AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La gazette - première édition - avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La gazette - première édition - avril   Dim 22 Avr - 12:19

Edito

Bonjour à toutes et à tous!

J'ai le plaisir de vous présenter le premier numéro de la Gazette du forum les Princes d'Ambre. (roulements de tambour et tonnerre d'applaudissements cheers cheers )
Après des semaines de flottement, lié au nombre très restreint de journalistes, la première publication peut enfin avoir lieu.
Pour l'instant, le magazine est très réduit, mais il ne demande qu'à évoluer, et il est certain qu'il changera au fil des numéros.

Au sommaire de ce journal, un résumé des quêtes qui vous donnera, j'espère, l'envie de découvrir les péripéties des autres joueurs. Vous trouverez également une rubrique donnant les résultats du premier duel du forum, ainsi qu'une rubrique sur les créations des joueurs dont la première "oeuvre" est une nouvelle de (tadaaam !) Kernos, en espérant que d'autres nous fassent partager leurs talents. Enfin vous trouverez une rubrique de petites annonces où vous pourrez faire passer vos messages et demandes.

Je vous souhaite donc une bonne lecture et j'attends impatiemment vos commentaires, vos remarques, vos critiques mais aussi vos compliments ( Very Happy ).
Merci de votre attention !

Kernos, rédacteur en chef improvisé king


Dernière édition par le Dim 22 Avr - 12:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gazette - première édition - avril   Dim 22 Avr - 12:21

Sommaire



Dernière édition par le Dim 22 Avr - 12:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gazette - première édition - avril   Dim 22 Avr - 12:26

Chroniques d’Ambre

Cette rubrique a pour but de faire un bref résumé des aventures en cours dans le royaume d’Ambre et de vous donner envie de les consulter. Elle présentera de manière rapide les protagonistes entrant en scène, les lieux de l’action ainsi que les péripéties des personnages. Si vous voulez me communiquer des informations supplémentaires, vos impressions ou vos objectifs, n’hésitez pas à m’envoyer un message privé. Bonne lecture !

Kernos


L’étrange pêcheur, de Michel d’Ambre, seigneur de guerre des galipotes de Cumorg.

Cette aventure se déroule sur les quais du port d’Ambre. Elle met en scène la rencontre entre son altesse Random, roi d’Ambre, et un mystérieux et talentueux pêcheur dont la renommée s’est étendue sur toute la cité, arrivant jusqu’aux royales oreilles de notre souverain. Si l’identité du pêcheur reste une énigme pour notre sire, l’étranger a tout de même était identifié comme l’un des membres de la famille royale d’Ambre et notre bon roi Random mettra tout en œuvre pour le retrouver. Mais le pêcheur a pris des précautions, disparaissant dans les Ombres sans laisser de trace, laissant son altesse intriguée par cette nouvelle énigme… Qui est cet étrange personnage ? D’où vient-il ? Quel est son objectif ? Tant de questions laissées en suspens qui trouveront, peut-être, un jour leurs réponses.


Errance, de Kernos Lhor.

Alors que Kernos, prince d’Ambre, erre dans la forêt d’Arden, il rencontre le jeune Kryther, seul rescapé du massacre de son village. Ensemble, ils décident de partir à la recherche de Julian, oncle de Kernos, prince d’Ambre et gardien d’Arden, disparu depuis plusieurs jours, alors qu’il enquêtait sur le fléau qui s’est abattu sur la forêt. Echappant de peu à la mort, lors de l’effondrement d’une caverne, ils continuent leur chemin pour résoudre le mystère qui plane sur Arden et qui pourrait menacer la sécurité d’Ambre… Que découvriront-ils au bout du chemin ?


Nouvelle transformation, d’Arkhan.

Perdue dans le dédale de ses propres illusions, une jeune femme, Mayn, enceinte, erre aux abords de la cité d’Ambre, au milieu d’une clairière, pour se nourrir. Pendant ce temps, Boromir, chasseur métamorphe au service du palais, observe la scène. Qu’y a-t-il au bout de cette errance schizophrénique ? Peut-être en saurons-nous plus sur la folie qui frappe Mayn dans les jours à venir…


Un réveil brutal, de Semaëll.

Mais que s’est-il donc passé ? Semaëll se réveille aux pieds des marches de Tir-na Nog’th, le corps couvert de blessures et de sang, ignorant ce qu’elle fait ici et ce qui lui est arrivé. La seule chose qu’elle possède est un étrange jeu de cartes… Trouvera-t-elle les réponses à ses questions ? Pendant ce temps, Llewelyn, fils d'Obéron, arrive à son tour aux marches de Tir-na Nog'th et élimine un démon issu du Chaos qui rôdait aux alentours… Est-ce le début d'une réponse pour Semaëll, ou bien une nouvelle énigme ?


De la Forêt Profonde, de Michel d'Ambre.

Neuf années se sont écoulées depuis la rencontre entre Random et le mystérieux pêcheur. A présent, Michel emprunte une nouvelle identité, celle de Lürn, un Rôdeur exceptionnel dont la réputation s'étend à travers la Forêt Profonde, l'extension de la forêt d'Arden qui traverse les Ombres jusqu'aux Cours du Chaos, un labyrinthe sauvage de verdure, ancien et dangeureux dont les Rôdeurs de Julian sont les gardiens. Mais qu'est-ce qui a poussé Michel à sortir de l'ombre après tant d'années ? Sa curiosité envers les membres de sa famille, ou bien est-ce pour mettre en oeuvre un projet tenu jusqu'alors secret et qui risque de plonger Ambre dans le chaos ? L'avenir nous le dira…


Aux portes de la Cité d'Ambre, avec Michel, Llewelyn, Semaëll et Bedwir.

Après maintes péripéties, Michel, déguisé en rôdeur de Julian, le prince Llewelyn de Rebma et d'Ambre, et Semaëll, toujours amnésique, arrivent face à la cité d'Ambre. Traversant la Porte du Couchant, ils pénètrent dans le quartier bourgeois de Sarmen Ouest. En remontant l'une des artères de la ville, ils échappent à deux tireurs embusqués grâce à l'intervention d'un homme mystérieux aux cheveux de platine. L'homme s'enfuit sans rien demander, laissant les deux cadavres encore chauds aux mains des gamins des rues. Les deux assassins portent les mêmes marques d'appartenance à un groupe ou une confrérie. Nos trois comparses décident de retrouver leur bienfaiteur qui s'est abrité dans "L'auberge des Bonnets Rouges", un établissement animé de la rue des Quatre Fers. Qui est-il ? Que désire-t-il ? Qui sont ces tueurs qui semblent en vouloir à notre petit groupe ? Qui se cache derrière tout ça ?… La suite au prochain épisode.


Première fois…, de Matthias

Matthias, garde du palais d'Ambre, faisait sa ronde à travers les couloirs sombres et humides des souterrains qui s'étendent sous le palais, quand une force mystérieuse et puissante l'entraîna jusqu'à la salle de la Marelle et le poussa à poser le pied dessus. Au lieu de s'évaporer dans une nuée de flammes, Matthias se retrouva à parcourir le schéma de l'ordre, encerclé par des étincelles bleues, luttant de toutes ses forces, sans aide, ni préparation, pour recevoir son initiation. Matthias, bâtard d'Ambre, parviendra-t-il à dompter la puissance de la Marelle ?


La grande bibliothèque du palais, de Lisa d’Ambre.

Lassée de toutes les mondanités de la Cour d’Ambre, la princesse Lisa d’Ambre, fille de la princesse Fiona, décida de se retirer, pour quelques instants de solitude et de tranquillité, dans la bibliothèque du palais de ses aïeux ambriens. Sa retraite fut de courte durée, car un serviteur lui apporta une missive de son oncle et roi, Random, lui demandant son aide pour découvrir ce qui déstabilise les Ombres depuis quelques temps…


Dans l'espoir de réunir autour de lui des princes d'Ambre, du Maître du Jeu.

L'heure est grave pour Ambre. Depuis plusieurs mois, les voyages en Ombre sont de plus en plus difficiles, certaines Ombres du Cercle d'Or sont même devenues inaccessibles. Il semble que l'univers entier soit bouleversé, comme si les règles cosmiques étaient bousculées, affaiblissant aussi bien l'Ordre que le Chaos. Préoccupée par cette situation de crise, son altesse Random envoie des émissaires à travers les Ombres pour retrouver la trace de tous les fils d'Ambre et les convaincre de se joindre à lui pour remédier à cette catastrophe imminente qui risque de causer bien plus de dommages que la Guerre de la Marelle… Ainsi débute la première quête principale du forum, la suite dans les prochains épisodes (rendez-vous dans le topic "Quête" pour en savoir plus).


Dernière édition par le Dim 22 Avr - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gazette - première édition - avril   Dim 22 Avr - 12:27

Sport:

Ouverture officielle des duels.


Première victoire de Kernos face à Kryther.

L'inauguration des duels a eu lieu ce 21 février dernier. Encouragés par de rares spectateurs, les protagonistes du premier combat mirent en oeuvre une kyrielle de ripostes inattendues… Kernos ressortit vainqueur, heureux d'entrer dans l'histoire comme étant le premier homme à remporter un duel d'Ambre :
"Tout d'abord, je tiens à remercier le Maître du Jeu pour sa patience et son courage (il a tenu jusqu'à deux heures du matin !), mais aussi mon adversaire qui a donné tout ce qu'il avait lors de notre rencontre. Je suis fier d'avoir ouvert la voie, d'être le premier champion de l'arène et j'attends avec impatience le prochain duel."

La saison promet d'être belle ! Rendez-vous le mois prochain pour de nouveaux résultats .

Kryther


Dernière édition par le Dim 22 Avr - 12:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gazette - première édition - avril   Dim 22 Avr - 12:27

Créations littéraires et graphiques

Cette rubrique a pour but de publier les oeuvres réalisées par les membres du forum et qui concernent l'univers d'Ambre. Vu que c'est le premier numéro de la Gazette, je n'ai pas encore reçu vos créations, je vais donc inaugurer cette section et montrer l'exemple en éditant une nouvelle en rapport avec mon personnage. Je vous souhaite une bonne lecture.

PS : Si vous souhaitez être publié à votre tour, envoyez-moi vos oeuvres par mp. Cela peut être une nouvelle, un poème, une chanson (pourquoi pas un fichier mp3 de votre composition ?), un dessin, une peinture, un montage… Soyez créatifs !


Kernos


Naissance, Kernos.

Je suis né il y a 21 ans selon mon monde, seulement 10 ans pour le royaume d’Ambre. La terre qui m’a vu naître se nommait Gallicia. Je suis né au sein du clan des Lhorim, les fils du seigneur Lhor, le dieu loup, gardien du Sidh. Les Lhorim vivaient sur un territoire s’étendant des montagnes noires à la grande forêt. La famille de ma mère était installée dans un village situé à la lisière de la grande forêt. Ma mère se nommait Aoifa Lhor, s’était la fille unique d’un des chefs de guerre des Lhorim, Forgall Lhor. La famille de ma mère était l’une des plus puissantes de la région, ils étaient chargés de surveiller la lisière de la grande forêt qui abritait, selon la légende, l’entrée du Sidh, le monde des esprits et des dieux, un lieu sacré, interdit au commun des mortels. C’est ici que mon histoire commença, au milieu des bicoques en bois, du bétail et du fracas des armes. Je suis venu au monde une nuit de pleine lune, signe de changement, de vie et de mort pour mon peuple… Mais il serait injuste de débuter mon récit à ma naissance, alors que les évènements qui ont conditionné le reste de ma vie, se sont déroulés neuf mois avant, le jour où ma mère tomba enceinte.

Tout commença un soir d’automne, le soir de Samain, la fête de la fin d’année et le début de la nouvelle. Les Lhorim avaient une raison supplémentaire de se réjouir, ils venaient de vaincre le clan Rulf avec qui ils étaient en guerre depuis plusieurs années, les hommes célébraient leur victoire, pendant que les femmes fêtaient le retour de leurs époux. Durant le grand festin, alors que tout le clan était ivre, chantant et dansant autour du feu, au milieu des rires, un étranger arriva.

Tous les regards se posèrent sur lui, les conversations s’arrêtèrent, les musiciens reposèrent leurs instruments, tous n’avaient d’yeux que pour cet inconnu. Il était grand, majestueux, les épaules larges, le corps bien bâti, enveloppé dans des atours couleur de sang, une épée incrustée d’or pendait à ses côtés. Ses cheveux avaient la couleur des flammes et un brasier bleu semblait animer son regard perçant d’une lueur surnaturelle. Son sourire découvrait deux rangées de dents parfaitement alignées, lui donnant un air jovial, attirant.

Le temps semblait s’être figé depuis longtemps quand l’étranger saisit une coupe et la porta à ses lèvres. Il versa d’un geste ample le reste de son contenu sur le sol et partit d’un grand éclat de rire. Comme si sa voix avait redonné vie à la scène, l’assemblée entière imita sa libation et les rires inondèrent à nouveau le banquet. La musique et les danses reprirent de plus belle, l’étranger s’assit à la table de Forgall. Les femmes lui apportèrent une assiette fumante de viande et il se joignit à la tablée pour festoyer. Tous étaient à la fois fascinés et intrigués par l’inconnu. Il lança quelques œillades aux femmes et leva à plusieurs reprise son verre vers les hommes qui répondirent timidement à son salut. Le premier qui osa lui adresser la parole fut mon grand-père.
« Que nous vaut le plaisir de ta venue parmi nous ? »
L’étranger le contempla, ses yeux s’illuminèrent quand il lui répondit avec un grand sourire.
« Je ne fais que passer pour profiter des réjouissances en cette belle nuit. Les feux et les chants m’ont attiré ici. »

Forgall retint la question qui lui brûlait les lèves car il savait ce qui arrivait à ceux qui osaient demander aux dieux leur nom. Il connaissait les légendes des soirées de Samain où le monde des hommes rencontrait celui de l’Au-delà, où les dieux et les esprits se joignaient aux festins donnés en leur honneur pour ripailler avec les mortels. Refuser de servir un de ces êtres surnaturels ou lui demander son nom entraînait toujours des catastrophes. Forgall le savait d’autant plus qu’il était un Lhorim, un fils de Lhor. Il s’abstint donc de questionner l’étranger et préféra l’inviter à se joindre à la fête qui dura très tard dans la nuit. L’inconnu aux cheveux de flammes prit part aux différents jeux auxquels les hommes se livraient lors de Samain. Il gagna facilement l’épreuve du lancer de haches, envoyant la sienne fendre un mur de pierre où personne n’osa la retirer par crainte et par respect pour la force incroyable de l’inconnu. Il remporta la course à cloche-pied autour de la place du village ; vainquit au bras de fer tous les champions du clan qui eurent le courage de le défier, réconfortant les perdants hilares d’une tape dans le dos et d’une chope de bière ; il triompha du concours de beuverie, vidant trois tonnelets à lui seul sous les applaudissements et les rires de l’assemblée, ce qui ne l’empêcha pas de gagner le jeu de l’escalade, atteignant le premier le faîte de l’arbre pour y décrocher le ruban orange. Il trinqua avec tout le monde, chanta des ballades dans des langues étranges et inconnues, et passa une partie de la nuit à danser avec les filles du clan qui se pressaient autour de lui, captivées par sa grâce et son visage radieux. L’une d’elles était plus intriguée que les autres par l’homme, et lui-même lui prêta plus d’attention qu’aux autres, la serrant d’un peu plus près à chaque danse, l’invitant plus souvent que les autres et lui réservant plus de sourires et de compliments qu’aux autres filles. C’était ma mère, Aoifa.

Alors que la fête continuait à battre son plein et que l’assistance était passablement ivre, Aoifa et l’inconnu en profitèrent pour s’éclipser. Ma mère se laissa guider par l’étranger jusqu’à la lisière de la grande forêt, s’arrêtant de temps en temps pour esquisser quelques pas de danse, éclater de rire et se serrer l’un contre l’autre. Arrivée à l’orée des bois, elle se figea et laissa sa main glisser de celle de l’inconnu qui se dirigeait d’un pas décidé vers les arbres. Elle craignait de pénétrer dans ces bois sacrés, il se retourna pour la regarder. Ses lèvres s’étirèrent dans un sourire séduisant, il se rapprocha d’elle pour la serrer contre lui et il déposa un baiser sur son front.
« Tu n’as rien à craindre, je connais bien cette forêt, nous ne risquons pas de nous perdre, fais-moi confiance. »
Elle se laissa entraîner au milieu des arbres, il glissa son bras autour de sa taille et elle se blottit contre lui. Ils marchèrent plusieurs minutes sous la voûte de feuilles sombres, l’étranger lui parlait de mondes merveilleux et fantastiques où les cascades sont de la couleur du vin et s’écoulent vers le ciel, de ciels d’or recouvrant des océans verts comme les arbres. Elle l’écoutait, envoûtée par sa voix douce, sa prestance et son aura puissante, chaleureuse. Ils arrivèrent au bord d’une étendue d’eau immense où se reflétait la voûte céleste. Au centre du lac, à travers les volutes de brume, un îlot verdoyant surmonté d’un piton rocheux se dressait au-dessus des eaux sombres. Ils restèrent là un moment, contemplant le spectacle silencieux et immobile qui s’offrait à eux. Une légère brise se leva caressant la surface de l’onde, un frisson parcourut ma mère. L’étranger l’entraîna contre lui, elle ferma les yeux tandis qu’il se penchait sur ses lèvres.

Juste avant les premières lueurs de l’aube, Aoifa se réveilla sur le sable blanc de la berge. Le lac était silencieux, désert. Elle ramassa ses vêtements et retourna au village, courant à travers les bois. Le jour embrasait à peine le ciel quand elle arriva à la lisière. Le village dormait encore, quelques hommes ronflaient, étendus à même le sol ou sur les tables, au milieu des restes de la veille. Elle regagna sans un bruit la demeure de son père et se glissa dans ses couvertures avant de s’assoupir, la tête encore embrumée par les souvenirs de cette nuit. Non, ce ne pouvait pas être un rêve…


Dernière édition par le Dim 22 Avr - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gazette - première édition - avril   Dim 22 Avr - 12:28

Les petites annonces

Cette rubrique à pour objectif de publier les demandes et les annonces des joueurs en lien avec le Role-play. Envoyez vos réclamations en mp aux membres de la rédactions qui les publieront dans nos pages.

Kernos


Exclamation Cherche journalistes désespérément... Exclamation

L'équipe originelle du journal ayant été décimée par un fléau inconnu, la rédaction recherche des personnes disponibles et motivées pour écrire des articles dans la Gazette.
Intéressé? Cliquez directement ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La gazette - première édition - avril   

Revenir en haut Aller en bas
 
La gazette - première édition - avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» × Gazette trimestrielle de PWR première édition ~
» Première expédition, longue route à endurer ...
» [évent] première expédition
» [#VAC] Les chasseurs d'Apitrini, première édition [Terminé]
» Atelier de création première édition | Inscrit uniquement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les princes d'Ambre (Forum RPG) :: La Gazette :: La Rédaction-
Sauter vers: