AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entrevue Royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Entrevue Royale   Ven 20 Avr - 15:55

Lisa remercia Llewelyn et fit appeler quelques domestiques qui guidèrent les invités jusqu’à leurs appartements provisoires, situés à deux pas des appartements permanents du Prince Rebman qui n’avaient d’ailleurs étrangement pas été supprimés après sa fuite du palais des siècles auparavant. Bien au contraire, ils avaient été entretenus avec le plus grand soin et quand il y pénétra, il fut surpris de découvrir que tout était encore comme il l’avait laissé à l’époque. Lürn Loup-Gris et Judith disposèrent de chambres en face de la suite de Llewelyn.

Lisa leur avait spécifié qu’un domestique viendrait les chercher pour les amener à l’audience royale, et c’est ce qui se passa. L’homme en question vint les cueillir quarante minutes après leur départ de la salle de la salle de réception. Ils avaient bien sur entre temps eu la possibilité de faire leur toilette, de changer de vêtements et de disposer d’un bref temps libre. Des tenues dignes d’une grande dame de la cour avaient même été sélectionnées par la Princesse Florimel qui les avait fait envoyer à l’apprentie de Llewelyn.

Le vieil homme qui leur servait de guide dans le palais, les mena au bureau du souverain d’Ambre. La pièce était richement meublée. Une grande bibliothèque couvrait le mur de droite, tandis que celui de gauche était occupé par une imposante verrière. Une baie vitrée derrière le bureau donnait sur les pentes de Kolvir et loin en contrebas sur la forêt d’Arden. De nombreux petits fauteuils avaient été installés devant le bureau, formant un arc de cercle autour de celui-ci. De nombreux dossiers jonchaient le bureau, fermés pour la plupart.

Le domestique les invita à patienter quelques minutes, le temps que le Roi n’arrive. Décidemment, Random se faisait prier…

Lisa pénétra bientôt dans la pièce, accompagnée de sa mère, la Princesse Fiona d’Ambre, considérée comme la plus grande sorcière de la famille, et ce à juste titre. Son regard était un vrai supplice, elle semblait lire en vous comme dans un livre ouvert d’un seul battement des cils. Croiser son regard laissait toujours un étrange sentiment. Elle était intimidante, mais fascinante. La puissance de son esprit était légendaire, et on racontait qu’elle était capable de tuer d’un seul regard. Info ou Intox ? En tout cas, mieux valait éviter de se placer dans la situation ou l’on aurait pu vérifier.

Benedict fit son entrée, quelques minutes plus tard, accompagné de Gérard, avec qui, il était en pleine discussion. Très bien. Les grosses pointues étaient rassemblées. Cette entrevue semblait des plus importantes pour qu’on fit venir des gens aux compétences si différentes et en si grand nombre. Il ne pouvait y’avoir qu’une seule raison à système d’une telle envergure : la sécurité d’Ambre était menacée. Cette seule idée fit froid dans le dos de tous ceux qui l’eurent. Les Cours du Chaos auraient elles causées de nouveaux problèmes ?

Chacun dans son coin semblait attendre avec impatience l’arrivée du roi, mais bon sang, que pouvait il encore bien être en train de faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Ven 20 Avr - 21:18

Random pénétra dans la pièce accompagné de deux hommes. Le premier était assez grand et bien bâti, ses grands yeux verts et rieurs contrastaient avec son visage sévère, parsemé de légères cicatrices. Il devait certainement s’agir d’un farouche guerrier. Son nom était Matthias. L’autre, aurait pu être surnommé l’armoire à glasses, il dépassait son compagnon autant par la taille que par la largeur des épaules, sans toutefois pouvoir rivaliser avec Gérard. Il avait de longs cheveux blonds et une barbe fraichement taillée. On pouvait lire sans problème sa nature de bon vivant dans ses yeux d’un bleu magnifique. Il était vêtu de vert et de brun et s’appelait Kernos.

Le roi traversa la pièce, saluant ci et là, ses frères et sœurs présents, avant d’atteindre son bureau, derrière lequel il s’installa. Il poussa un léger soupir et invita tout le monde à prendre place dans les fauteuils prévus à cet effet. Une fois que tout le monde fut assis, et que le silence se fut lui aussi installé, il prit la parole.


« Bonjour à tous et à toutes. Je tiens d’abord à m’excuser auprès de ceux que j’ai fait si longuement patienter, mais j’ai eu beaucoup d’affaires urgentes à traiter aujourd’hui, et je n’ai pu me libérer qu’il y’a peu. Bien, si je vous ai tous rassemblés ici, mes frères et sœurs, neveux et nièces, ce n’est pas pour faire une partie de poker en famille, ni pour une quelconque réunion familiale, mais bien parce que j’ai quelque chose de très important à vous dire. La sécurité d’Ambre est menacée. »


Il avait volontairement joué sur l’humour, arrachant quelques sourires amusés dans l’assistance, afin de lui-même se décontracter. Les choses pressaient mais il ne pouvait pas tout leur dire comme ça de but en banc. C’était indigeste, même pour des princes et princesses d’Ambre. Les derniers mots avaient été teintés d’une nuance particulièrement grave, à l’image du visage tendu qu’arborait le chef de famille.


« Je vais vous exposer la situation, si vous avez des questions, gardez les bien en tête, je tacherais d’y répondre à la fin, si vous n’avez pas obtenu la réponse entre temps. Vous vous êtes sans doute aperçu de la difficulté accrue de voyager en Ombre ces derniers temps. Ce problème n’est qu’une infime répercussion d’un dérèglement à plus haute échelle. La réalité, ici même en Ambre, en a été affectée, et Merlin m’a assuré qu’il en était de même dans les Cours du Chaos. Nous avons donc travaillé de concert afin de trouver les origines de ce mal qui se rependait à vitesse grand V partout dans l’univers. Et nous avons fini par le découvrir, non sans mal, je dois bien l’avouer. »

Il leur laissa quelques secondes pour bien assimiler ce qu’il venait de dire, et par la même occasion reprendre son souffle.

« Il semblerait qu’un dénommé Jurt soit le responsable. Il s’agit d’un des demi-frères de Merlin dans les Cours du Chaos. D’après ce qu’il m’en a dit, c’est un idiot maladroit. Je crois que Fiona pourra le confirmer. J’ai cru comprendre que tu l’avais rencontré une fois. Mais le plus grave, c’est qu’il a réussi à prendre le contrôle de la Marelle de Corwin, et qu’il s’en serre pour lutter contre les deux autres puissances. On ne sait pas comment il a fait, mais ça a l’air de bien fonctionner. Il gagne même progressivement du terrain sur le pouvoir de la Marelle d’Ambre et le Logrus du Chaos. »

Il fit une nouvelle pause. Nul doute que chacun établissait son propre petit schéma d’implications et se rendait compte du danger que pouvait représenter un tel déséquilibre des puissances. Ceux qui n’étaient pas assez érudit dans ce domaine, comprenaient tout de même la gravité de la situation, ne serait-ce qu’à la mine du roi, et à celle des autres ainés, comme Fiona ou Benedict. La raison de leur présence à tous ici leur apparaissait à présent beaucoup plus clairement.

« Vous voyez sans doute ou je veux en venir. Ce Jurt représente une menace qu’il nous faut à tout prix éliminer. Néanmoins, nous ne devons pas agir de façon trop précipitée. Nous avons affaire à un Seigneur du Chaos. Il n’est probablement pas le plus doué, mais le simple fait qu’il ait réussit à prendre le contrôle d’une Marelle doit nous inviter à la prudence. Il a de plus réussi à capturer Julian alors que celui-ci se trouvait dans son domaine d’Arden. Fort heureusement, Kernos ici présent, accompagné d’un certains Kryther, si je me souviens bien, on réussit à le délivrer. Il se repose à l’heure ou je vous parle. Son état n’est pas reluisant mais sa vie n’est plus en danger. Remercions en la Sainte Licorne. Nous devons agir rapidement et efficacement. La première étape de notre action consistera à nous protéger des agissements de ce malade, et à glaner un maximum d’informations à son sujet ainsi que sur les moyens qu’il a utilisé pour s’approprier la création de Corwin. Est-ce que tout le monde a bien compris la situation ? »

Il avait fourni beaucoup d’éléments d’un coup, c’est pourquoi il se tût et laissa les personnes présentes prendre le temps de la réflexion. Il en profita pour faire appeler un serviteur qui leur apporta du café, du thé et des petits gâteaux. Quand tout le monde fut servi, il reprit la parole.

« Je souhaiterais à présent en entendre certains parmi vous dont le récit pourrait peut être nous éclairer, et nous donner des indications sur Jurt, ses alliés et ses capacités. Fiona, pourrais-tu s’il te plait commencer, en nous parlant de ta rencontre avec ce Jurt. »

Celle-ci acquiesça d’un signe de tête et avec un petit sourire espiègle commença son récit :


« Ca remonte à quelques années maintenant, peu avant que Merlin ne devienne Roi du Chaos. A l’époque, il m’avait demandé de l’aide pour une affaire quelconque. Il s’agissait de pénétrer dans le donjon des quatre mondes. C’est une citadelle située à la jonction de quatre ombres, d’où son nom. Mais le plus intéressant, c’est qu’au cœur de cette forteresse se trouve une fontaine de feu, une puissant source de magie en vérité. Or, il s’est avéré que Jurt était présent et qu’il voulait s’en prendre à nous. Je me suis beaucoup amusé avec lui. Il avait de grands pouvoirs, c’est vrai, mais qu’est ce que le pouvoir sans la maitrise ? Rien. Il était si maladroit qu’il me faisait de la peine. Il était à l’époque capable de se téléporter d’un point à un autre à sa guise, un peu comme notre frère dément Brand. Il n’avait toutefois pas la cervelle de ce dernier, heureusement pour nous d’ailleurs. Si je ne me trompe pas, il n’avait pas eu le temps de finir totalement son bain dans la fontaine de puissance, je pense que ça peut jouer un rôle sur ses capacités. Il n’a pas du obtenir autant de pouvoirs que notre frère, ou alors, il y’a des chances pour que ceux-ci s’atténuent avec le temps, ce qui expliquerait pourquoi il est si pressé de mettre à mal l’univers et d’affaiblir les autres puissances. Ce ne sont là bien sur que des hypothèses lancés à la va vite, je n’ai pas étudié son cas en détail, mais c’est probable. Il est par contre vraiment imprévisible. Et il ne renonce jamais. A part ça, je crois qu’il avait traversé le Logrus, et sa nature de Chaosien fait également de lui un Métamorphe. Voilà le peu que je sais de lui. »


Tout le monde avait été captivé par les explications de Fiona, comme s’ils avaient tous été soumis à un sortilège les obligeant à porter toute leur attention sur elle et rien que sur elle. C’était peut être le cas, qui sait ? Toujours est-il que ces informations étaient à prendre en compte.

« Merci Fiona, je suis sur que tout ceci nous sera fort utile. Kernos, peux-tu nous raconter, la libération de Julian ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kernos

avatar

Nombre de messages : 177
Age : 31
Localisation : Le Palais d'Ambre
Date d'inscription : 17/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambrien
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Sam 21 Avr - 0:16

Kernos se racla la gorge, il n'aimait pas être le centre des attentions, surtout quand l'assemblée était formée de ses parents, plusieurs fois millénaires pour certains, dont une partie étaient de parfaits inconnus qui le fixaient dans le moindre détails. Il s'avança au milieu de la pièce de manière à pouvoir regarder tout le monde en même temps qu'il parlerait.

*Bon, c'est parti pour le spectacle...*

"Eh bien, tout à commencé il y a deux jours. Cela faisait quelques jours que je bivouaquais en Arden, quand les ennuis ont commencé. Cela à commencé par ma rencontre avec un habitant d'Arden, Kryther, qui fuyait les ruines de son village, détruit par des créatures étranges, des colosses de flammes selon lui. Nous avions eu à peine le temps de faire connaissance, quand nous fûmes attaqués par une dizaine d'hommes, rien de bien dangereux, d'ailleurs, leur intention était juste de nous tester. Dès que nous eûmes mis en pièces leurs rabatteurs, leur meneur s'avança, mettant fin aux hostilités.

Leur chef, un nain plutôt farouche, nous demanda de les aider. Ils étaient au service de Julian et chargés de surveiller la forêt, mais depuis quelques temps, des créatures étranges sévissaient dans les bois, massacrant les animaux. Julian, selon le nain, décida de mener son enquête. Ses recherches le menèrent jusqu'à une caverne vers l'est, qu'il pensait être le refuge des choses qui infestaient la forêt. Il y entra... Et il n'en ressortit pas.

Je pensais que la disparition de Julian, les destructions en Arden, tout était lié à cette caverne. Je décidait donc de rentrer dans la caverne et de percer ce mystère, Kryther me suivit.
"

En parlant, Kernos regardait les visages qui le scrutaient. Un à un, il les observa. Le regard de Random naviguait sur l'assemblée entière, étudiant la moindre expression sur les visages de ses parents, cachant la sienne derrière ses mains croisées devant son visage. Fiona en faisait de même, mais plus ouvertement, affichant un léger sourir narquois. Son regard croisa ses yeux verts, elle lui fit un clin d'oeil et continua son étude des visages. Benedict se tenait le dos appuyé contre la cheminée, sa manche vide reposait à ses côtés, sa main valide caressait son menton, son visage restait inexpressif. Gérard se tenait à côté de lui, les bras croisés, hochant la tête de temps en temps, l'air grave.

Les autres participants de cette petite réunion de famille étaient de parfaits inconnus. Une jeune femme rousse, au regard vert, très belle, se tenait assise à côté de Fiona, il y avait une forte ressemblance, même dans l'attitude, observant tout, ne laissant rien échapper. Kernos ajouta une inscription dans son carnet mental... Ne pas approcher.
Un groupe de personnes se tenaient de l'autre côté de la pièce, un homme aux cheveux de jade, une frêle jeune femme blonde, l'air quelque peu perdu, et un homme massif, le visage sévère, les yeux gris... Intriguant.


"Au bout de quelques minutes, le plafond de la grotte s'effondra sur nous. Nous ne dûmes notre salut qu'au talent de Kryther d'invoquer les vents et à ma capacité de manipuler les Ombres. Nous nous retrouvâmes dans une grotte sombre et je dus utiliser à nouveau la marche en Ombre pour trouver Julian... Déjà, j'avais remarqué un phénomène inhabituel... La matière d'Ombre résistait, j'ai mis du temps avant de pouvoir me déplacer, il y avait comme une résistance... Presque identique à la difficulté que l'on éprouve lorsqu'on approche d'Ambre...

Enfin, nous arrivâmes dans une immense pièce souterraine, dont le centre était occupé par une tour en pierre, gardée par quatre créatures en rock. J'ai pensé que Julian devait être retenu dans la tour... Quatre gardiens massifs, un endroit difficile d'accès... Tous ces éléments renforçaient mon impression d'avoir touché au but.

J'ai essayé de le contacter par Atout mais la tour semblait bloquer les communications... Il faut ajouter que mon attention a été détournée par une flèche de Kryther qui essayait de détourner les gardiens de leur oeuvre... Ce fut un échec, une cloche retentit pour alerter les renforts. Nous dûmes agir très vite. Je confiais mon Atout à Kryther qui attira trois des gardes en roches après lui, pendant que je m'occupait du quatrième.
Si ces créatures étaient lentes et peu intelligentes, elles étaient incroyablement fortes. Le poing d'un de ces golems détruisit une partie du mur et de la porte, ainsi qu'une partie de mon épaule gauche et son propre corps.

J'entrais alors dans la tour. En haut, un garde m'apprit que Julian avait été emprisonné ici par Jurt... Oui, le même Jurt dont vous a parlé Random... C'est lui-même qui créa la tour, les golems et toutes les créatures que cachaient les tunnels. Si l'homme ignorait le but de son maître, son rôle était de garder Julian loin d'Arden. Une fois le garde hors d'état de nuire, je m'occupais du cas de Julian. Il avait été torturé et affamé pendant plusieurs semaines, ses liens étaient trop solide pour le libérer, alors j'ai du le porter. Kryther nous rejoignit par Atout, il avait été blessé lors de sa fuite. Nous eûmes juste le temps de quitter les lieux par Atouts avant que le reste de la garde nous tombe dessus.

La suite vous la connaissez tous.
"

Kernos se tourna vers son oncle Random, attendant son verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Sam 21 Avr - 1:00

Le récit de Kernos concordait avec que lui en avait dit Kryther quand il lui avait rendu visite plus tôt dans la matinée. L’homme, exténué, et plus grièvement blessé que son compagnon, se reposait encore tout comme Julian. Très bien, au moins, Kernos n’avait apparemment pas gardé certains éléments secrets afin d’en tirer avantage par la suite. La ressemblance avec Gérard n’était finalement peut être pas que physique.

« Je pense que le récit de Kernos parle de lui-même. Comme je le pensais, notre ennemi est bien plus puissant qu’il n’y parait, si vous le rencontrez au cours de la mission que je vais vous confier, ne cherchez surtout pas à l’affronter. Il est peut être maladroit comme le disait Fiona, mais ses pouvoirs semblent bien plus grands que ce que l’on envisageait. C’est d’ailleurs étrange qu’il soit si puissant. Vous ne trouvez pas ? Il faudra se renseigner là-dessus également. Comment a-t-il bien pu progresser si rapidement ? D’après ce que m’en a dit Merlin, il aurait mis des décennies pour oser passer l’épreuve du Logrus. Ce changement de comportement si radical me semble anormal. Il doit y’avoir quelque chose d’autre là-dessous. »

Le roi termina la tasse de café fumante qui était déposée devant lui et laissa son regard se balader dans l’assistance face à lui.

« Est-ce que d’autres personnes ont quelque chose à ajouter ? Si vous avez des questions c’est le moment de le poser ? Une fois cette étape terminée, nous passerons à la suite du programme, à savoir la formation de groupes de travail et la répartition des tâches. On ne reviendra donc plus sur les informations de base, n’hésitez donc pas à prendre la parole si vous n’avez pas bien saisi quelque chose ou si vous souhaitez des précisions éventuelles. »

[C'est le moment de poster pour tous ceux qui n'ont pas encore pu agir. Une fois que ce sera fait (donc que tout le monde aura poster au moins un message, je m'occuperai des actions des PNJs et on passera à la suite.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Sam 21 Avr - 10:08

Matthias ne bouge pas, nouveau venu, pas encore très au fait de ce que son les ombres et autres joyeusetés ambriennes, il se confond dans un mutisme méditatif, Nightwish levant un écran mental entre ses pensées et le reste du monde.

Il observe brièvement ses oncles et tantes : Bénédict, en tant que soldat du palais il le connaissait de réputation, le seul peut être sur qui il est une opinion, la meilleure lame d'Ambre, le soldat parfait. Gérard, l'homme fort d'Ambre et Fiona... Sa potentielle mère, sur elle il s'attarda un peu plus, simple curiosité dénué de rancune ou d'une quelconque animosité. Ils étaient deux parfaits étrangers.

Son regard revient vers le centre de la pièce ou siège fièrement Random et sa tasse de café, en Directeur Général des Service. Mathias attend la suite des évènements, soulagé que son cas ne soit pas à l'ordre du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Llewelyn

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 03/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
217/1000  (217/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Dim 22 Avr - 6:24

Puisque le moment des présentations n'est pas encore venu, Llewelyn salue d'un signe de tête Benedict, Gérard et Fiona, puis il pose une seule question à Random.

- Et qu'en est il de Corwin ?

Après tout c'est bien de sa Marelle dont il s'agit, pourquoi n'est il pas avec nous ?

_________________
Fiche de personnage


Dernière édition par le Lun 23 Avr - 6:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voiledisis.com/forum
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Dim 22 Avr - 15:09

Random laissa son regard dériver jusqu’à Llewelyn. Il l’avait connu il y’a bien longtemps à Rebma, reflet d’Ambre sous les mers. Le roi n’était alors qu’un jeune prince orgueilleux qui avait séduit Morganthe, la fille de Moire, lui avait fait un enfant qui n’était autre que Martin, et l’avait ensuite laissé tomber, s’en allant poursuivre ses folies en Ombre. La pauvre fille s’était donnée la mort de désespoir. C’est la raison pour laquelle il était tant détesté là-bas, à Rebma. Que pouvait bien penser ce jeune prince de l’homme qui se tenait maintenant en face de lui. Le fait que Random soit devenu roi d’Ambre, désigné par la Sainte Licorne, elle-même, et qu’il soit de plus marié à une noble de la cours de Moire, ne changeait certes rien au passé, mais peut être un peu au présent, et sans doute beaucoup à l’avenir. Quelles sortes de relations les deux hommes allaient ils pouvoir entretenir ?

Le souverain inspira profondément, et laissa l’air sortir doucement.


« C’est une question très pertinente, et il est vrai que j’ai oublié de parler de ce bon vieux Corwin. Vous ne serez sans doute pas surpris d’apprendre qu’il a une nouvelle fois disparu. A-t-il été enlevé par Jurt ou ses acolytes, ce qui pourrait expliquer comment il a pris le contrôle de la Marelle ? Nous n’en savons rien à l’heure actuelle. J’ai moi-même essayé à de nombreuses reprises de le contacter par atout, sans succès. Il bloque les communications ou on l’y force. Il aurait très bien pu être enfermé dans une des tours, ayant la propriété d’empêcher les contacts via le tarot familial, dont nous parlé Kernos ou être en train de chercher de son côté comment son œuvre a pu être détournée. Corwin, reste hélas aujourd’hui un grand mystère, comme il l’a toujours été. Le retrouver fera bien sur partie de votre mission, c'est même une priorité. Il est un élément indispensable à la réussite de notre action, étant celui qui connait le mieux cette Marelle. Je sais que je vous en demande beaucoup, mais il en va de la survie d’Ambre, et avec elle du maintient de la toile de l’univers. »

Il laissa passer une petite minute et reprit :

« D’autres questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Dim 22 Avr - 18:21

Lürn Loup-Gris, le grand rôdeur de La Forêt Profonde, l'un des gardiens qui surveillent les frontières d'Ambre pour le compte du prince Julian se tient en retrait dans le fond de la somptueuse salle du trône du palais.

Il a été conduit là par un laquais suite à la demande du prince Llewelyn pour qu'il assiste. Il est entré avec le noble rebman et Judith, sa protégée. Il a salué le roi comme le veut la coutume et a rapidement trouvé sa place derrière.
Il est vétu d'un lourd manteau brun de bonne facture mais fatigué par une vie rude au grand air. Son visage est dissimulé dans l'ombre de son ample capuchon. Il reste droit, dans une posture inflexible.

Lürn écoute en observant attentivement la pièce et chacun des protagonsites.
Revenir en haut Aller en bas
Llewelyn

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 03/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
217/1000  (217/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Dim 22 Avr - 23:50

Llewelyn adopte une attitude assez neutre vis à vis de Random, ils avaient visiblement beaucoup de chose à régler entre eux, mais aucune qui concernait une aussi vaste assemblée.

Le cas de Morganthe, sa demi soeur, en premier lieu, mais aussi celui de Vialle, son amie de toujours, il ne voulait la voir souffrir, et s'il jugeait que Random avait réellement changé, alors pour elle seule, il était près à mettre de côté ses idées de rétribution.

Mais ses ambitions sur le royaume rebman ne s'arrêtait pas là...

Il dévisage le peu loquace Benedict, se demandant ce que le plus grand guerrier des deux pôles de l'univers pouvait bien faire là, à part apporter son soutien à Random, vis à vis d'une parentèle pour beaucoup étrangère, dont bien peu ont eu l'occasion de prêter serment d'allégeance au nouveau souverain.

Llewelyn en tout cas ne l'avait pas fait, pas encore !

Puis son regard s'attarde sur l'intriguante Fiona, quel plan son ambitieux cerveau a t'il encore pu concevoir ?

On lui avait rapporté que la Marelle de Corwin l'avait rejeté, et que sa visite des Cours du Chaos a eté plus que fructueuse dans sa concrétisation de nouvelles alliances, et pour asseoir Merlin sur le trône du Chaos, sa connaissance de Jurt, le principal coupable dans cette affaire, montrait là qu'il ne fallait écarter aucune hypothèse la concernant.

Et si elle avait conçu un moyen de s'emparer de la Marelle de Corwin pour elle même ou au profit de celle d'Ambre ?

Que lui avait dit Dworkin à ce propos ?

Il cherche dans sa mémoire, les extraits expurgés du Livre de la Licorne qu'il avait retrouvé un jour dans son atelier, il y a des siècles de cela et qui lui avait valu son exil après en avoir discuté avec le vieux maître, cela avait un rapport avec le Joyau du Jugement...

Oui c'était bien cela !

Ce qui a été fait, peut être défait...

* Devait il encore intervenir ou laisser ses pairs se découvrir ?

Rien ne disait qu'ils auraient leur mot à dire sur ces fameux groupes de travail ? *

- Et si nous essayons à nouveau de contacter Corwin avec le soutien de tous et tout particulièrement celui de Fiona, nos chances n'en serait que plus grande, cela avait bien marché pour Brand, lorsque celui ci avait été emprisonné dans un lieu aux propriétés similaires aux tours dont nous à parler Kernos !

Il adresse son plus beau sourire à Fiona, il n'ignorait pas le pourquoi de son enfermement, ni par qui celui ci avait été décidé, puisqu'il avait lui même averti Fiona sur la folie de Brand, après la tentative d'assassinat de Martin, un simple rappel...

Llewelyn poursuit comme si de rien n'était.

- De plus, cette affaire concerne au premier chef, un seigneur du Chaos, Corwin et sa Marelle, l'implication de Merlin dans la résolution de cette affaire me parait assez légère, quels que soient les problèmes qu'il puisse avoir par ailleurs, il s'agit tout de même de son demi-frère dont il est question, et de la Marelle de son père, non ?

Combien ont ils pu acquérir un pouvoir sur elle en la franchissant, mis à part Corwin, Merlin, et probablement Jurt ?

Et comment a t'il pu accomplir cela sans être du sang de Corwin, j'avoue que vos explications manquent un peu de précision ?

Jurt est il un lache ou ne lâche t'il jamais rien ?

Vous avouerez que le portrait que vous en avez dressé correspond à deux personnes bien différentes, comment savons dans ce cas là, qu'il s'agit bien de Jurt, et non pas un de ses seigneurs métamorphes du Chaos ou un démon pour donner le change et nous faire courir sur la mauvaise piste ?

_________________
Fiche de personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voiledisis.com/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Lun 23 Avr - 18:59

Lürn parcourt inlassablement La Marelle en esprit, renforçant les fortifications de sa pensée, tandis qu'il observe un à un les personnalités présentes dans la salle du trône.

Il pèse chacun avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Lun 23 Avr - 20:20

La proposition de Llewelyn de tenter le même coup qu’avec Brand amena différentes réactions. Fiona tout d’abord répondit malicieusement au grand sourire de son demi-frère, peut être parce qu’elle se souvenait elle-même parfaitement de cette affaire ou son rôle n’avait pas été des moindres ou du fait de la remarque concernant ses capacités hors-normes en matière de pouvoirs psychiques. La tension était tout de même palpable entre les deux, du moins pour une personne avertie. Gérard ensuite frappa du poing sur son torse en signe d’approbation et dit :

« Je suis d’accord, j’irais chercher Corwin moi-même si on parvient à le trouver, mais s’il est en mauvais état, que personne ne s’approche de lui, comme ça a été le cas pour Brand, compris ? Et qu’on fasse tout de suite venir du matériel médical, autant tout prévoir d’avance. Ce genre d’emprisonnement n’est pas des plus courtois. »

Gérard était bien évidement plus connu pour sa force légendaire et son grand cœur, que pour ses grandes capacités de réflexion, mais ça remarque n’était pas injustifiée et était plus à prendre sous le coup d’une mise en garde que de l’humour. Son propos arracha tout de même un très léger sourire à Benedict qui était jusque là resté de marbre. Peu parmi les autres semblaient au courant de cette affaire de sauvetage de leur oncle/frère dément, ils s’abstinrent donc de commentaire.

Random se décida finalement à prendre la parole :


« Pas de précipitations. L’idée n’est pas mauvaise en sois, mais comme l’a bien souligné Gérard, il vaudrait mieux nous préparer à une intervention spéciale. La dernière fois, il n’en aurait pas fallu beaucoup plus pour que cette histoire se termine en bain de sang. Je suis pour cette tentative, mais il faudra tout organiser correctement. On ne sait pas sur quoi on tombera une fois Corwin trouvé, ni quelle sera la difficulté de passer les barrières de cette maudite tour, s’il est bien située dans l’une d’elle. »

Les derniers mots du prince rebman frôlaient le défi, l’insubordination. De petites piques acérées lancées sur le ton de la conversation, tout un art, et une pratique des plus plaisante en Ambre. Mais le temps n’était pas venu de régler les vieilles histoires, ils avaient plus important à faire, Random ne releva donc pas, et d’un mouvement de la tête calma ceux qui s’étaient sentis offensés pour leur souverain.

« Tu as raison. Nous manquons de précision, comme nous manquons d’informations. C’est justement pour cette raison que vous êtes tous réunis ici. Ce sera justement votre rôle de répondre à toutes ces questions, de trouver des hypothèses à défaut de solutions à toutes ces énigmes. Cet homme est il vraiment Jurt, si oui comment est il devenu si puissant ? Comment a-t-il pu prendre le contrôle de la Marelle de Corwin ? Ce sont les deux points essentiels qu’il nous faudra traiter. Vous aurez pour mission de découvrir tout ce qui se cache là-dessous. Pour répondre à tes autres questions, de ce que nous en savons, et ce que Merlin m’en a dit, il est le seul hormis son père à posséder l’empreinte de cette Marelle. D’après son étude de celle-ci, il faut être du sang de Corwin pour pouvoir la traverser. Or, Jurt, si c’est bien lui, ne possède pas une hérédité conforme aux critères, et la métamorphose ne peut tromper une puissance comme celle de la Marelle. Tu soulèves également un élément assez sombre du tableau, que j’avais moi-même relevé. Merlin semble peut impliqué dans toute cette histoire, alors qu’il devrait par sa naissance s’intéresser au problème d’une façon plus passionnée que nous. Toutefois, je n’ai rien pu objecter à ses dires, il est à présent Roi du Chaos, et je n’ai hélas plus aucune autorité sur lui. Je ne peux l’obliger à me révéler ce qu’il sait et qu’il ne veut dire ou ce qu’il entreprend secrètement. La diplomatie est cette fois-ci un frein à l’avancée des choses. Néanmoins, j’ai réussi à rappeler à l’oreille de ce cher Merlin que le traité qui a été signé à la fin de la guerre de la Marelle m’autorise à envoyer des représentants de la famille royale dans les Cours pour enquêter sur toute affaire qui concerne notre pôle de l’univers. Il s’est vu contraint d’accepter, comme j’ai été obligé de ne pas le harceler pour en savoir plus. Les relations courtoises entre nos deux nations doivent à tout prix être garanties. Vous aurez donc la possibilité d’aller vous renseigner là-bas. Vous obtiendrez certainement peu de réponses mais elles seront plus intéressantes et fiables qu’ailleurs en Ombre. »

Il jeta un coup d’œil à Gérard et Benedict qui quittèrent la pièce. Ou pouvaient-ils bien se rendre ?

« Maintenant, pour revenir à l’idée du Prince Llewelyn, je vais vous expliquer la démarche. Nous allons nous séparer en deux groupes. Le premier, constitué des plus forts esprits sera dirigé par Fiona, et aura pour rôle de maintenir la connexion ouverte pendant le transfert de Corwin. Cette tâche sera certainement la plus délicate, car elle demandera un très gros effort et que la réussite de la tentative dépend d’elle. Si ceux qui s’en chargeront venaient à faillir, c’est le second groupe qui en pâtirait, car celui-ci sera constitué des meilleurs combattants présents sous le commandement de Benedict. Il aura pour rôle de récupérer Corwin le plus rapidement possible et de le ramener, ce qui impliquera sans doute un rude combat contre ceux qui le maintiennent prisonnier, si c’est le cas. Tout ceci constitue la seconde étape. La première étant bien sur de joindre l’esprit de Corwin, ou qu’il soit. Est-ce que tout le monde a bien compris ? Ceux qui se sentent plutôt dans le premier groupe venaient par ici, près de Fiona, les autres mettez-vous en face. »


Benedict et Gérard revinrent quelques minutes plus tard, les bras chargés d’armes, de protection rudimentaires et de produits médicaux. Gérard tenait par exemple une immense hache à deux mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llewelyn

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 03/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
217/1000  (217/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Lun 23 Avr - 21:06

Peu de personne aurait pu remarquer le fin sourire de Llewelyn qui se dessine sur ses lèvres, tant son visage reste de marbre.

* Un bien meilleur roi que je ne le pensais de prime abord, attendons la suite ! *

Le prince rebman glisse un mot à l'oreille de Semaëll.

- Fais ton choix Judith !

Aucun des deux groupes ne sera exempt de danger et je préfèrerais que tu assures mes arrières dans ce qui va suivre, mais si ton envie de combattre ne t'a pas quitté malgré l'état de tes mains, tu pourras beaucoup apprendre en cotoyant un guerrier comme Benedict.


Au retour des deux princes Llewelyn se dresse de toute sa hauteur, jetant un rapide coup d'oeil à Lürn...

* Inutile de se demander vers quel groupe va tendre son choix ? *

Puis après avoir saluer Gérard d'une généreuse poignée de main et fait de même avec Benedict, il se rapproche finalement de Fiona et la salue plus amicalement.

_________________
Fiche de personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voiledisis.com/forum
Kernos

avatar

Nombre de messages : 177
Age : 31
Localisation : Le Palais d'Ambre
Date d'inscription : 17/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambrien
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Mar 24 Avr - 0:19

Kernos s'avança vers le centre de la pièce et se tourna vers l'assistance, regardant chacune des personnes réunies à tour de rôle.

"Je voudrai juste vous mettre en garde. Les créatures que j'ai affronté sont très puissante, un simple magicien n'aurait pas pu en créer de pareilles. Ce Jurt, si c'est bien lui, n'est pas n'importe qui, il est capable de rassembler des forces très puissantes... Je n'ai combattu qu'un seul de ses gardiens de pierre, et j'ai bien failli y passer, alors en affronter plusieurs en même temps... Cela relèverait du miracle de s'en sortir indemne, surtout qu'il a du prendre des mesures de précautions supplémentaires:

Julian était certes un prisonnier d'importance, mais Corwin est une pièce maîtresse pour le contrôle de la nouvelle Marelle... Je doute que les protections qu'il a du placer autour soient aussi simples que celles qui gardaient la tour de Julian. De plus, il est possible qu'ayant eu vent de la libération de Julian, il est renforcé son dispositif.

Il a du prendre des précautions à la fois contre les intrusions physiques mais aussi psychiques... La tour de Julian doit nous servir d'exemple. Mon crâne a failli exploser en établissant un contact par Atout pour m'échapper, alors je n'ose imaginer ce qui se pourrait se passer maintenant...

Enfin, je suis partant pour cette mission, advienne que pourra!
"

Kernos se dirigea évidemment vers le groupe des combattants. Il serra la main de Gérard qui s'était avancé à sa rencontre et se présenta à Benedict qu'il n'avait jamais rencontré. Celui-ci hocha la tête et lui tendit une main que Kernos s'empressa de serrer avec vigueur.

Il se tourna vers le groupe des sorciers. Il salua Fiona d'un geste de la main et regarda les autres en hochant la tête.


*Les dés sont jettés...*

Il prit une épée et une dague qui se trouvait dans le tas d'armes, et enfila un casque et des jambières. Il fit glisser la lame de l'épée plusieurs fois dans son fourreau, parfait, et il accrocha la dague à sa ceinture.
Il resta ensuite debout, à côté de ses deux oncles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Mar 24 Avr - 0:34

Matthias s'approche du duo Gérard-Bénédict. Incline la tête, avant de regarder les armes et pièces d'armures.

"Matthias, pour vous servir mes seigneurs. "

Sa main récupère un beaume cicatrisant qu'il enfourne dans une gibecière. Il attend patiemment la suite des évènements, réajustant son pourpoint. Pour se donner une certaine contenance, il lisse ensuite sa fine moustache rousse tout en posant sa dextre sur le pommeau de sa rapière et adresse un sourire à son cousin, Kernos.


Dernière édition par le Mar 24 Avr - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Mar 24 Avr - 12:19

Lisa était restée silencieuse durant toute la première partie de la réunion. Elle était assise à côté de sa mère, la princesse Fiona d’Ambre, et lui était semblable en tous points dans sa façon de se tenir, d’agir et de juger les autres. Ayant été mise au courant dans la matinée de la situation, elle n’avait suivie le débat que d’une oreille distraite, se concentrant surtout sur les réactions des autres membres de l’assemblée. Une étude intéressante, au final.

Le petit échange de paroles qui naquit entre le Prince Rebman Llewelyn et le Roi Random Ier amusa beaucoup la jeune femme. Sa mère semblait plutôt bien le connaître, elle pourrait donc le renseigner sur cet homme pour le moins intriguant.

Elle termina sa tasse de thé d’une seule traite et se leva finalement. Elle se dirigea vers ses oncles, Benedict et Gérard, afin de les saluer. Elle semblait les connaitre assez bien, du moins, les apparences allaient en ce sens.

Elle revint finalement se placer près de sa génitrice, sortant d’on ne sait ou une lame de tarot. Il s’agissait bien d’un atout. L’homme qui y était représenté, car il s’agissait bien d’un homme, était assez grand et d’une carrure moyenne. Il était vêtu de noir et d’argent, et une sorte d’aura mystique semblait émaner de lui. Il en imposait, vraiment. Une petite rose argentée maintenait sa cape et Grayswandir, l’épée de la Marelle, pendait fièrement à sa ceinture. Corwin, le seul et l’unique, se tenait fièrement devant elle. Habituellement, il ne fallait pas plus de quelques secondes, deux minutes grand maximum, de concentration à la demoiselle pour établir le contact, mais là, rien. Pas de picotement au bout des doigts, aucune sensation de fraicheur, la carte restait insensible et chaude, comme privée de son pouvoir. Il ne s’agissait plus que d’un vulgaire bout de carton coloré.

Un petit sourire se dessina tout de même sur les lèvres rosées de la princesse d’Ambre. Que pouvait-il bien signifié ? Un seul regard furtif jeté à sa mère et elles s’étaient comprises. Elles pensaient en effet la même chose.

Le discours de Kernos venait ajouter une pression nouvelle sur leurs épaules à tous. Il confirmait à merveille les mises en gardes de Random et des questions nouvelles naquirent dans l’esprit de l’Ambrienne. Elle ne possédait héla pas encore les réponses, mais ce n’était que partie remise. Tôt ou tard, tout deviendrait clair.

Elle se prépara psychologiquement à l’effort qu’elle allait devoir fournir. Elle se positionna à la droite de Fiona tandis que Llewelyn, qui venait de se joindre à eux, se positionnait à gauche. Ce dernier salua d’ailleurs sa sœur de façon fort amicale, et celle-ci lui répondit sur le même ton.

De l’autre côté de la pièce la majorité des personnes présentes était en train de s’équiper ou de vérifier que tout était prêt pour leur transfert. Lisa ne s’inquiétait pas trop pour eux, Benedict, le plus grand guerrier de l’univers, était à leur côté et bien que privé d’un bras, il n’avait d’égal dans la maîtrise des armes. Il y’avait aussi Gérard, la force à l’état brute. Cet homme, disait on, était capable de soulever ses adversaires d’une seule main et de les envoyer valser à une dizaine de mètre sans aucun problème. Avec un encadrement comme celui-là les jeunes princes ne craignaient pas grand-chose. S’ils suivaient les consignes tout allait bien se passer, du moins elle l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Mer 25 Avr - 7:01

Semaëll avait observé en silence et avec la plus grande attention chacune des personnes présentes.
Quatre de ces personnes lui étaient familières. Elles étaient représentées sur les lames de son jeu de tarot.
Les noms surgirent à la surface de son esprit, comme une comptine maintes fois chantonnée et jamais totalement oubliée.
L'homme long et froid à la manche vide, dont chaque regard, chaque mouvement, semblait mûrement pesé et calculé... Bénédict.
La femme rousse au charme glaçant, dont le regard aurait fait baisser les yeux à un grand prédateur... Fiona.
L'homme massif, respirant tout entier la force et la confiance en soi, dont le corps semblait planté tel un arbre... Gérard.
Et enfin, le petit homme vif, l'air fatigué mais inépuisable, qui donnait l'impression de regarder tout le monde en même temps dans les yeux... Random.

Il y avait également deux hommes qu'elle ne connaissait pas. L'un, de carrure respectable, les cheveux auburn, un air à la fois malicieux et sérieux, semblait attendre.
L'autre, un blond barbu à la carrure très impressionnante, affichait un air grave, tout en conservant une attitude calme et assurée qui semblait être naturelle chez lui.


Semaëll tenta de se donner un air confiant, mais elle se sentait un peu perdue au mileu de ces personnalités si imposantes. Elle se demandait bien quel genre d'aide de tels guerriers pouvaient attendre de quelqu'un comme elle.
Le grand homme barbu sembla s'en aperçevoir. Malgré sa carrure qui n'avait rien à envier à celle de Gérard, il était visiblement assez jeune.
Elle lui adressa un sourire timide
.

Des discussions qui eurent lieu ensuite, Semaëll, à son grand regret, ne compris pas grand chose.
Random et les autres parlaient de Marelle, de plusieurs Marelles même, d'Atouts, d'Ombres... et évoquaient des noms qui lui étaient inconnus, hormis ceux de Corwin et Julian, qui, elle le sut autant grâce à sa mémoire qu'à son intuition, étaient d'autres princes.
Mais ce qu'elle avait clairement compris, c'était que Julian était jusqu'à présent retenu prisonnier (et venait tout juste d'être libéré grâce à l'intervention du colosse barbu, dont elle apprit le nom dans la foulée), et qu'il était possible que Corwin soit victime d'un traitement semblable.

A l'évocation des mots "emprisonner" et "torturer" dans le récit fait par Kernos, Semaëll frémit. Des bribes d'images et de sensations de sa propre captivité, avant son évasion et sa rencontre avec Llewelyn, lui revinrent à l'esprit.
Y avait-il un rapport ? Julian et elle, et peut être Corwin, avaient-ils été victimes du même ennemi, celui que les autres nommaient Jurt ? Ce nom ne lui disait absolument rien ,mais cela ne constituait pas une preuve en soi.

Et voilà que maintenant un plan prenait forme pour parvenir à établir un contact avec ce Corwin, et venir à son secours le cas échéant.
Semaëll était quelque peu dépassée par les événements. Tout allait soudain si vite, et nul, ni Llewelyn, ni aucun autre participant de cette étrange réunion ne lui accordait la moindre explication, ni même la moindre attention, comme si elle avait fait partie du décor.
Bon sang, on ne lui avait pas même demandé son nom !
Et voilà qu'on attendait d'elle qu'elle risque sa vie pour un parfait inconnu !
La situation était des plus déroutantes...

Mais il s'agissait peut être d'un homme emprisonné, en danger.
Elle ne pouvait ignorer le sort d'une personne qui vivait peut être une situation similaire à la sienne et qui de surcroît avait des chances d'être de sa famille.
Et puis, n'avait-elle pas prit la décision de suivre Llewelyn sans poser de questions ?

Soit, Semaëll mettrait tout en oeuvre pour apporter son aide dans l'opération qui allait suivre.

Il lui fallait désormais choisir entre les deux groupes proposés.
Après mûre réflexion, son choix s'orienta vers le groupe des combattants. Sa présence ne serait bien évidemment d'aucune aide à Llewelyn, Fiona et Lisa, vu son propre état psychique.
Là où elle pourrait se rendre le plus utile, c'était au combat. Bien qu'elle ressentit amèrement le ridicule de la situation : elle, si petite et faible d'apparence, aux côtés de guerriers accomplis tels que Gérard ou Bénédict... Il y avait vraiment de quoi pouffer de rire.

Malgré cela, elle prit sur elle et répondit à Llewelyn d'une voix ferme, de manière a être entendue de tous:
"Si vous le permettez, Maître, ne pouvant vous être d'aucune aide dans ce que vous allez maintenant accomplir, j'irais prêter main forte à l'autre groupe, si toutefois vous consentez à me fournir de nouveau des armes."

Puis, d'une voix plus basse, ne s'adressant plus qu'à Llewelyn: "J'aimerais deux épées fines et légères, très équilibrées, et le foureau qui va avec. S'il vous plaît."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llewelyn

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 03/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
217/1000  (217/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Mer 25 Avr - 8:36

Llewelyn voit s'avancer son apprentie avec un certain soulagement feint.

- Vous avez fait votre choix, Judith !

Et cela ne me surprend guère, la fougue de la jeunesse sans doute...


Il sourit comme pour la rassurer, mais reçoit assez froidement ses demandes.

* Pour qui se prend elle ! *

- Soit !

J'accède à votre demande, mais prenez en soin cette fois ci, il se peut que je me lasse !


Dit il, d'une voix où pointe un certain agacement, mêlé d'une ironie mordante, puis il se dirige vers le tas d'armes emmener par Gérard et Benedict, et se saisit de deux fines lames dans leur fourreau, puis entreprend quelques modifications pour les rendre plus conforme aux désirs de Semaëll.

Puis après les lui avoir offert, il se détourne d'elle et parait se désintéresser complétement de son cas, pour entamer avec Fiona une discussion sur la manière la plus simple de procéder.

Brutale, ou plus subtile, il n'était pas un novice en matière de manipulation mentale, mais se savait surclasser et de loin par sa soeur, pour ce qu'il a pu en jauger Lisa serait plutôt de sa force en puissance brute, mais a t'elle acquis suffisamment d'expérience ?


* Elle parait si jeune...

La moindre erreur dans l'opération, une simple ouverture laissée à l'adversaire peut non seulement nous condamner, mais livrer le second groupe à la merci de l'ennemi. *

Alors que Semaëll rejoint le second groupe, son regard luit étrangement.

* Bonne chance jeune fille, fait honneur à ton sang ! *

[HRP : Pour ceux dont l'oeil est suffisamment exercé ou qui utilise une lentille de la Marelle, Llewelyn a fait un tour de passe passe avec sa propre dague, et c'est bien celle ci qu'il a scindé en deux pour en faire deux épées distinctes.

Pour les caractéristiques de l'arme se reporter à ma fiche]

_________________
Fiche de personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voiledisis.com/forum
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Jeu 26 Avr - 15:22

Une fois les deux groupes constitués, chacun des « chefs d’équipe », fit un petit résumé de la manière dont ils procèderaient.

Benedict prit la parole et tous les combattants se turent immédiatement :


« Très bien. Nous ne savons pas sur quel genre d’environnement nous allons tomber en arrivant là-bas. Il y’a des chances pour que ce soit une tour, mais rien est certain. Nous allons donc procéder de la manière suivante : Dès notre passage, Gérard s’occupera de Corwin. Il sait ce qu’il a à faire. Notre mission sera de les protéger et de lui donner le temps suffisant pour libérer le captif et le transférer en toute sécurité. Il y’a de fortes chances pour qu’il y’ait des adversaires nombreux et puissants en face. Vous allez donc former des binômes et nous nous positionnerons aux quatre points cardinaux autour de Corwin. Kernos et Matthias vous vous placerez à ma droite, tandis que Mlle Judith prendra mon flanc gauche. Il faudrait quelqu'un avec elle pour l'épauler. Random s’occupera de couvrir l’arrière."

"Je suis sûr que Lürn Loups-Gris, en sa qualité de lieutenant de Julian en Arden se fera une joie de poursuivre son travail d'escorte auprès de la protégée de Llewelyn." intervint Random en se tournant vers l'homme qui était resté en retrait. Cette supposition avait bien sur plus une valeur d'ordre qu'autre chose et le combattant ne pouvait pas se soustraire à une décision royale directe.

"Qu'il en soit ainsi. Ne prenez pas de risques inutiles, suivez mes consignes, et tout se passera bien. Nous repartirons le plus vite possible dès que l’objectif sera atteint. Nous nous devons d’être rapides et efficaces. Il en va de la réussite de la mission. Si nous sommes trop lents, le groupe de Fiona ne pourra pas tenir le passage ouvert et nous serons perdus. Gardez bien cela à l’esprit. Pour ce qui est du reste, nous nous adapterons en fonction de la situation. »
Termina Benedecit en posant son regard noisette sur chacun d'eux.

De son côté, Fiona donnait elle aussi les dernières indications après avoir fait venir Bleys par Atout. Le rouquin était lui aussi l’un des trois enfants de Clarissa, et avec sa sœur et son frère dément, ils avaient suivis avec bien plus d’intérêts que les autres les enseignements de Dworkin. Sa puissance mentale était la bienvenue pour soutenir un tel projet. Après une rapide explication pour tenir le nouvel arrivant au courant de ce qui allait se passer, la mère de Lisa reprit la parole :

« Nous allons tous nous y mettre pour ouvrir le passage, ce sera l’étape la plus simple, je pense du fait du nombre important d’esprits connectés vers Corwin. Toutefois, plus de la moitié nous abandonnerons pour aller sauver notre frère. Nous devrons alors ne pas faire dans la dentelle et donner notre maximum pour maintenir le contact ouvert. Il y’a fort à parier que celui ou ceux qui détiennent Corwin vont se rendre compte de notre intrusion. Leur réaction sera surement violente. Nous devrons nous y préparer. Je pense que le plus simple serait de caler vos esprits sur le miens. Je ferais en sorte de poser des fondations solides et vous n’aurez alors qu’à venir renforcer l’édifice avec votre propre puissance psychique. Ca risque de ne pas être une partie de plaisir. Nous devrons à mon avis tenir un petit moment, le temps qu’ils parviennent à libérer Corwin et à le transférer, tout en se débarrassant des éventuels gardes. Il est impératif pour la survie du groupe mené par Benedict que nous soyons à la hauteur. Lâcher prise une seule seconde suffirait à couper le lien et à les condamner à mort. »


Une fois les explications terminées, et les préparatifs effectués. Fiona fit rassembler tout le monde en cercle. Des atouts de Corwin, provenant des différents jeux de la réserve du palais, furent distribués temporairement à ceux qui n’en possédaient pas et après les dernières consignes d’usage, tous se concentrèrent sur la carte. Au début, la chaleur persista, puis doucement un léger picotement au bout des doigts. Encore se concentrer. Des gouttelettes de sueur se dessinaient déjà sur le front de certains des guerriers. L’effort psychique demandé était important, et finalement les cartes refroidirent dans leurs mains. La réalité se troubla et le contact se fit. Ils le virent alors. Corwin. Il était dans un état un peu près correcte mais à la limite de la conscience. Il était maintenu attaché par de lourdes chaînes de fer sans doute renforcées magiquement. Il ne se trouvait finalement pas dans une tour mais sous une sorte de dôme géant, installé au cœur de la place sur une sorte de promontoire circulaire d’un diamètre d’une dizaine de mètres environ et haut de la taille d’un homme. Des marches permettaient d’y accéder. Tout autour d’eux, se trouvait un immense campement militaire. Un garde était en faction au pied du promontoire. Il n’eut même pas le temps de pousser un cri que sa tête roulait sur le côté. Benedict avait tiré son épée, vif comme l’éclair, et avait fait couler le premier sang. Toujours froid et impassible, son visage n’exprimait rien d’autre que la volonté d’en finir rapidement.

« En position. » furent les seuls mots qu’il prononça alors que des guerriers adverses les avaient remarqué et sonnaient du cor pour donner l’alerte.

Une dizaine d’ennemis s’avança rapidement, épée à la main, tandis que les autres sortaient des tentes afin de voir ce qui se passait. S’ils ne se dépêchaient pas, en cinq bonnes minutes, ils se retrouveraient encerclés par des centaines de personnes.

De leur côté Fiona et ses compagnons devaient maintenir le contact et n’avaient presque pas le temps d’observer ce qui se passait, tellement leur tâche était difficile. Pour l’instant, le propriétaire des lieux n’avait pas encore réagi, mais il ne tarderait certainement pas à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Ven 27 Avr - 0:01

Le Roi Random d'Ambre a écrit:
Je suis sûr que Lürn Loups-Gris, en sa qualité de lieutenant de Julian en Arden se fera une joie de poursuivre son travail d'escorte auprès de la protégée de Llewelyn." intervint Random en se tournant vers l'homme qui était resté en retrait. Cette supposition avait bien sur plus une valeur d'ordre qu'autre chose et le combattant ne pouvait pas se soustraire à une décision royale directe.
Le rôdeur avance d'un pas et s'incline respectueusement avant de rejoindre calmement le groupe du prince Benedict. Il vient se placer derrière Llewelyn en écoutant attentivement les recommandations de Fiona.

La princesse d'Ambre forme le cercle de rituel.
Lürn y prend place et accepte l'atout de Corwyn qu'on lui tend. Il porte toujours ses mitaines mais le bout de ses doigts, nus, effleure la lame. Un contact fugitif lui traverse l'esprit. Il parcourt encore et encore la Marelle.

Fiona a écrit:
Je pense que le plus simple serait de caler vos esprits sur le miens.
L'esprit de l'Ambrienne est une forteresse inexpugnable dont elle ouvre soudain les portes aux éléments qui composent le cercle pour créer un réseau mental. L'occasion est trop belle. Lürn frôle chaque esprit d'un contact furtif, relevant systèmatiquement une empreinte psychique et déposant une trace neutre.

Puis il se concentre sur le contact d'atout pour ouvrir le seuil. Son extraordinaire vitalité accuse le coup là où d'autres fléchissent sous le poids de la fatigue. Il reste tout du long prêt à agir.
Le voile se lève sur le camps militaire, le promontoire et le prince Corwyn, l'homme de l'atout.

Benedict verse le premier sang, utilisant au mieux la surprise et renonçant à quelques choses de plus discret.

Le prince Benedict d'Ambre a écrit:
« En position. »
Lürn trouve instinctivement la meilleure attitude pour appuyer l'offensive du plus grand guerrier de l'Univers.

Citation :
Zanshin, c'est l'état permanent de "vigilance active" face à un danger potentiel ou déclaré. Il implique une forme d'activité mentale, sorte de concentration intense mais sans objet (une notion difficile à comprendre intellectuellement) avant (menace), pendant (combat) et même après (contrôle) l'existence de ce danger.
C'est la domination virtuelle et ininterrompue du danger jusqu'à son élimination définitive (et même un peu après : prolongement de l'attention, puis décroissance progressive de cet état d'alerte).
Il passe la main sous son manteau et tire un sabre d'une extraordinaire pureté de réalisation, une arme exceptionnelle de simplicité dont le fil, l'équilibre et les masses semblent idéalement répartis pour offrir le meilleur outil à un combattant fabuleux. A la sortie du fourreau, la lame, dans un première coupe cursive, va cueillir la gorge d'un assaillant...

Citation :
Zanshin ne doit pas se voir. La posture (attitude physique, visible, comme état mental, invisible) doit rester impénétrable, neutre. Esprit et corps sont en alerte (éveillés, prêts à s'engager). L'esprit est vivant, mais calme. C'est l'Etre détaché, l'Ego, égoïste et aveugle, l'esprit pur libre, l'énergie fondamentale qui peut circuler sans blocage ni inhibition, pour être disponible exactement là où il faut, quand il le faut. Seul le mental libre, ne s'attendant à rien, est capable de s'attendre à tout. L'imprévisible peut alors être perçu à temps, (sans intervention de la réflexion) et déjoué.
... puis enchaîne une coupe principale fulgurante dans l'aine d'un deuxième adversaire.

Citation :
Zanshin, c'est la parfaite unité corps-esprit, dans le temps et l'espace. Il suppose un esprit "droit" dans un corps "droit", une préoccupation et une recherche qui prennent naissance dans la prise de conscience du centre de l'homme, et qui se poursuivent toute une vie dans la pratique, pour déboucher sur la maîtrise du geste 'juste'.
Lürn ne se laisse pas approcher et blesse tous les adversaires qui tentent de passer la ligne que Benedict n' a pas eu besoin de lui dire de défendre. Il blesse seulement mais avec une précision infernale, laissant, sur le champs de bataille, des corps pantelants qui gémissent dans des mares de sang en une vision dantesque.

Citation :
Laisse des blessés en nombre dans les rangs de ton ennemi. Les morts ne serviront plus tes desseins. Les blessés détournent l'intérêt des indemnes et handicapent leur armée car il n'est pas dans la nature humaine de les abandonner.


Dernière édition par le Ven 27 Avr - 23:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kernos

avatar

Nombre de messages : 177
Age : 31
Localisation : Le Palais d'Ambre
Date d'inscription : 17/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambrien
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Ven 27 Avr - 2:36

Dès que Benedict ordonna de se mettre en position, Kernos avait sauté à ces côtés pour se placer sur la droite de son oncle comme il l'avait été décidé pour couvrir son flanc. Il plaça aussitôt son épée en garde moyenne et tira une de ses dagues qui se figea dans la gorge d'un des gardes qui venait dans leur direction. Il en dégaina une seconde avec sa main gauche qu'il plaça légèrement en arrière et en garde basse, prête à l'attaque.

J'espère mon cher Matthias que tu te débrouilles aussi bien avec une arme qu'avec un verre de vin.

Un premier garde surgit face à Kernos, lame au clair, pour lui frapper le visage. L'homme ne dut pas comprendre ce qui lui arriva. Son coup descendant fut bloquer d'un revers de lame et vingt centimètres d'acier vinrent s'enfoncer sous sa mâchoire. Kernos envoya, par un coup de pied bien placé, son cadavre valdinguer dans ses camarades qui courraient vers les Ambriens. Kernos fit tournoyer son épée, envoyant deux autres hommes rouler dans la poussière.

Il se remit en garde, il ne voulait pas se laisser entraîner dans une mêlée qui l'éloignerait de son poste. Il décida d'adopter une stratégie d'intimidation en essayant le plus possible de garder les ennemis qui commençaient à affluer, alerter par les sentinelles et les bruits de combats, à distance, repoussant les assauts au fur et à mesure pour les tenir en respect. Son but était de gagner du temps pour libérer Corwin, il fallait qu'il reste près à se replier à tout moment et pour cela, il fallait qu'il maintienne une voie de retraite en écartant les gardes pour ne pas se retrouver prisonnier de ses mouvements.

Un soldat armé d'une lance fonça sur lui, il prit cela pour un coup de chance. Il lança sa dague qui atteignit l'homme en plein front. Le corps continua sa course vers Kernos qui en profita pour saisir la hampe en bois de l'arme. Il envoya le corps bouler derrière lui et utilisa la lance pour repousser les assaillants en effectuant des mouvements circulaires avec son bout en bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llewelyn

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 03/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
217/1000  (217/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Ven 27 Avr - 9:05

Llewelyn laisse agir la puissance brute de son esprit, en soutien de Fiona, mais le ferme à toutes investigations de sa part ou de celle d'un autre, ne laissant que ses pensées superficielles en surface entièrement tournées vers le combat.

Mais il suit aussi en parallèle le destin de sa "protégée" par le biais de son épée Sygilin, devenue muette depuis sa séparation en deux.

Si à un moment donné, il lui faut se concentrer sur un seul objectif ce sera de maintenir l'ouverture à tout prix.

_________________
Fiche de personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voiledisis.com/forum
Matthias

avatar

Nombre de messages : 453
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 13/04/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
220/1000  (220/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Ven 27 Avr - 11:19

Matthias reçoit l'un des atouts, ces cartes étranges qui permettent de contacter n'importe qui e nombre, se concentre dessus. Il cale so nesprit au pulsasion psychique de Fiona et de Bleys, un premier effort brutal, presque sauvage, une implosion qui force le barrage... Puis une fois la brèche ouverte il suit Kernos son point de repaire le plus proche dans la cavalcade et se retrouve dos à dos avec son cousin, dans un monde inconnu.

"Fantastique ! Ne vous en faîte donc pas mon beau cousin, là d'où je viens naître est déjà un combat."

Nightwish dans la main droite, une main gauche dans sa senestre, l'ambrien percevait les intention de Bénédicte, la formation en tagmata adoptée par les mercenaires varègues que l'empereur Michel II utilisaient comme garde du corps. Une pyramide dans laquel les éléments les plus forts se plaçaient en prou. Fidèle à cette tactique de combat de masse qui voulait que chaque soldat protège son pendant. Matthias prit sa place et fit décrire à son arme des arabesques sanglantes et mortelles. Nightwish rugissait de plaisir dans la tête du dérigion. La main gauche saisissant les armes d'estocs et de taille, les déviant pendant que l'épée noire faisait sa sombre moisson. Un, puis deux puis trois corps déjà gisaient, là, la gorge tranchée, ici, le bras coupé, et enfin l'artère femorale sectionnée, le sang giclait à gros bouillon. Les lames de ses adversaires ne parvenant pas à percer la garde impecable de l'ambrien.

Suivant la progression de Bénédicte et de Kernos à droite, enrayant brutalement tout assaut qui pourrait nuire à son cousin, Matthias poursuit la mortelle sarabande. Cherchant à dévier pour son compte les ennemis en surnombre qui se présenteraient à son cousin. La cuirasse dorée luisait d'une aura sinistre, ni carmin, ni vermillon, l'ensemble donnait l'impression d'être un nouvel alliage aux colories sans cesse changeantes, à la texture moirée et chamarée de la mort. Le visage de Matthias n'était plus qu'un rictus sauvage et désincarné...

Il se fend à nouveau pour toucher d'estoc, trouve la gorge d'un soldat, fait une volte gracieuse et décalotte un second adversaire, tandis que sa main gauche déroute l'assaut d'un troisième qu'il envoit s'empaler sur la lance de Kernos.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3vampires.kanak.fr
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Lun 30 Avr - 0:26

Semaëll avait hoché la tête à l'écoute des instructions de Bénédict.
Par contre, elle avait prit en main l'atout de Corwin qu'on lui avait tendu, mais sans trop savoir ce qu'on attendait d'elle. Elle avait ouvert la bouche, sur le point de demander "Que dois je en faire ?", mais s'était ravisée, pressentant qu'une telle question aurait paru hautement suspecte de la part de Judith.

Elle regarda les autres. Tous fixaient leur carte avec attention. Elle les imita.
Quelque chose semblait émerger lentement des brumes de son esprit. Ce geste... tenir une carte devant soi, la regarder avec insistance, jusqu'à ce qu'elle refroidisse, jusqu'à ce qu'elle devienne... réelle !
Elle avait appris à le faire auparavant, et avait reproduit ce geste de nombreuses fois. Elle le sentait.

Elle continua à fixer cet homme, Corwin, qui lui semblait à la fois si proche et si lointain, comme tous les personnages des cartes...
L'atout devint froid.
Elle eut mal à la tête. Une sorte d'étrange vertige la saisit.
Elle fit quelques pas en avant.
Elle entendit une voix, au loin, qui criait "en position".
Elle ouvrit les yeux et dégaina ses deux épées simultanément.

Le petit groupe était déjà assailli par de nombreux soldats.
Semaëll était pleinement consciente de son rôle : empêcher quiconque de passer afin que Gérard n'aie à se soucier que du moyen le plus rapide de délivrer son frère.
Bénédict, Kernos, Matthias et Lürn avaient déjà commencé leur travail de mort, avec un talent remarquable.
Plusieurs soldats, probablement encouragés par l'apparence frêle de la jeune fille, se portèrent à sa rencontre, l'épée en avant.
Semaëll eut un petit sourire.
Et attaqua.

Ses mouvements furent si précis et rapides que son premier adversaire n'eut pas même le temps de riposter. Semaëll continua sur sa lancée et accueillit le suivant dans le prolongement de sa première attaque, lui plantant son épée droite en plein milieu de la gorge.
Sa petite taille et sa légéreté, loin d'être pour elle un handicap, lui offraient une rapidité et une souplesse incroyables. Elle n'était pas assez forte pour parer les coups de ses adversaires, mais suffisement rapide pour les esquiver immédiatement, ce qui lui permettait de passer sous leur garde et d'atteindre leurs organes vitaux.
Elle maniait les deux épées dans une parfaite ambidextrie.
Sa manière de se battre était étrange. Cela tenait en réalité davantage de la danse que du combat.

Semaëll, instinctivement, reproduisait des gestes qu'elle connaissait bien. Jadis, elle avait appris à se battre ainsi, avec cette méthode fluide et chorégraphique. Tous ces mouvements avaient une histoire, portaient des noms même.
Combattre, c'était comme monter à cheval, ou établir un contact d'atout... ça ne s'oubliait jamais totalement.

Semaëll sourit.
Elle se sentait plus vivante que jamais
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Mar 1 Mai - 19:55

Le groupe des guerriers se débrouillait bien, même très bien. Le duo Matthias – Kernos faisait des ravages, le tout dans une ambiance bonne enfant qui contrastait fort avec ce qui se jouait à cet instant. De même, Lürn Loups-Gris et Semaël, dans des styles totalement différents ne manquaient tous les deux pas de réussite, ils étaient très efficace eux aussi. Random, de son côté, jouait de l’épée comme s’il avait s’agit de distribuer des cartes. Ses coups de taille au travers des guerriers qui se jetaient sur lui avaient donnés naissance à deux lignes parallèles composées de cadavres sanguinolents. Benedict, quant à lui, faisait honneur à son titre de Maître d’Arme d’Ambre. Il atteignait ses cibles aux points vitaux du premier coup avec une apparente facilité déconcertante. Dans un sens, on peut dire que son style se rapprochait de celui de celui du lieutenant de Julian. Du moins, leur tactique était dans la même lignée. Le visage de l’ainé de la famille était comme toujours impassible. Aucune trace de sentiments ou de pensées peintes sur son visage. Le prince Gérard, lui, n’avait pas non plus chaumé si bien qu’il avait déjà arraché du sol l’un des deux énormes pitons qui maintenaient Corwin prisonnier. Il était en train de terminer avec le second. Son visage était marqué par l’effort et on pouvait discerner sans trop de problèmes ses muscles impressionnants et contractés. Il se dégageait de lui une puissance physique à faire peur. Ses deux immenses mains tiraient sur la chaîne d’une rare solidité pour qu’elle puisse causer des ennuis, lui résister. L’alliage était en fait magiquement renforcé. Ils devaient faire vite car déjà les forces ennemis s’étaient rassemblées et commençaient à fondre en masse sur eux. De plus, outre les guerriers au sol, des adversaires juchés sur d’étranges créatures aériennes approchaient et leurs intentions ne semblaient pas des plus amicales. Les premières flèches n’allaient surement pas tarder à pleuvoir.

L’autre groupe, celui qui était constitué de Fiona, Bleys, Llewelyn et Lisa, et qui maintenait le passage ouvert du faire face lui aussi à un autre problème. Le maître des lieux avaient l’air d’avoir enfin repéré leur position sur l’échiquier psychique et ses assauts s’avéraient être suffisamment violents pour tourmenter leurs esprits. Les fondations solides qu’avaient placées Fiona tenaient bon malgré tout, mais la demeure en elle-même était sujette aux tremblements devant le séisme quasi incessant qui la harcelait à présent. Ils allaient devoir donner leur maximum s’ils voulaient maintenir le lien ouvert.


« Occupez vous du passage, je me charge de lui ! » s’était exclamé mentalement Bleys qui les avait abandonné pour contre attaquer, alors que Fiona lui avait pourtant dit de ne pas jouer à ça. La plus grande sorcière d’Ambre poussa d’ailleurs un juron. La charge que devait supporter maintenant leurs esprits était écrasante, mais ils devaient continuer. Ils n’avaient pas le choix, il fallait garder une porte de secours pour les autres. Qu’est ce qu’ils pouvaient bien faire, hein ?! C’était peut être trop leur demander de se remuer un peu plus. Bon sang ! Les adeptes de la psyché n’avaient en effet plus l’occasion de s’occuper du combat, leur attention devant être pleinement dirigée sur leur préoccupation principale.

Au bout d’un moment, un cri étouffé attira leur attention. Bleys était tombé à genoux à côté d’eux, et ils se tenaient le cou, comme pour tenter d’empêcher quelqu’un de l’étrangler. Il serait sans doute mort si Fiona n’était pas intervenue à ce moment là.

« Polrz !!!» s’était elle écriée.

Pour le sauver, elle avait toutefois du abandonner une demi-seconde le maintient du lien, et celui-ci s’était dès lors très atténué. Bleys, quant à lui, cherchait à récupérer son souffle, toussant, et se frappant la poitrine à plusieurs reprises. Il n’était en tout cas plus apte à les aider pour aujourd’hui. Un hurlement horrible leur était parvenu suite à ce simple mot de Fiona. Ce genre de cri démontrant une profonde et intense souffrance. Il avait résonné un moment dans leurs esprits et la présence avait disparu. Heureusement. Ils n’auraient sans doute pas réussi à fortifier de nouveau le contact s’ils avaient eu à combattre en plus leur ennemi.

Quelques secondes plus tard apparurent dans la pièce ou ils se tenaient toujours le groupe des gardes, accompagné de Corwin qui reposait dans les bras massifs de son frère. Il était tombé inconscient. Les glaces de la pièce renvoyaient leur image avec un réalisme frappant. Ils étaient pleins de sueurs, de la poussière collait leur peau et du sang était visible à plusieurs endroits sur leur vêtement. Quelques égratignures ci et là mais pas de blessures graves fort heureusement. Le plus touché était Kernos avec une flèche plantée dans l’épaule. Il ne semblait d’ailleurs pas s’en soucier outre mesure. Des carreaux d’arbalète étaient également visibles, figés sur les protections résistantes de Matthias. Random quant à lui avait une plaie sur la joue. Sans doute avait il lui aussi du être la cible d’attaques venant de toute part.

Tout le monde prit place dans les fauteuils et comme précédemment des gateaux et du thé/café furent apportés par les domestiques. Gérard emmena Corwin dans la pièce voisine ou il le coucha et lui prodigua quelques soins rapides. Tous étaient silencieux. Random avait reprit sa place de Seigneur d’Ambre derrière son bureau comme si de rien était et paraissait plonger dans ses pensées. Qui se sentirait donc la force de parler le premier ? Partout des regards fuyants, des coup d’œil inquisiteurs, mais pas un mot de prononcer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrevue Royale   Mar 1 Mai - 22:14

Au milieu de la salle du trône, dans le palais d'Ambre, Lürn rengaine son sabre dans le fourreau dissimulé sous les pans de son ample manteau sombre. Il arrange sa tenue et reprend naturellement une attitude rigide, debout, en retrait du groupe.

Il est le dernier à avoir quitté le champs de bataille pour s'en tenir à la règle qui veut qu'un valais ne débarasse pas les lieux avant que les seigneurs ne soient sortis. Alors qu'il ne semble pas avoir dormi depuis plusieurs jours et qu'il a traversé une bonne partie d'Arden à cheval avant d'arriver au palais, il s'est pourtant battu avec une intensité inhumaine, sans jamais montrer le moindre signe de fatigue et à cet instant même, il semble aussi frais qu'aux premiers instants du conflit.

Le rôdeur, impassible et discipliné, semble être inépuisable.
Dans une posture martiale, il attend ses ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrevue Royale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevue Royale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» |G.Royale|
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» demande d' entrevue avec Monseigneur Bushiro
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les princes d'Ambre (Forum RPG) :: La cour d'Ambre :: Le Palais-
Sauter vers: