiblesses. Un Ambrien sait très bien comment venir à bout d'un autre Ambrien, ce n'est pas pour rien que nos chers parents sont aussi méfiant et sournois, ils savent très bien que la principale menace qui pourrait peser sur leur vie viendrait d'un des membres de la famille.

Kernos continua de tirer sur sa cigarette. Il s'installa plus confortablement dans son fauteuil et continua de répondre à son cousin.

Enfin, pourquoi Random est roi alors qu'il est plus jeune que Bleys? C'est très simple: la Licorne. C'est la Licorne qui a choisi Random pour monter sur le trône, mettant fin à des millénaires de querelles sur la succession d'Obéron.
Bleys a essayé de devenir roi, il s'était allié avec Fiona et Brand pour faire disparaître Obéron... Il avait d'ailleurs réussi mais la folie de Brand, ajouté à la prise de pouvoir d'Eric, avaient fait avorter cette première tentative. Il essaya bien d'attaquer Ambre, aidé par Corwin, mais cela échoua également.
Mais il faut que tu saches que presque tous avaient des visées sur le trône d'Ambre. Quand à l'âge, cela n'est pas rentré en ligne de compte, puisque Random est le plus jeune (bien qu'il est vécu plusieurs millénaires) des enfants officiels d'Obéron.
Bleys n'était pas le plus vieux. L'aîné de la famille est Bénédict, il est de loin le plus vieux, il était déjà âgé de plusieurs siècles quand les autres vinrent au monde, mais selon ce que j'ai entendu, il n'a jamais convoité la couronne et aurait renoncé à ses droits il y a longtemps.
Ensuite viennent Eric, mort aujourd'hui, Corwin et Deirdre, elle aussi décédée. Il semblerait que notre oncle Caine soit né après Corwin et avant Deirdre, en tout cas, lui aussi a disparu.
Après viennent nos parents directs, Fiona puis Bleys. Brand naquit plus tard, après la naissance hors-mariage de Llewela. Puis Florimel, Julian, Gérard, et enfin Random.
Obéron eut d'autres enfants mais il ne furent jamais pris en compte par les autres, comme Delwin et Sand, dont j'ignore tout et qui seraient nés avant Random. Plus les enfants illégitimes venus sur le tard comme Dalt, un mercenaire qui attaqua Ambre deux fois, et Corail, très proche de notre cousin Merlin, le fils de Corwin et l'actuel roi des Cours du Chaos.
Et puis je suis sûr, connaissant le tempérament de notre ancien roi, qu'il reste encore des centaines de nos oncles à travers les Ombres, dont nous ignorons tout et qu'eux-mêmes ne savent même pas de qui ils descendent."


Kernos écrasa sa cigarette et finit son verre d'eau en regardant l'expression perplexe de son cousin

*Je me demande s'il n'a pas fait une indigestion d'informations...Il y a tellement à dire et si peu de temps... Il s'habituera.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Salon, Attente et rencontre   Ven 20 Avr - 16:22

Des échos de pas provenant du couloir, annoncèrent l’arrivée imminente de quelqu’un. Le rythme de marche semblait soutenu, comme si la personne en question était pressée.

Un petit homme à l’air rusé avec un nez pointu, une bouche rieuse, et une tignasse blonde paille apparut dans le cadre de la porte. Il était vêtu d'une sorte de costume renaissance orange, rouge et brun et portait un haut-de-chausses et un pourpoint brodé, très ajusté. Il était en tout point semblable à l’image présente sur son atout, bien que sa mine fut grave et ses traits tirés par le manque de sommeil.

Lui, le plus jeune des princes de première génération de la maison d’Ambre, mais tout aussi retors et dangereux que ses frères, leur faisait face. Lui, qu’Obéron avait tenté pendant des décennies de discipliner, de plier, sans succès, il était là, devant eux. Et malgré tout cela, c’était pourtant lui aujourd'hui qui dirigeait Ambre, et tout à correctement de l'avis (public) de tous, avec sa femme, Vialle de Rebma. Grand joueur de cartes, éternel roublard, le fer et le sang des guerres de successions l’avaient finalement fait mûrir en le grandissant.


« Veuillez m’excuser de mon retard, mais j’étais vraiment très (il accentua bien ce mot) occupé, des affaires d’une importance capitale pour la sécurité d’Ambre. Ne dîtes rien, je sais Kernos que vous avez beaucoup à me raconter, vous aussi, et j’ai moi-même beaucoup de questions à poser à ce jeune homme, Matthias, c’est bien cela ? Mais je suis pressé, beaucoup de monde m’attend ailleurs également. Vous n’avez qu’à me suivre, on fera d’une pierre deux coups. De toute manière j’ai cru comprendre que toutes ces histoires étaient étrangement liées. »

Il s’avança dans la pièce, attrapa une miche de pain sur la table, y déposa un morceau de viande, formant ainsi une sorte de sandwich et sortit, les deux hommes derrière lui. Il n’avait vraiment pas pris le temps de diner. Il ne dit mot durant le trajet jusqu’à son bureau, se contentant de terminer rapidement son encas. Il s’essuya les mains dans un chiffon qu’une domestique utilisait pour nettoyer une des nombreuses œuvres d’art qui ornaient les couloirs du palais et poursuivit son chemin d’un pas rapide jusqu’à destination. Ils entrèrent dans la pièce déjà bondée, ou chacun discutait dans son coin. Le silence se fit presque instantanément à la vue du roi qui alla directement s’installer derrière son bureau.


[Entrevue Royale]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Salon, Attente et rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le salon du chocolat à Paris
» 11e Salon du Jeu de Rôles, du Rêve et de l'Imaginaire organi
» 2ieme salon normand de la figurine
» Premier salon d'innovations pour valoriser les travaux de fin d'études.
» Le Salon des Héros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les princes d'Ambre (Forum RPG) :: La cour d'Ambre :: Le Palais-
Sauter vers: