AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Perdue dans les couloirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Perdue dans les couloirs   Sam 16 Juin - 19:26

Semaëll pensait retrouver rapidement le chemin qui la ramènerait aux appartements de Llewelyn.

Or, dans le Palais d’Ambre, rien ne ressemble davantage à un couloir qu’un autre couloir, a fortiori lorsque comme Semaëll on parcourt ledit palais pour la première fois.
Donc, au bout de quelques minutes, la jeune fille dut se rendre à l’évidence : non seulement elle ne parvenait pas à retrouver les appartements de Llewelyn, mais en plus elle était complètement perdue
.

*Bravo. Non, franchement, bravo. Tu te surpasses ces temps ci, ma petite Semaëll…D’abord ta mise de clocharde à ton arrivée, ensuite ta sortie d’un ridicule achevé, suivi de l’oubli parfaitement stupide de ton jeu de cartes… et maintenant voilà que tu t’égares comme une vulgaire touriste…de mieux en mieux.

Bon, le mieux à faire, c’est encore de retourner là d’où je viens, à la chambre de Corwin. Kernos et Matthias doivent déjà s’y trouver, je n’aurai qu’à leur demander le chemin. Je passerai pour une imbécile, mais bon, je commence à avoir l’habitude…* se dit-elle d’un ton maussade.

Elle rebroussa donc chemin, dans le but de refaire le trajet dans l’autre sens.
Mais, inexplicablement, cela se révéla plus ardu qu’il n’y paraissait. Elle ne reconnaissait plus du tout les couloirs qu’elle avait pourtant emprunté à peine quelques minutes plus tôt.
On aurait presque dit – mais non, c’était impossible – que la disposition des lieux avait… changé ?!
Semaëll tenta de se raisonner. L’architecture ne pouvait pas se modifier, en aucune façon, c’était de la pure fantasmagorie !
Et pourtant…
Cette large porte noire à doubles battants, n’aurait-elle pas du se trouver à sa droite ? Ce couloir n’était-il pas censé tourner vers la gauche ? Et cet escalier, elle aurait pourtant juré qu’il menait vers un corridor aux murs blancs et non pas bleus….


*Ma mémoire est donc si bouleversée ?
Non, tout de même pas… j’ai l’intuition qu’il s’agit de tout autre chose.* pensa Semaëll avec inquiétude.

Soudain, au détour d’un couloir, elle se retrouva face à une immense galerie, dont les murs étaient recouverts de miroirs, de toutes tailles et de toutes formes, du sol au plafond, à l’exclusion de tout autre ornement mural.
Semaëll, devant l’étrangeté de cette longue galerie, hésita tout d’abord à s’y aventurer. Il en émanait une impression réellement singulière, une sorte d’aura à la fois effrayante et séduisante. On sentait dès le premier regard que ce lieu n’était pas un simple corridor un peu excentrique.

Semaëll comprit confusément que le chemin pour retourner à la chambre de Corwin passait inévitablement par ce couloir. Elle pressentait (avec justesse) que si elle choisissait délibérément de tourner les talons, elle se retrouverait tout de même à l’entrée de cette galerie quelques tournants plus loin. Comme si la galerie aux miroirs avait une volonté propre. Celle d’être traversée par elle et elle seule, en cet instant précis.

Soit.
Semaëll s’avança dans le vaste corridor avec circonspection.
Des dizaines et des dizaines de miroirs lui renvoyèrent son image. La sensation qu’elle en retira était vertigineuse, presque hypnotique
.

« Alors, petite Semaëll, encore perdue ? » lança une voix moqueuse.
Semaëll sursauta, stupéfaite. Cette voix… c’était la sienne !
Elle se tourna dans la direction d’où venait la voix… et ne vit rien d’autre que des miroirs dans lesquels s’inscrivait son reflet.
Mais une anomalie lui sauta soudain aux yeux : alors que tous les reflets affichaient l’expression de surprise qui était la sienne, l’un d’entre eux souriait d’un air mutin et agitait la main pour signaler sa présence.
Elle s’en approcha tout doucement.
C’était un miroir ovale au cadre doré sculpté de motifs végétaux.
Devant sa perplexité, le reflet éclata de rire.

« Alors, petite Semaëll, encore perdue ? » répéta t-il.
La jeune fille resta bouche bée.
« Ah ! décidément, dès qu’il n’y a plus personne pour te guider, tu es incapable de trouver ton propre chemin. »s’esclaffa son reflet.
Semaëll ouvrit la bouche mais l’autre la coupa.
« D’ailleurs ça arrange fort bien Llewelyn ! »
Semaëll s’empourpra.
« Tais toi ! Tu ne sais rien de Llewelyn ! Et tu ne sais rien de moi ! Tu n’es rien qu’un… qu’un reflet ! »
Le reflet lui répondit par un éclat de rire moqueur.
« Tais toi ! »
« Sinon quoi ? tu me briseras comme tu as brisé le miroir de ta salle de bain tout à l’heure ? » railla le reflet.
Semaëll, excédée, décida de l’ignorer et reprit sa route le long du couloir.
Le reflet continua à l’invectiver
.
« Idiote ! Tu n’es qu’une petite fille capricieuse et naïve ! Tôt ou tard tu devras regarder la réalité en face ! »

Mais Semaëll ne l’écoutait déjà plus, car une autre voix s’était élevée, retenant son attention.
« Semaëll ! »
C’était un homme mal rasé, aux cheveux noirs et au regard sombre, qui se trouvait dans un miroir rectangulaire au cadre noir. La jeune fille lui trouva un air vaguement familier.
« Semaëll, je t’ai cherché partout ! Où étais-tu passée ? »
« Qui…qui êtes vous ? »
« Tu es folle d’être venue en Ambre ! A quoi joue-tu ? Tu veux mourir c’est ça ? Tu veux mourir toi aussi… comme elle ! »
« Comme qui ? »
L’homme ne répondit pas, mais reprit d’une voix plus calme.
« Ecoute, je comprends la raison qui t’a menée à Ambre, mais crois moi, tu n’y trouvera rien de bon. Tu ferais mieux de partir d’ici au plus vite car tu es en grand danger. Contacte moi, je pourrais te protéger. »
« Je peux me protéger toute seule. » rétorqua Semaëll.
L’inconnu soupira.
« Comme tu veux…Ta mère non plus n’a pas voulu m’écouter, et je vois que tu tiens beaucoup d’elle… Prends soin de toi. »
« Ma mère ? Qui est ce ? Non, ne partez pas ! Attendez ! »s’écria Semaëll.
Mais c’était trop tard, l’image de l’inconnu s’était comme évaporée dans les profondeurs du miroir, qui désormais ne reflétait plus rien.
Semaëll du se résoudre à continuer
.


HRP:je continuerai plus tard. Si d'ici là, quelqu'un (Le Mj ou n'importe quel autre joueur) se sent l'envie d'intervenir briévement via un miroir pour m'envoyer une petite prémonition ou autre, qu'il se gêne surtout pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llewelyn

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : Ambre
Date d'inscription : 03/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
217/1000  (217/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Lun 18 Juin - 3:24

Sur un miroir de grande dimension au cadre doré.

Le visage de Llewelyn apparait également, un Llewelyn bien plus jeune, car le teint de son visage parait bien plus sombre, et l'éclat de son regard possède encore cette étincelle de vie, qui a disparu à présent.

L'image se brouille un instant dévorée par les flammes d'un village qui se consûme sous les actions de chevaliers en armure armés de torches, tandis qu'une silhouette encapuchonnée d'où s'échappe une mèche couleur de jade, se dissimule à leurs vues, elle emporte sous son bras avec d'infinies précautions, un bien étrange fardeau.

D'une voix douce mais ferme qui n'évoque rien pour elle, la silhouette lui intime l'ordre de se taire.


- Fait silence l'enfant ! S'ils nous trouvent maintenant, c'en est fini de nous...

Le babil de l'enfant qu'on voit à peine, s'éteint peu à peu à son grand soulagement.

S'il est impossible de deviner à quoi ressemble l'enfant emmailloté solidement dans de l'hermine blanche, le tintement métallique d'un médaillon trop grand pour lui, plonge Semaëll dans la perplexité.

On dirait bien celui qui ne quitte pas son cou...

La silhouette disparait dans la nuit, alors qu'un autre visage fait son apparition, c'est une femme à présent (possiblement sa mère ?), qui fuit avec l'enfant, tandis que le Llewelyn jeune changeant d'apparence se défait de ses adversaires avec une aisance qui trahie un haut degré de maîtrise.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sur un autre miroir de moindre dimension marqué par la patine du temps.

Tel un ange déchu Semaëll aperçoit à nouveau le visage de Llewelyn, mais s'il a conservé sa jeunesse, son visage est ravagé par d'horribles brûlures, et sa voix n'est plus qu'un souffle, et lorsqu'il tend sa main noircie pour obtenir de l'aide, elle remarque que ses yeux sont morts, comme éteints, pas encore ceux d'un aveugle, mais toute la vitalité qui les animaient s'est envolée.

- Méfie toi de la Marelle ! Elle a trahi les siens et s'est choisie un nouveau maître !

_________________
Fiche de personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voiledisis.com/forum
Jurt

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 11/01/2007

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mar 19 Juin - 23:56

Citation :
« Une des anomalies les plus intrigantes du Château d’Ambre, la Galerie des Miroirs, en plus de sembler plus longue dans une direction que dans l’autre, contient par définition des miroirs, mais en nombre incalculable…Il y en a des monumentaux comme des tout petits, des étroits, des en largeur, des qui sont teints, des déformants bien sûr, des avec des cadres élaborés, concaves ou convexes, d’autres simplement encadrés, et enfin d’autres sans cadre du tout il y a des miroirs aux formes géométriques à angles multiples, des miroirs sans forme précise, des miroirs incurvés. »

Un crépuscule froid accompagné d’un silence lourd tombe sur le corridor. Les miroirs deviennent ternes et ne réfléchissent plus que les fantômes sombres de la fine jeune femme qui traverse le couloir à pas feutrés. Les sandales de cuir ne font qu’effleurer le dallage émaillé de la salle. Les pans de la robe chinoise qu’elle porte caresse le souvenir de ses pas dévoilant parfois avec grâce le dessin d’une jambe.

Le silence des miroirs a quelque chose de plus angoissant que leurs chimères et Semaëll est gagné par l’impression paniquante que la galerie n’en finit pas de s’étendre. Dans la pénombre, elle ne distingue plus la sortie. Elle a perdu tous ses repères.

Soudain, alors qu’elle frôle une des inévitables glaces qui parsèment la salle, quelque chose glisse lascivement sur la soie fine qui couvre la hanche de la jeune femme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 0:54

A la vue des images effrayantes et incompréhensibles qu'elle vient de voir, et de cet avertissement prononcé par un Llewelyn griévement blessé, Semaëll étouffe un cri.

Quelle est donc la signification de ces apparitions ? D'abord son propre reflet qui s'anime d'une vie propre, ensuite cet inconnu, puis cette scène sans queue ni tête... Est ce le passé ? l'avenir ?
Ces visions sont-elles prémonitoires, ou bien ne sont-ce rien d'autre que des hallucinations trompeuses, des avertissements mensongers, ou même tout simplement des projections de ses propres angoisses ?

La fascination qui l'avait poussé à entrer dans le couloir l'a maintenant totalement quitté, laissant place à une sourde angoisse.

Effrayée par les terribles blessures du reflet de Llewelyn, et surtout par ses yeux si vides, si fixes, ce regard mort qu'elle refusait de soutenir plus longtemps, Semaëll recula doucement, jusqu'à frôler le mur opposé.

Elle décida d'ignorer les miroirs et de sortir de cette galerie au plus vite, sans s'y attarder davantage. Elle avait un mauvais pressentiment, quelque chose lui soufflait qu'elle ferait mieux de se dépêcher, de sortir d'ici avant que...


*Stop ! Je dois me calmer, ne pas céder à la panique. Ce ne sont que des miroirs, ce ne sont que... des images. De simples images.*

Elle reprit son chemin vers le bout du couloir, s'efforçant de respirer calmement et de conserver une allure normale. Mais la pièce avait désormais quelque chose d'oppressant, d'étouffant. Et puis... n'était-elle pas moins sombre tout à l'heure ?

Semaëll secoua la tête, chassant ces pensées qui, si elle les laissait se développer dans son esprit, n'auraientt d'autre effet que de la paniquer.
Elle marchait en regardant le sol, refusant obstinément de regarder les miroirs.


*Ce ne sont que des images. Les images n'ont de pouvoir que si on les regarde.*

Elle ne voulait pas se l'avouer, mais le corridor devenait de plus en plus obscur. Elle n'en voyait pas la sortie. Se retournant, elle s'aperçut que le début du couloir était pareillement noyé dans les ténèbres.

*Je ne vois même plus d'où je viens ! Et si je m'étais trompé ? Et si j'allais... dans le mauvais sens ?*

Soudain, elle sentit distinctement une caresse sur sa hanche. Un frisson glacial de terreur la parcourut de haut en bas, raidissant sa nuque.
Elle se retourna, adoptant instinctivement une posture de défense
.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jurt

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 11/01/2007

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 1:05

La jeune femme fait volte-face et se dresse dans la pénombre, prêt à en découdre… devant une grande glace déformante qui lui renvoie une image d’elle-même certes outrageuse pour sa taille fine mais parfaitement naturelle.

Quelque chose frôle son épaule dénudée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 1:24

Les pensées de Semaëll explosent dans son esprit et s'organisent à toute vitesse.

Si elle se fie à ses sensations, alors une personne invisible se tient tout près d'elle.
Et le premier réflexe a avoir face à un adversaire que l'on ne peut pas voir, c'est d'offrir le moins d'ouverture possible à une éventuelle attaque.

Semaëll se plaque donc immédiatement contre la paroi, et, ainsi protègée des attaques par derrière, scrute l'obscurité.

Mais un signal d'alarme retentit dans son subconscient.
Elle réalisa soudain qu'il eut sans doute mieux valu se mettre dos au mur et non pas dos au miroir
.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jurt

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 11/01/2007

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 1:37

Un froid électrique glisse le long de l’échine de Semaëll tandis qu’elle appuie le bas de ses reins sur la surface lisse. Son cœur s’emballe une nouvelle fois et sa peau se couvre d’une désagréable sueur glacée. Elle se fige… mais rien ne se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 1:59

Un trait de panique la transperce de part en part. L'évidence s'inscrit en lettres de feu dans son cerveau, mais trop tard hélas :

*Je viens de faire ce qu'il fallait précisément éviter à tout prix !*

Elle sent dans son dos le grand miroir devenir anormalement glacé.

Elle aurait dû s'arracher immédiatement à ce contact glacial, se mettre hors de portée de ce miroir, ou mieux encore, le briser, d'un seul coup de pied net et précis, puis elle aurait dû prendre une carte dans son paquet, n'importe laquelle, et s'enfuir au plus vite, elle aurait dû...
Mais elle était inexplicablement tétanisée, comme si cette surface froide et lisse avait bloqué tous ses nerfs, tous ses muscles.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jurt

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 11/01/2007

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 2:19

Rien ne se passe… Le cœur de Semaëll bat comme un tambour, sa respiration trop rapide est douloureuse et les idées les plus folles lui traversent l’esprit. Des gouttes de transpiration glissent désagréablement sous sa robe de soie. Mais rien ne se passe.

Elle finit par retrouver son calme et décoller son dos de la surface du miroir. Elle ne peut retenir un soupir d’aise avant de s’éloigner plus franchement de la glace : des mains la laissent leur échapper en lui volant une caresse fugitive sur son ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 12:25

La jeune fille s'éloigna en toute hâte du miroir, avec un haut-le-coeur, fixant d'un regard horrifié la surface lisse.

Elle frotta frénétiquement le tissu de sa robe, là où elle avait senti cette caresse répugnante, comme s'il eut été recouvert d'une pellicule de saleté qu'elle s'efforçait de détacher et de faire tomber au sol.
Elle se sentait salie par ce contact sournois, obscène, écoeurant.
Le simple souvenir de cette caresse malveillante la révulsait.

Semaëll était glacée et nauséeuse. Elle frissonnait des pieds à la tête, ses mains étaient moites, sont estomac noué et son corps recouvert d'une sueur froide, une mauvaise sueur de peur.

Le couloir, toujours aussi obscur et silencieux, semblait habité d'une vibration menaçante.
Semaëll avait déjà vécu des situations dangereuses et éprouvantes, mais elle était toujours parvenue à conserver son sang froid et à ne pas se laisser submerger par la peur. Mais jamais de sa vie elle n'avait ressenti une telle terreur. Cette angoisse inexplicable lui oppressait la poitrine, et son coeur affolé était comme un papier que l'on froisse.

Elle éprouvait un affreux sentiment de vulnérabilité.
Elle n'avait qu'une envie, s'enfuir de ce couloir en courant
.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jurt

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 11/01/2007

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 18:38

Les miroirs sont vides et silencieux comme des regards aveugles posés sur Semaëll. Le sang bat sourdement les tempes de la jeune femme. La pénombre lui pèse lourdement et menace de la faire chavirer dans une hystérie dont elle ne se croit pas coutumière, comme si ce lieu hanté n’avait que faire de l’aplomb qu’elle aurait voulu lui opposer. Elle se surprend à penser qu’elle a peut-être rêvé.

Quelque chose accroche ses chevilles, les serre avec une force qui menace de lui en broyer les os et la tire brutalement en arrière. Sa tête part en avant et heurte le sol avec violence. Une vague de douleur sourde lui traverse le crâne qui semble vouloir exploser sous l’onde de choc. Un voile noir cruel tombe sur ses yeux l’espace d’un seconde suivi de flashs de lumières désagréables. Une deuxième vague de douleur plus lancinante s’installe. Quelque chose coule sur son œil : elle saigne. Derrière elle, un miroir vide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 23:05

Semaëll se sent gagnée par une vague de panique. Elle est à deux doigts de perdre complétement son sang froid.
Mais une dernière petite partie stoïque de son cerveau lui soufflait que c'était justement sa peur qui la mettait en danger, bien plus que les manifestations surnaturelles dont elle était victime
.

*Je dois me ressaisir immédiatement !*

Semaëll se releva, portant la main à sa tête. Elle lui faisait atrocement mal, et bourdonnait de mille échos, comme si le fait d'avoir heurté le sol avait une fois plus désordonné ses souvenirs fragmentaires et chaotiques.
La peur d'entendre de nouveau des voix dans sa tête s'ajouta à celle déjà instillée par les miroirs. Déjà il lui semblait percevoir des murmures, des chuchotements.

Sous le coup de la frayeur, elle cria
:

"Taisez-vous !"

L'écho de ce cri résonna longuement dans le couloir jusqu'ici silencieux.

Semaëll se revit soudain, dans la salle de bain de sa chambre, prononçant les mêmes mots, juste avant de....

de...

Une image la percuta comme une gifle : celle de son reflet si insolent, au début de la galerie.

« Sinon quoi ? tu me briseras comme tu as brisé le miroir de ta salle de bain tout à l’heure ? »

Semaëll, venant enfin de comprendre, saisit le miroir vide face à elle, le décrocha du mur et le brisa par terre.
Il explosa dans un fracas de verre brisé, qui se répercuta dans toute la galerie, rebondissant sur les murs, sur le plafond, brisant ce silence si oppressant.

Mais Semaëll n'en avait pas encore fini.
Elle empoigna le cadre du miroir brisé, le cassant à coups de pied pour le démantibuler. N'ayant plus en main qu'un seul côté du cadre, elle se retourna d'un bloc et s'en servit comme d'un bâton pour briser la glace déformante.
Elle frappa, frappa, sa peur décuplant ses forces.
Après avoir entièrement détruit le miroir déformant, elle s'attaqua aux autres sans marquer la moindre pause
Elle voulait tous les voir en miettes, en mille morceaux, elle voulait les réduire en ruines un par un. Ce n'était même pas de la rage qui l'habitait, mais une peur immense, une angoisse irrepressible;
Elle cassait, cassait, cassait, faisant tomber autour d'elle une pluie d'éclats scintillants et tranchants, qui tintaient sur le carrelage
.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jurt

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 11/01/2007

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Mer 20 Juin - 23:42

Les glaces volent en éclat sous les coups de Semaëll, semant, sur le sol de la galerie, un désordre de petits miroirs aux formes brisées.
La pièce saccagée prend soudain une apparence moins intimidante et il lui semble distinguer la sortie… quand des bras légers d’une puissance effroyable lui enserrent le cou lui collant le dos sur la surface froide d’un immense miroir resté intact. La force de l’assaut menace cette fois de lui broyer la trachée. Elle étouffe, incapable de se défaire de l’étreinte mais elle tient toujours fermement dans la main le long bord du cadre de bronze qu’elle a arraché à un miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Jeu 21 Juin - 0:05

Semaëll cherche désespérément le souffle qui lui manque, haletant comme un poisson hors de l'eau.
Des paillettes rouges semblent danser devant ses yeux.

Elle a tout de même le reflexe d'empoigner à deux mains le long morceau de bronze, et de frapper à l'aveuglette le miroir derrière son épaule
.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jurt

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 11/01/2007

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Jeu 21 Juin - 0:13

La baguette de métal traverse le miroir en produisant un bruit de vitre brisée. L'étreinte des bras se relache et laisse Semaëll tomber à genou sur le sol pour reprendre son souffle.
Le pieu reste planté dans la grande glace qui surplombe la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Jeu 21 Juin - 0:35

Semaëll, libérée des mains invisibles qui l'étranglaient, reprend péniblement son souffle, en frottant sa gorge endolorie.

Sa respiration redevenue à peu près normale, Semaëll se redresse prudement vers le miroir cassé
.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jurt

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 11/01/2007

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Jeu 21 Juin - 0:42

Une toile d’araignée de verre entoure le point d’impact de la tige de bronze plantée dans la grande glace de taille humaine. Un liquide vermeil et poisseux s’écoule sur les fils de la cassure depuis le reflet de la robe mouillée de sang d’une jeune femme, petite et frêle, vêtue d’une robe droite d’un blanc immaculé : Sa peau est très claire et ses longs cheveux blonds tirent sur le roux. Ses yeux sont verts clairs. Son visage, fin et harmonieux, exprime plus d’incompréhension que de douleur : c’est celui de Semaëll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semaëll
Admin
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 30
Localisation : ça dépend du sens du vent
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Ambre
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   Jeu 21 Juin - 16:47

A cette vue, Semaëll perd immédiatement le peu de sang froid qui lui restait et pousse un hurlement de terreur qui se répercute à l'infini dans la galerie.

Elle recule lentement, incapable de détacher son regard du miroir, les yeux écarquillés de terreur, contemplant cette image insoutenable de sa propre mort.


La Semaëll du miroir la regarde droit dans les yeux, avec une expression de profond chagrin, secouant lentement la tête en signe de dénégation, comme pour dire "Comment as-tu pu ?".
Elle ouvre la bouche, mais ses mots sont étouffés par un flot de sang qui lui dégouline sur le menton.

Semaëll, tétanisée, ne parvient qu'à balbutier maladroitement
"Pardon...pardon..."

Le reflet au regard suppliant tend alors vers elle une main tremblante.

C'est plus que Semaëll n'en peut supporter. Elle pousse un nouveau cri de terreur et s'enfuit à toutes jambes.

Lorsqu'elle parvient enfin, hors d'haleine, au bout du couloir, elle ouvre la porte à la volée, s'y précipite et la claque brutalement derrière elle sans regarder en arrière
.

_________________
Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdue dans les couloirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Chassé-croisé et potins de couloirs.
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34
» Perdu dans le désert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les princes d'Ambre (Forum RPG) :: La cour d'Ambre :: Le Palais :: Au détour des couloirs-
Sauter vers: