AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...

Aller en bas 
AuteurMessage
Esmeyn

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Royaume:
Nombre de points:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Sam 18 Oct - 19:56

Esmeyn était tranquillement installé dans son bureau de capitaine pirate, tandis que sur le pont ses hommes s’affairaient à trier le butin qu’ils avaient collectés un peu plus tôt dans l’après midi. Décidément, le cercle d’or portait bien son nom…Pas une journée ne passait sans qu’ils abordent au moins un ou deux navires ou qu’ils ne pillent une ville portuaire. Et, à chaque fois, les gains étaient loin d’être négligeables. En quelques semaines à peine, il avait amassé plus d’or et de marchandises que le plus célèbre des pirates ombriens en une vie.

C’est donc avec un sourire enjoué aux lèvres qu’il passait en revue son paquet d’atout. Le jeu contenait des lames représentant des personnalités d’Ambre et des Cours du Chaos. Battant les cartes, il en tira au hasard quelques unes et les plaça face caché sur la table devant lui. Un tirage divinatoire qui, bien que difficile à interpréter, lui apportait enfin la réponse qu’il attendait. Ce serait pour bientôt…

Le tarot mentait rarement, et les prédictions, si floues soient elles, finissaient toujours par se réaliser d’une manière ou d’une autre, du moins en avait il l’intime conviction. Amenant devant lui l’atout de celle qui l’avait élevé, il hésita un instant. Devait il la contacter ? Non, il était sans doute encore trop tôt. Glissant la lame de tarot dans sa botte, il prit le temps d’observer l’horizon par la petite lucarne de son bureau.

Alors qu’il découvrait, les yeux brillants, la chance qu’il attendait depuis si longtemps, trois coups secs furent frappés à sa porte. Un homme pénétra immédiatement après, sans même attendre une autorisation de pénétrer. Il le savait, il encourrait une sévère sanction pour cela, mais la situation exigeait d’oublier les caprices de son supérieur.


- Capitaine, des ennuis à tribord ! C’est…

Faisant volte face, une lueur étrange dans le regard, il termina la phrase de son second.

- …la flotte royale, je sais. Tu sais ce que tu as à faire, alors vas-y, tu ne devrais déjà plus être là polluant mon air de ta présence !

Après un rapide salut, l’homme se précipita hors de la pièce. L’écho de sa voix stridente hurlant des ordres à tout va perdura encore un moment.

Esmeyn, quant à lui, décrocha les gémeaux du présentoir de cristal sur lequel elles étaient disposées afin de les attacher à sa ceinture, non sans avoir au préalable récité une sorte de prière mentale. Le capitaine vérifia ensuite l’ajustement de sa tenue, attrapa son arc et passa un carquois plein de flèches dans son dos. Il glissa enfin son paquet d’atout dans la poche intérieure de sa veste, et après un dernier coup d’œil à son reflet dans le miroir, il sortit à son tour du bureau.

Sur le pont, l’activité battait son plein et tout était presque en ordre. Bientôt, ils seraient opérationnels pour recevoir dignement la flotte royale. Les hommes, à la vue de leur chef, se mirent immédiatement en rang, attendant les consignes. Ils n’avaient certes pas fière allure, avec leurs sourires édentés et les relents d’alcool qui surgissaient à chaque fois qu’ils ouvraient la bouche, mais Esmeyn le savait, ils étaient tous de braves guerriers, des loups des mers aguerris, et c’est pour cela qu’il les avait recruté. Chacun d’eux valait cinq ou dix autres pirates ordinaires. Ils étaient la crème de la crème dans la région, et ils étaient sous ses ordres.

Esmeyn, même s’il se montrait dur et exigent, avait réussi à gagner le respect de ses hommes. Et ce n’est pas seulement parce que le butin était toujours partagé en parts égales, sans bénéfice supplémentaire pour le capitaine, que ces roublards avaient autant d’estime pour celui qui les commandait. La raison principale était sans nul doute l’engagement dont il faisait preuve, participant à leurs côtés à tous les combats, affrontant milles dangers sans jamais montrer la moindre trace d’angoisse ou la plus infime peur. Cette confiance sereine qui émanait en permanence de lui les avait séduit jusqu’au dernier. N’allez pas pour autant croire qu’il donnerait sa vie pour protéger ses matelots. Chacun d’eux connaît les règles de l’équipage. Abandonner l’un des leur pour que le reste parvienne à atteindre les buts attendus ne pose de problème à personne. La vie de pirate est ainsi, c’est une vie de sacrifices. La mort en devient, au final, une compagne de tous les instincts, dont l’étreinte peut surgir à tout moment, c’est pourquoi ils sont tous préparés. S’ils ne l’étaient pas, Esmeyn les aurait éliminer sans scrupules, et tous en sont conscients. Cela ne les empêche toutefois pas de vider des barriques entières de rhum, tous ensemble réunis par une nuit étoilée autour d’un bon feu.

Le premier sifflement des canons adverses se fit entendre au loin. Ils n’avaient bien entendu aucune chance des les atteindre depuis une telle distance, mais le ton était donné. La bataille serait rude et sans pitié. La couronne avait semble t’il enfin décidé de réagir, pressée qu’elle devait être par les réclamations des royaumes avoisinants.


- Tous à vos postes, mais surtout n’oubliez pas, je veux leur amiral vivant !

Un puissant « oui capitaine » s’éleva des rangs avant que les pirates ne se dispersent dans toutes les directions, chacun rejoignant son poste. Les canons furent chargées et une première salve à blanc fut tirée. Il aurait été stupide de gaspiller des boulets, alors que seul l’effet sonore était ici recherché.

Esmeyn alla également prendre position. Il se positionna sur la proue du bateau, face à la mer. Les trois navires de la flotte royale qui se dressaient face à lui entamèrent une manœuvre d’encerclement dite de la pince de crabe. Deux navires virèrent largement à tribord, tandis que le dernier approchait dangereusement de l’autre côté. Un sourire amusé aux lèvres, le capitaine dressa sa main libre (à savoir la droite, la gauche tenant toujours l’arc) en direction du bateau solo en question, et après quelques secondes de concentration, une aura d’énergie bleutée entoura son poing, gagnant de plus en plus en intensité. Il ouvrit finalement la main, écartant largement les doigts, et l’instant d’après l’embarcation n’était plus qu’un amas de débris dérivant au gré des vagues. Un éclair d’une puissance terrifiante avait quitté son corps pour frapper de plein fouet le navire ennemi, détruisant tout sur son passage, fauchant tant la coque que les matelots. L’épave était à présent destinée à rejoindre les profondeurs glacées de l’océan. L’idée de demander à la souveraine de Rebma une compensation financière pour tous les spectacles que sa compagnie avait offert aux habitants du reflet sous marin d’Ambre au cours des derniers mois passa soudainement dans l’esprit du jeune homme, ce qui ne fit qu’amplifier son enthousiasme.

Reprenant son souffle après cette démonstration grandiose, qui avait à la fois mis un terme à la tentative subtile du commandant adverse et clairement passé le message qu’il n’avait pas affaire à des amateurs, Esmeyn attendit la réaction ennemie. Son vis à vis n’était pas un incompétent, et il le savait, car la stratégie qu’il avait initialement mis en place était la plus adaptée à la situation, et à sa place, le jeune homme aurait choisi la même option. Le capitaine espérait avoir bien deviné l’identité de celui qu’il affrontait dans cette bataille navale, car cela signifiait pour lui l’aboutissement de la première partie de son plan. Encore fallait il qu’il ait vu juste et qu’il soit effectivement opposé à l’amiral en chef de la flotte royale d’Ambre, le prince Gérard en personne.


[J'attends l'intervention d'un MJ pour continuer...MP au besoin]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Jeu 23 Oct - 17:19

Ce jour ci la mer est calme avec un vent Nord-Nord-Est, la cote de l’Eregnor la plus proche est à deux journées de navigation par vent fort.

Il est quatorze heures.

Les deux navires restants continuaient la manœuvre d’encerclement, la tactique était classique mais pouvait se révéler redoutable.

Chacun des capitaines de frégate à deux ponts semblait garder de prudentes distances alors que tes marins, la bave aux lèvres et prêts à en découdre se motivaient les uns les autres a grand renfort de gnole, de tape dans le dos et de prières secrètes.

Le tirage d’atout te revenait en mémoire, l’interprétation que tu en avais faite était peut être fausse mais la tromperie était à l’ordre du jour. Tu n’avais jamais été parmi les meilleurs en la matière mais ta méfiance naturelle s’aiguisait à la lumière des complots futurs.

Les restes calcinés du navire ennemi s’engouffraient dans les eaux, accompagnant les corps de quelques marins sans vie qui rejoignaient aujourd’hui les profondeurs de l’océan.

Les navires continuaient leur progression l’un à bâbord l’autre à tribord et toutes voiles dehors.
Ton équipage était sur le qui vive, le sabre entre les dents, parés à l’abordage.

Les événements montaient en puissance. Les canons arrivaient à portée de tir, le vent étais favorable à ton navire. Trois-quarts arrière parfait, pour la vitesse !

Ton second et le maitre d’équipage haranguaient tes hommes de plus belle, l’assaut était proche.

La vigie :[b] PAS DE NAVIRE AMIRALE CAPITAINE !! CANONS ENNEMIS ARMES A LA PIECE DE HUIT.[/b]

Alors que tu savoures cet instant, le temps d’une nano-seconde ton regard se porte une dernière fois sur les restes du premier navire.
Un détail illogique attire alors ton œil aguerris. Les corps et les débris du navire semblent « disparaître » sous les eaux alors que l’eau elle-même ne forme aucun tourbillon aux pourtours des restes de la lourde coque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmeyn

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Royaume:
Nombre de points:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Jeu 23 Oct - 23:51

Esmeyn prit quelques précieuses dizaines de secondes pour évaluer la situation. En tacticien confirmé, différents plans et autres stratégies défilaient dans son esprit à vitesse grand V. Ses expériences passées, des observations de combats maritimes, et même des lectures d'ouvrages spécialisés, tout un amas de connaissances militaires qui allait sans doute lui sauver la mise aujourd'hui encore.

Très bien, l'une des frégates étant hors jeu, il n'en restait à présent plus que deux à abattre. Même si le danger avait diminué, les risques restaient importants et une erreur de jugement pouvait toujours suffire à les envoyer par le fond. Apparemment, ses vis à vis semblaient vouloir poursuivre leur manoeuvre d'encerclement. Une décision somme toute logique, mais à laquelle il venait de trouver une parade.

Esmeyn était bien décidé à montrer à ces marins royaux de quel bois se chauffait un être réel rompu aux arts guerriers. Place à l'innovente jeunesse.

Appelant son second, il lui fit part de son plan. Celui-ci, bien qu'habitué aux idées folles de son capitaine, blêmit tout de même durant un instant, avant de se reprendre et de faire circuler la nouvelle parmi l'équipage. Les hommes comprirent immédiatement qu'il ne serait pas aisé de réaliser les ordres qu'on leur avait confié, mais ils voyaient là un défi à relever, et l'honneur passe avant la peur. De plus, leur confiance en leur chef suffisait à les rassurer. Il ne tenterait pas un coup pareil sans être convaincu de leurs chances de réussite.

Les différentes étapes du plan :

1) Le bateau pirate vire en direction de la frégate royale la plus proche, simulant une intention manifeste de se rapprocher en vue d'un abordage. Si les canons adverses tirent, Esmeyn utilise ses pouvoirs liés à la foudre pour détruire à distance uniquement les boulets risquant d'heurter son embarcation. Rien ne sert de se fatiguer inutilement.

2) Une fois arrivé à distance suffisante, les canons du navire tirent des projectiles enflammés. Le but est de créer un début d'incendie sur le bateau ennemi. Les voiles notamment sont visées.

3) Aussitôt après, tous les marins se placent du côté opposé du pont, emmenant avec eux les canons (après avoir coupé les bragues qui les maintiennent attachés contre le bord du navire). Le contrepoids rapide, couplé à une bonne manoeuvre des voiles doit permettre au bateau de pivoter sur lui même de manière quasi incroyable. Profitant du vent idéal pour la vitesse, les voiles gonflées propulsent le bateau sur la mer en direction de l'autre frégate de la marine.

4) Esmeyn s'arrange pour qu'on passe à proximité des restes de la première frégate qui a coulé. Il cherche par ses observations à en apprendre plus sur l'étrange phénomène. Au besoin, il s'attache une corde au pied et descend le long de la coque pour voir de quoi il en retourne. Pendant ce temps, les matelots chargent les canons et refont les bragues.

5) Les canons tirent des boulets de 9 livres en direction de la frégate royale, en guise de distraction surtout, puisque ce qui est prévu est en réalité ni plus ni moins que l'éperonage du bateau qui leur fait face. En effet, le navire d'Esmeyn dispose d'une sorte de harpon géant attaché à l'avant de son navire, sous la surface de l'eau, ce qui le rend invisible. La tactique vise à éventrer la coque adverse en passant à côté à vitesse importante. Ici, Esmeyn cherche en plus à faire pivoter le navire de la flotte royale de manière à ce qu'il se retrouve entre le sien et l'autre frégate normalement en feu. Il se met ainsi à l'abris d'éventuels tirs de canon.

6) Si tout se passe bien, on fait tomber les voiles pour bien rester derrière l'autre bateau et ne plus bouger. Et place à l'abordage.

Les choses allaient elles se passer comme prévu ? Il le saurait bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Ven 24 Oct - 14:59

Tes ordres sont exécutés avec précision, ton équipage ayant une totale confiance dans le sens tactique de son capitaine.

Les deux frégates finissent l'encerclement avec un vent de face, la manœuvre est complexe et les frégates sont lourdes ce qui te laisse amplement le temps de piquer vers la plus proche, à cet instant le vent est sur ton flanc et même si ta vitesse est ralentie tu garde un certain avantage dans ce domaine.

ton navire finit par se retrouver face à face avec la première frégate les bordées de canons latéraux sont à cet instant inutilisables. La seconde quand à elle se retrouve derrière vous mais a bonne distance ce qui te laisse le temps de charger à boulets rouge les pièces de chasse, soit les deux canons de gros calibre de la proue avant.

Alors que la manœuvre est en marche tu t'apprêtes a descendre le long d'un bout (le mot corde étant interdit à bord, ainsi que Lapin). Te voilà à quelques mètres de la surface. Les roulis du navire rendent l'acrobatie complexe pour n'importe qui d'autre...mais tu es Ambrien et compétent en la matière!

Ton ennemis fait de même tirant une salve longue portée avec sa chasse de proue. les deux tirs tombent à l'eau, ta trajectoire ayant anticipé un tel tir.

Les restes du navires détruits deviennent comme invisibles, aucun remous autours.

A cet instant les deux tirs à boulets rouge frappe de plein fouet la coque de la frégate, et c'est dans un grognement générale que toi et tes marins constatez avec effarement la disparition totale des trois navires, soudainement la mer est bleue et pas l'ombre d'un ennemi.


ALERTE!ALERTE! Ton quartier maitre "La Mouche" arrive ventre à terre, les bras gesticulants...

La porte de la saint barbe à été forcée!


(lieu de stockage de la poudre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmeyn

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Royaume:
Nombre de points:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Ven 24 Oct - 19:22

Esmeyn tire les conclusions de ses observations. Il ne peut s’agir que d’une manipulation d’ombre et, si près d’Ambre, cela n’est pas anodin, surtout que vient s’ajouter à cela le problème du stock de poudre. Les faits parlent d’eux même, on lui tend un piège, et la traîtrise d’un membre de son équipage n’est pas à exclure.

Restant calme, Esmeyn se repasse le déroulement des opérations dans la tête. Est ce que l’un de ses hommes était absent durant les manœuvres, profitant de l’agitation pour s’éclipser ? Ca ne l’aurait sans doute pas marquer sur le coup, mais en y repensant bien, il a des chances de s’en souvenir.

Il convoque immédiatement le navigateur et lui ordonne, non pas comme on pourrait s’y attendre de mettre le cap vers la terre la plus proche, mais au contraire de se diriger vers Ambre même, et le plus vite possible. Il fait inspecter les cales, et si leur stock de poudre à canon est inutilisable ou a disparu, il fait jeter les canons par dessus bord, de manière à alléger le navire et donc à gagner en vitesse. Il demande à la vigie un rapport sur l’horizon, et envoie un homme fouiller le bateau de fond en comble, et de lui reporter toute chose inhabituelle. Il fait également enlever le pavillon noir et le remplace par celui d’un des navires de commerce du cercle d’or.

Il ordonne naturellement à son second de réunir l’équipage sur le pont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Sam 25 Oct - 11:55

Ton équipage est en alerte.

Pour toi toutes les manœuvres du bord se sont passées comme il se doit.

Rapidement tu fais le tour de tes officiers, le second, le quartier maître, le maître d’équipage, le canonnier et le chef canonnier, le chirurgien, le charpentier, le calfat ainsi que le maître coq. Rien tout est normal aucun homme n’a quitté son poste au branle bas de combat.

Quelques uns de tes meilleurs hommes parmi les plus fiables ont été choisis par ton second « La plume » (un fin escrimeur venu de l’aristocratie de l’Eregnor, débauché et sans scrupule sûrement le meilleur bretteur à bord après toi bien entendu).

Vous voilà donc réunis dans ta cabine, les officiers te font leur rapport alors que tu étudies les cartes pour donner la bonne direction à ton navigateur.

Un brouhaha de plus en plus bruyant vous parvient aux oreilles.
L’equipage pris de panique se regroupe devant ta porte.

Le marin « Portafaux » se présente à ta porte suivie d’une vingtaine de gars agglutinés à l’entrée de la cabine.

Une machine infernal capitaine, dans la sainte barbe…

Tu lit la terreur dans les yeux de tes hommes seul « La Plume » semble garder son sang froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmeyn

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Royaume:
Nombre de points:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Dim 26 Oct - 15:45

Esmeyn donne les dernières indications à son navigateur pour que celui-ci mette le cap sur Ambre. Le bateau pirate est un sloop (39 mètres), certes assez petit mais extrêmement rapide ce qui lui permet tant de surprendre ses ennemis que de s'échapper avec une rapidité déconcertante. Vous l'aurez compris, les opérations coups de poing sont sa spécialité. Le capitaine l'a baptisé "Aela" en souvenir d'une jeune femme aujourd'hui disparue mais pour qui il avait d'intenses sentiments.

A l'annonce de la présence d'une "machine infernale" dans la salle de stockage des poudres, Esmeyn fait sortir tout le monde de son bureau. Il tire sa lame de son fourreau, et après un dernier regard pour un tableau au mur représentant sa monture, la licorne "Niniel", il quitte à son tour la pièce.

Une fois sur le pont, il ordonne à ses hommes de ne pas bouger de là et d'attendre. Il va se charger de tout ça lui même. Il prend juste avec lui son second, qu'il laisse passer devant. Armes au poing, ils se rendent tous deux dans la salle de la sainte barbe afin de découvrir cette soit disant "machine infernale".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Dim 26 Oct - 19:32

Les marins de l'Aela se regroupent sur le pont vous voyant disparaitre tout deux dans les cales du navires.
Vous passez sous le second pont puis descendez un petit escalier.

La sainte barbe est une pièce carrée de petite taille de quatre mètres sur quatre.
Située sous la chambre du capitaine, les parois en sont renforcées par deux séries de cloison en bois dur.
il est donc possible d'en faire le tour complet, en passant entre les parois.

La porte est ouverte, vous n'êtes pourtant que deux à avoir la clef, toi et le maitre canonnier "Le poulpe".

vous avancez prudemment, ton second quand à lui à pris deux pistolets.

Le stock de poudre est bien là, soigneusement entreposé.
La serrure ne semble pas avoir été forcée.

Au milieu de la pièce, posée sur un tonnelet de poudre trône une infernale machine.

Composée d'une grosse boule d'acier, reliée à de nombreux tubes à essais et autres pièces en cuivre finement travaillées.
Engrenages, boulons, ressorts, la machine se révèle complexe. Le plus inquiétant étant une petite balance reliée à deux récipients en cristal remplis d'un liquide rouge, surement du mercure.

tu n'es pas sans remarqué une petite horloge incroyablement ouvragée, l'aiguille tourne à un rythme discret mais régulier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmeyn

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Royaume:
Nombre de points:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Dim 26 Oct - 20:34

Esmeyn, après avoir inspecté l'objet, fait immédiatement reculer son second. L'infernale machine, d'après son aspect et ses caractéristiques, semble à première vue être une sorte de bombe. Le fait qu'elle soit placée dans la salle gardant la poudre à canon vient renforcer cette hypothèse.

Le jeune homme ne préfère même pas imaginer quelles pourraient être les conséquences si cet engin explosif venait à être activé. Dans son esprit, pourtant, plusieurs hypothèses se bousculent.

Cette histoire est elle en rapport avec son activité de piraterie, dans ce cas, la bombe aurait été placée là pour détruire le navire; ou s'agit il plutôt d'une attaque le visant personnellement, la pièce étant située comme par hasard juste sous sa propre chambre. Dans les deux cas, vu les indices, il ne peut s'agir que d'un être réel qui a fait le coup. D'abord les manipulations d'ombre, et maintenant ça.

Esmeyn inspire profondément et cherche à retrouver un calme mental plus propice à la situation. Il étudie plus avant le mécanisme.

Apparemment, déplacer l'engin explosif serait du suicide du fait des matériaux instables le composant. Que faire ? Le prince s'intéresse plus particulièrement à la minuterie et cherche à déterminer le moment prévu de la détonation. Est il en mesure de désamorcer une telle machine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Royaume: Neutre
Nombre de points:
100000000/100000000  (100000000/100000000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Lun 27 Oct - 20:43

Esmeyn n'a jamais vu une telle machinerie, d'une complexité fort rare elle semble en effet instable.

Quand à la minuterie aucun chiffre, aucune lettre ne te permet de faire des déduction temporelles...

Tu te penche sur la machine, par dessus, sur les côtés l'observant au plus prêt. Quelques minutes passent se faisant.

Un léger "CLIC" tinte à vos oreilles la petite aiguille de l'horloge semble s'accélérer!

TicTac..TicTac..TicTac..TicTac..TicTac..TicTac..TicTac..TicTac...

Ton second "La Plume" commence à faire la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmeyn

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Royaume:
Nombre de points:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   Dim 16 Nov - 23:52

Rien ne sert de jouer inutilement les héros...Puisque je ne peux rien faire pour empêcher ce petit joujou d'exploser, et que je n'ai aucune envie de risquer ma peau en tentant une action suicidaire pour sauver mes compagnons de bord, il ne reste que la solution de facilité, mais aussi et surtout de sécurité, à savoir la fuite.

J'attrape fermement mon second par le bras, et plante mon regard dans le sien le temps d'une demi seconde, histoire qu'il comprenne bien que je ne plaisante pas et que s'il veut vivre, il a intérêt à me suivre sans discuter.

Je sors immédiatement l'atout que j'avais gardé en réserve en cas de surprise . Au final, j'avais bien fait d'être prévoyant, parce que ça me fait gagner quelques précieuses secondes. Je me concentre tout de suite sur l'ombre qu'il représente, et tend mon esprit pour l'atteindre.

Reste à espérer que la lame de tarot devienne glacée et que je puisse rapidement nous faire passer, sans quoi les choses risquent plutôt de se compliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bataille navale grandeur nature sur l'océan d'or...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règle sur la bataille navale.
» Du Blood Bowl Grandeur Nature comme on les aime
» JDR GRANDEUR NATURE
» La bataille navale d' ABOUKIR
» Star Wars Pocket Models TGC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les princes d'Ambre (Forum RPG) :: La cour d'Ambre :: Les environs d'Ambre-
Sauter vers: