AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Michel d'Ambre

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Michel d'Ambre   Sam 24 Fév - 4:45

Michel

Nom de guerre : Foust

Physique :
    Age apparent : une trentaine d’années
    Sexe : masculin
    Masse : 197 cm
    Carrure : forte, cou de taureau
    Cheveux : cendrés
    Yeux : gris tempête

Traits quelconques mais un regard pénétrant
Voir ci-dessous

Caractère :
Alignement :
    Attitude : Loyal Mauvais
    Nature : Loyal Bon
    Fondamentalement bon, l’alignement de Michel a été contrarié par une éducation Loyal Mauvaise.

Fier, rude, combatif, déterminé & discipliné.

Style/Couleur de vêtements :
gris sur noir & noir sur gris


Dernière édition par le Dim 25 Fév - 15:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Sam 24 Fév - 4:48

Histoire :
Cumorg est une mosaïque de milieux hostiles, exubérants et
anarchiques où la prédation et la sélection naturelle font la loi.
Forêts profondes, montagnes assassines, déserts infinis, marais
labyrinthiques, océans furieux... sont autant d'épreuves pour tester
la combativité, les capacités d'adaptation et la résistance des êtres
vivants. La faiblesse est éliminé sans pitié d'aucune sorte.
Les êtres humains de Cumorg ne sont pas métamorphes. Ce sont pourtant
des survivants efficaces, capables de s'adapter à tous les milieux et
à toutes les menaces.
L'ombre est tombé sous le joug du baron [i]CHANGUIL
, seigneur du Chaos et maître du Logrus. Il utilise ses pouvoirs pour abreuver la société
cumorgienne de guerres toujours plus meurtrières et lui enseigner
tout ce qu'elle doit savoir pour être invincible. Il envoie aux quatre coins de Cumorg des prophètes qui annoncent que le peuple trouvera un jour la paix en un lieu ou coule le lait et le miel, après une longue et terrible
croisade. Le nom de cette terre promise : Ambre !

Foust est le seigneur de guerre des galipotes, le bras armé de la société humaine de Cumorg. C'est à Foust que revient le devoir, selon la prophétie, de conduire l'armée cumorgienne en terre promise pour y conquérir la paix. Il a la responsabilité de La Croix Noire, l'avant-poste et la colonie de Cumorg sur l'ombre Terre, à cheval entre les deux ombres. Foust est un galipote de grande taille, effrayant. Son regard gris est insoutenable. C'est un grand prédateur et un guerrier inégalé sur tout Cumorg et a fortiori sur l'ombre Terre. Il possède le don des trêves pour l'attaque psychique à vue. Il est respecté et craint de tous les membres de la société cumorgienne. Il n'admet ni la faiblesse ni le désordre. Personne n'imagine contredire ses ordres : il est impitoyable. Sa science de la guerre lui a donné de grandes victoires. Combatif et déterminé, il est connu pour ne jamais abandonner.
Foust a participé à 20 000 ans d'histoire de l'ombre Terre (pendant que 20 ans s'écoulait sur Cumorg sous l'effet d'une manipulation de l'horloge de l'ombre par Changuil). C'est un monstre récurrent du folklore du Massif Central français. Lui et La Croix Noire, ont eu une grande influence sur cette région où donne Le Chemin, un des portails entre les deux mondes. Il connaît tous les recoins de ces vieilles montagnes et y a plusieurs refuges secrets. Il a eu sur Terre d'innombrables identités et a visité la plus grande partie du monde à des époques différentes pour trouver le royaume d'Ambre. Ses recherches ont toujours été vaine.

Michel LOUBARESSE est un géant de presque deux mètres toujours vêtu avec d'amples vêtements sombres. Ses longs cheveux cendrés lui retombent sur les épaules. Il porte des verres correcteurs qui cachent un peu son regard gris pénétrant. Naturaliste de l'université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand dans le massif Central français, il a été reçu avec deux mentions « très bien » aux maîtrises de sciences naturelles et de sciences physiques. Depuis cette année, il est agrégé de sciences naturelles avec une mention « particulière » du jury. Plutôt impressionnant, Michel est un être solitaire, qui vit dans une vieille maison sur les côtes de Clermont au milieu des livres. Internet lui permet d'être en communication avec le monde entier. Il échange notamment des informations sur un lieu légendaire appelé Ambre. Il entretient à ce sujet une correspondance télématique suivie avec une dénommée Evelyne Flaumel, résidant en Nouvelle Angleterre. Il est question d'une rencontre. La seule véritable amie de Michel est une collègue, Catherine MARTIN, une jeune femme simple et douce. Elle n'est pas belle, elle est jolie. Elle n'est pas attirante, elle est attachante.
Un soir, ses collègues invitent le géant à prendre un verre dans un bar de la ville. Michel apprécie la compagnie de ces créatures insouciantes et fragiles mais surtout Catherine insiste : Michel accepte l'invitation.
Alors que la soirée est déjà bien avancée, un motard sur une grosse Harley passe devant la devanture vitrée du bar Le Gremon. Il stoppe. C'est un homme de forte corpulence, cou épais et poitrine large, vêtu d'un lourd manteau rouge sombre et d'une écharpe grise. Il sort un énorme fusil comme un outil plutôt que comme une arme. Son avant-bras droit est couvert d'une pièce de métal rouge. Il tire 4 coups de feu. Un anneau d'acier à sa main gauche porte une grosse pierre carrée d'une couleur pâle indéterminée. Michel se jette à travers la devanture brisée avec l'agilité d'un ours. Le motard met les gaz. Michel se relève. Il casse avec le poing la vitre d'une 406 garée là, ouvre la porte et monte à l'intérieur. Il lui faut 15 secondes pour venir à bout de la sécurité et démarrer. Il poursuit dans la ville endormie le motard sur deux kilomètres à une vitesse moyenne de 130 Km/h. Le motard disparaît dans la rue d'enfer, une ruelle en cul-de-sac.
Michel a reçu une balle dans la poitrine. Trois de ses collègues sont morts dont Catherine. Michel esquive les autorités. Il regagne La Croix Noire.

Une fade enlève la balle logée dans la poitrine de Michel. La blessure se referme durant la nuit. Le Foust est ravagé par la colère. Il connaît l'anneau que portait le motard. L'image de Catherine, couchée sur le sol et couverte de sang, avec les policiers tournant autour ne le quitte plus. Il connaît l'assassin.
Le Foust quitte la Croix Noire. Il voyage jusqu'à la forteresse du seigneur de Cumorg, au coeur de l'ombre. Il reçoit 2 contacts du seigneur Changuil qu'il refuse. Le Foust devient hors-la-loi. Le seigneur du Chaos lance après lui ses créatures : les fenrir de Changuil, mi-loup mi-ours qui battent la campagne. Le Foust utilise le terrain. 16 fenrir tomberont de la falaise rasoir, 9 seront saignés par les trolls du Sancy, 11 mourront dans la forêt étrangleuse, 23 seront tués par le dragon Chaudefour, 13 seront arrêtés par les galipotes rebelles de Randan... La horde semble inépuisable. Le Foust arrive après 2 mois de guerre d'usure, d'embuscades et d'infiltrations à travers les défenses placées par le seigneur Changuil.
La forteresse est une pierre noire dressée au centre d'un désert de roches, plongés dans une éternelle pénombre. Le Foust pénètre dans la citadelle sous la peau d'un fenrir. Le seigneur Changuil envoie encore ses fauves diaboliques à sa rencontre. Le Foust en tue 3, se fraye un chemin dans les oubliettes où il en égare 7 et en ensevelit 9 dans un éboulement. Il remonte dans les étages par les cheminées. Les fenrir se déchaînent. Le Foust, utilisant leur rage, les pousse les uns contre les autres dans une lutte fratricide au prix d'une intense concentration.
Bientôt la citadelle est la proie d'un combat frénétique où les fenrir attaquent tout ce qui passe à portée de leur mâchoire que ce soit les leurs, les galipotes ou les fades. Changuil doit se concentrer pour récupérer le contrôle de ses créatures. Le Foust en profite pour disparaître.
Dans la salle du trône, le seigneur des ténèbres est épuisé par le combat psychique qu'il a dû livrer avec le Foust par créatures interposées. Pourtant il n'en a pas fini avec le gardien rebelle. Il lance les fils du Logrus à sa recherche, décidé à en finir. Trop tard, son ancien esclave est dans la salle du trône avec un fenrir. Le fauve démoniaque attaque, rendu fou par l'esprit du Foust. Changuil le repousse au loin avec le Logrus. Le Foust attrape Changuil. Le fenrir contre-attaque. Face aux deux adversaires, Changuil, épuisé attaque avec le Logrus. La force des fils chaotiques menace de faire lâcher la prise mais le contrôle du fenrir impose un exercice terrible au seigneur du Chaos. Le Foust fait preuve d'une endurance exceptionnelle. Changuil, désespéré, tente de prendre sa forme primaire. Le Foust arrive à lui ôter son manteau de ténèbres révélant la créature chaotique qu'il est devenu. Michel se saisit d'un grand candélabre et empale le seigneur du Chaos. La blessure est mortelle. Changuil crache son dernier souffle. A sa main gauche, son anneau d'acier porte une grosse pierre carrée d'une couleur pâle indéterminée. La colère du Foust retombe. Il est le nouveau maître de Cumorg.

Michel étend son pouvoir sur la forteresse, sur la citadelle, sur les fenrir puis sur Cumorg. Il s'emploie à corriger les erreurs de Changuil. Il forme un pouvoir fort.

Cumorg retient son souffle.
Un an a passé depuis que le Foust est devenu le seigneur et maître de
Cumorg.
Une très jeune femme se présente dans l'une des grandes salles de Cumorg. Personne, parmi la foule des suivants du Foust amassée autour du château, ne l'a vue ou entendue. Aucun des dangers de la citadelle ne l'a inquiété.
C'est une grande femme, jeune et mince, avec des yeux noirs et des cheveux bruns très courts. Son nez et ses pommettes bronzées sont saupoudrés de taches de rousseurs. Elle porte un pourpoint et une jupe longue de velours renforcé bleu sur violet. Les lourdes portes de la salle s'ouvrent pour la laisser passer et se referment derrière elle. Le Foust est assis dans un grand fauteuil capitonné de velours noir devant l'antre d'une cheminée cyclopéenne. Il lit un livre de philosophie moderne de l'ombre Terre qu'il trouve peu satisfaisant. Il pose le livre sur la table.
    « - Mes hommages… cousin, commence-t-elle avec malice. Quel exploit ! En moins de 30 ans, vous avez soufflé une ombre a un seigneur du Chaos. Je reconnais là notre sang.

Foust reste impavide.
    « - Je viens à vous parce que vous pouvez m'être utile. Je vais vous payer grassement mais il faudra m'être fidèle… du moins autant que peut l'être une personne de la famille. Je peux vous inviter à manger quelque chose ?

Elle ferme les yeux tout en conservant son sourire. Elle les ouvre sur une table de banquet médiéval débordante de nourriture avec de confortables fauteuils à chaque extrémité. Sans aucune réaction, Foust regarde la jeune femme s'asseoir.
    « - Vous n'êtes pas facile à surprendre. C'est un atout pour une personne de votre qualité. Cela éloigne le ridicule et renforce l'image d'invulnérabilité qui est celle des grands, dit la jeune femme sur le ton de la conversation.

Foust ne répond pas.
    « - Ma présence fait naître des questions, n'est-ce pas ? Je vais répondre à certaines d'entre elle. Michel... c'est bien votre prénom, le vrai ?

Foust ne répond pas.
    « - Michel, vous êtes de sang royal. Il n'en existe pas de plus royal dans tout votre empire. Le sang d'Obéron coule dans vos veine. Michel, vous êtes prince d'Ambre.

La jeune femme attend l'effet de sa déclaration sibylline. Foust écoute. Elle récite :
    « - De substance, il n'y a qu'Ambre, la cité réelle, édifiée sur la Terre réelle et qui contient tout. Ambre par son existence même, a fait naître les reflets dans toutes les directions. L'Ombre s'étend entre Ambre et le chaos, et toute chose peut arriver entre ces limites ». Votre empire n'est qu'une ombre d'Ambre, Michel. Il n'y a que vous et moi qui sommes réels ici. Si l'on est prince ou princesse de sang, on peut modifier les ombres jusqu'à atteindre l'ombre désirée voir Ambre elle-même. Mais vous apprendrez cela en temps voulu. Donnez moi la main, je vais vous montrer.

Elle lui tend la main. Michel se lève et prend sa main.
    « - Regardez la cheminée, dit-elle.

Ils font un pas à la manière de danseurs de menuet ; le feu disparaît. Un autre pas, le couple se retrouve dans l'obscurité. Un pas, l'obscurité se change en pénombre, la pénombre en sous-bois, le sous-bois en clairière.
    « - Nous sommes dans une ombre voisine, un monde à coté du votre dans mon esprit, explique-t-elle.

Elle s'assoit dans l'herbe. Il fait nuit. L'air est meilleur qu'à Cumorg. Michel reste debout.
    « - Vous avez vous aussi ce pouvoir à l'état latent. Mais pour l'exprimer, il vous faudra passer une épreuve. Pour cela il vous faudra aller en Ambre et traverser la Marelle.

Elle le regarde droit dans les yeux. Elle effleure son esprit. Elle sent à quel point il est fort malgré son âge.
    « - Je vais vous expliquer...

Michel écoute sa visiteuse lui parler d'Ambre et de la Marelle originelle. Elle lui dresse un tableau de la cour d'Ambre et de son histoire. Elle décrit sommairement la guerre de succession que se livrent les princes d'Ambre, lui parle des menaces que celle-ci a fait courir au royaume. Elle insiste plus particulièrement sur l'étrange pouvoir dont le sang d'Ambre est dépositaire.
    « - Michel, Ambre est la seule réalité. Elle est en de mauvaises mains. Le roi est faible et mal conseillé. Ces ennemis sont forts, invisibles et trop près du trône.

La jeune femme est toujours assise dans la clairière. Michel est debout et lui tourne le dos.
    « - Je vais vous aider à regagner votre rang, Michel d'Ambre.

    « - En échange de quoi...

    « - ...vous m'aidez à donner une leçon au roi pour qu'il reconsidère ses appuis politiques.

Michel considère la question un long moment.
    « - Je vous écoute, conclut-il.

    «- Je vais vous donner un moyen d'accéder à la salle de La Marelle dans les caves du château d'Ambre.

Elle sort d'un repli de sa jupe une lame de tarot.
    « - Ceci est un Atout. Il représente la salle de la Marelle et peut vous y mener. Je vous apprendrai à vous en servir. Sur place, il vous faudra faire vite. Vous emprunterez le chemin dont l'entrée est située sur le pourtour extérieur du cercle. Je dois vous prévenir, c'est dangereux et terriblement éprouvant. La Marelle peut tuer. Suivez le chemin. Ne vous en écartez pas ; ne reculez jamais. Quand vous serez au milieu vous vous concentrerez sur votre salle du trône pour y revenir. Vous serez transformé à jamais.

    « - Après quoi...

    « - Vous conduirez à travers Ombre les guerriers-ouvriers de Cumorg pour assiéger Ambre.

Michel tend la main vers la lame. La jeune femme la ramène à elle.
    « - Cet Atout, c'est un pacte !

Elle lui tend la lame. Michel prend l'objet. Elle lui explique le fonctionnement des atouts. Michel comprend vite et cela semble plaire
à la jeune femme.
En quelques pas, elle les ramène dans la salle du trône et disparaît comme elle est venue.
Michel tient l'Atout dans la main gauche et pose sa main droite sur l'image. Le contact est froid. Le corps s'engourdit, la vision se trouble et Michel se retrouve dans la cave du château entre la lourde porte et les lignes d'énergie de la Marelle...

Avec les conseils de Dara, Michel commence son initiation des chemins d'Ombre. Il apprend vite mais sans précipitation. Il écoute patiemment tout ce que peut lui dire Dara. Cette dernière est parfois surprise de la facilité avec laquelle son élève admet des concepts parfois très abstraits. Il pose des questions et accepte les réponses qu'on lui donne aussi laconiques soient elles.
Michel est patient, constant et perfectionniste. Il étudie véritablement le don. Il l'observe, l'expérimente et le travaille. Il se l'approprie jusqu'à l'ajouter à sa nature.


Dernière édition par le Dim 25 Fév - 18:24, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Sam 24 Fév - 4:50

Situation actuelle :
Pendant des millénaires, Michel a sillonné l'ombre Terre. Le voyage est dans son tempérament. Son nouveau don lui ouvre des routes infinies qu'il prend plaisir à emprunter et cette satisfaction ajoute encore à sa capacité d'assimilation de ses nouvelles capacités.
Michel pénètre profondément dans les cours du Chaos et se fait une idée des valeurs de l'opposé d'Ambre. Il commence à disséminer ses servants et manœuvre des troupes à travers Ombre.

Attributs et Pouvoirs :
    Psyché : classé (11 points)
    Force : classé (11 points)
    Endurance : classé (51 points)
    Combat : classé (26 points)

    Marelle : de base (50 points)


Artefacts/ Créature et Ombre personnelle :
Cumorg :
Environnement :
Cumorg est une mosaïque de milieux hostiles, exubérants et anarchiques où la prédation et la sélection naturelle font la loi.
Forêts profondes, montagnes assassines, déserts infinis, marais labyrinthiques, océans furieux... sont autant d'épreuves pour tester la combativité, les capacités d'adaptation et la résistance des êtres vivants. Faire démonstration d'une faiblesse signifie entraine l'élimination.
Société :
Les êtres humains de Cumorg ne sont pas métamorphes. Ce sont pourtant
des survivants efficaces capables de s'adapter à tous les milieux et à toutes les menaces. Individuellement, ils se comportent comme des prédateurs opportunistes extrêmement agressifs. En groupe, ils ont appris à obéir aveuglément à une hiérarchie basée sur la force. Ce sont alors des machines ignorant leur instinct de conservation, travaillant pour le bien de leur société. Ils sont intelligents, parlent une langue qui leur est propre, ont une technologie allant jusqu'au contrôle de la vapeur et une médecine naturelle de type chinoise. Ils ne connaissent pas l'écriture. Les explosifs n'existent pas sur Cumorg.
La société humaine affronte continuellement de nouvelles hordes de créatures vomies sporadiquement par la surface et les profondeurs. Elle est toujours en guerre et ses membres sont des soldats nés. Son taux de fécondité est très élevé et la société s'est répandue partout. Son domaine souterrain s'étend même sous les océans.
Horloge :
« 1 an pour 1 jour en Ambre ».

Les cumorgiens :
Description :
Selon leur âge et leur sexe, on distingue 4 types d'individus :
    - Les galipotes sont les hommes qui ont atteint l'âge adulte.
    Individuellement se sont des prédateurs chassant à l'affût. En groupe, ce sont des guerriers qui se battent à mains nues dans des accès de fureur frénétique. Ils ne connaissent pas la peur. Ils attrapent leurs adversaires, leur brisent les os et les laissent mourants sur le champ de bataille. Avec un galipote expérimenté à leur tête, leur tactique de combat peut être très évoluée, copiant les modes d'attaques grégaires des prédateurs de Cumorg. Après avoir écarté le danger, ils dévorent leurs adversaires jusqu'aux os. Les galipotes sont vêtus de braies noires, de tuniques grises et de lourd manteau brun. Ils vont pieds nus. Ils portent tous un poignard dont ils savent faire mille choses différentes mais qu'ils n'utilisent que rarement pour tuer. Les galipotes, au contact des forges géantes et des chaudières cyclopéennes de leurs souterrains, sont devenus, de manière atavique, de grands savants du feu, un élément qu'ils maîtrisent efficacement sous toutes ses formes (chaleur, lumière, fumée...). Il en va, pour eux, comme d'un animal domestique. Ils l'utilisent comme outil ou pour contrôler leurs ennemis, créer des diversions, détruire ou créer des obstacles...

    - Les trêves sont les pendants féminins des galipotes. Elles sont
    capables d'attaques psychiques redoutables. Le contact se crée d'un
    regard. Elles utilisent ce don, individuellement, pour chasser ou, en
    groupe, pour soutenir les galipotes au combat. Elles portent de
    larges chemises & de longues jupes rouges. Elle se drapent dans
    d'amples manteaux noirs. Leur cheveux sont souvent très longs. Elles
    sont nu-pieds. Elles participent au festin qui accompagne chaque
    victoire. Elles portent aussi des poignards dont elles n'hésitent pas
    à se servir si elles sont physiquement engagées.

    - Les dracs & les fades sont les enfants de la société,
    respectivement mâles et femelles. Ils assurent toutes les tâches
    ouvrières jusqu'à leur puberté. Ces tâches sont réparties selon des
    tranches d'âge et selon le sexe. Ils assurent une production de masse
    dans leur domaine souterrain qui s'étend sur toute l'ombre. Ils
    produisent vêtements, nourritures, outils et poignards pour les
    armées de galipotes et de trêves. Ils sont mineurs, cultivateurs ou
    ouvriers. Ils font pousser des forêts de champignons mais n'élèvent
    aucun animal domestique ; la chasse assure l'alimentation carnée. Ils
    entretiennent de hauts-fournaux, de gigantesques usines à vapeur et
    un chemin de fer. Lorsqu'ils atteignent la maturité sexuelle et les
    accès de violence qui la caractérisent, ils rejoignent les galipotes
    ou les trêves : l'effet de groupe seul permet alors de les intégrer
    dans la société. Les dracs portent de larges pagnes sous d'amples
    manteaux noirs. Les fades portent de longues robes droites blanches
    immaculées : elle possèdent un don de charme qu'elles utilisent pour se
    défendre.
    Certains grands esprits ne passent jamais à l'état de galipotes ou de
    trêves. Ils sont conservés pour assurer l'ingénierie et la mémoire
    collective de la société. C'est rare et souvent associé à des
    malformations et à un phénomène de sublimation.
    Les naissances ne donnent pas nécessairement le jour à des dracs ou à
    des trêves.

Les rebuts forment un 5ème groupe d'individus :
    - Les mounis sont des monstres. Ils sont parqués par les dracs dans
    les plus profonds souterrains, loin du chemin de fer. Les plus
    faibles et les moins agressifs disparaissent sous les coups de leurs
    frères. Il est impossible de donner une description commune des
    mounis tant sont diverses les mutations dont ils sont les victimes.
    Les mounis ont cependant un point commun : ils défendent
    instinctivement les fades de toute agression.


Nombre de points utilisés : 1 point

TOTAL = 150 points


Dernière édition par le Dim 25 Fév - 18:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Sam 24 Fév - 13:15

Utilise la fonction "editer" pour regrouper les trois messages en un, ce serait plus pratique Very Happy

Quelques fautes :
"ses collègues l'invite"
"comme elle est venu"
"Les lourdes portes de la salle s'ouvre... se referme"
"leur tactique de combat peut être très évolué"
"Ils portent tous un poignard dont ils savent faire mille choses différentes mais qu'il n'utilise"
"de longues robes droites blanches immaculé"

(c'est pas dans l'ordre et il risque d'en manquer ; j'avais finit ce message et je l'avais envoyé et on m'a demandé de m'identifier... Du coups j'avais perdu tout le contenu =/ donc voilà ^^)

Préviens moi si tu publies un bouquin, j'achète Very Happy
Au début j'avais peur de la longueur du texte et finalement j'ai pris beaucoup de plaisir à tout lire... Bravo, bravo, c'est génial Surprised
Si je peux me permettre, il y a une seule chose qui me gêne, et les autres confirmeront peut être : c'est la ponctuation... Tu n'utilise que des points et ça rend le texte monotone, même si ça donne un style parfois. Sans ça ce serait parfait ^^
Et puis je te trouve un peu généreux envers ton propre perso, mais bon Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Lydwin
Admin
avatar

Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 14/11/2006

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Sam 24 Fév - 14:22

Bonjour et Bienvenue

Citation :
Utilise la fonction "editer" pour regrouper les trois messages en un, ce serait plus pratique.

En effet ce serait plus pratique et sinon cela s'appel des doubles posts et c'est interdit par le forum. Mais tes messages sont peut-être trop long pour être posté sur un seul. Rolling Eyes

Je te félicite aussi pour ton histoire ! J'ai été déçue lorsque la fin est arrivée. Very Happy

Elle est conforme aux exigences, elle sera donc validée lorsque l'orthographe aura été vérifié.

Tu doit me donner le code caché dans le règlement sous la forme: code=...

N'oublie pas de poster ton avatar dans le forum: création d'avatar afin que notre graphiste t'en fasse un atout.

Bon jeu

(Merci pour le coup de main Kryther)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambre.winnerforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Sam 24 Fév - 15:09

Kryther a écrit:
Utilise la fonction "editer" pour regrouper les trois messages en un, ce serait plus pratique Very Happy

Effectivement, c'est trop long pour tout mettre dans un seul post. J'ai fait au mieux.

Kryther a écrit:
Préviens moi si tu publies un bouquin, j'achète Very Happy
Au début j'avais peur de la longueur du texte et finalement j'ai pris beaucoup de plaisir à tout lire... Bravo, bravo, c'est génial Surprised
Merci c'est gentil.
Kryther a écrit:
Si je peux me permettre, il y a une seule chose qui me gêne, et les autres confirmeront peut être : c'est la ponctuation... Tu n'utilise que des points et ça rend le texte monotone, même si ça donne un style parfois. Sans ça ce serait parfait ^^
Oui c'est effectivement un style, le style journalistique ! C'est rapide, actif et beaucoup de personnes trouve ça agréable à lire. Mais c'est une question de goût, on aime ou on n'aime pas.
Kryther a écrit:
Et puis je te trouve un peu généreux envers ton propre perso, mais bon Laughing
C'est un prince d'Ambre. J'ai essayé de reprendre un peu le style de l'auteur qui accumule sur quelques lignes des dizaines d'exploits.
Revenir en haut Aller en bas
Lydwin
Admin
avatar

Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 14/11/2006

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Sam 24 Fév - 15:18

Heu avec tout ça tu ne m'as pas donné le code caché dans le règlement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambre.winnerforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Sam 24 Fév - 15:34

Code=Ok

Pour les fautes dans le texte, je vois ça ce soir.
C'est fait !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Dim 25 Fév - 4:14

En fait, il reste pas mal de choses, surtout des fautes d'accord :

"une trentaine d’années"
'Traits quelconques"
"lui a donné de grandes victoires." ('y en a plusieurs... enfin j'espère pour lui Wink)
"Lui et La Croix Noire, ont eut une grande influence "
"tout les recoins"
"Le Foust, utilisant leur rage, les poussent les uns contre les autres"
"tout ce qui passent"
"ne l'a vue ou entendue. Aucun des dangers de la citadelle ne l'a inquiétée."
"et se referment derrière elle."
"une jupe longue de velours renforcé bleus sur violet."
"débordante de nourritures"
"dans vos veines."
"de la Marelle originelle."
"la seule réalité."
"d'un replis"
"leur brisent les os et les laissent mourants"
"et de lourds manteaux bruns."
"Elle se drapent dans d'amples manteaux noire-s."
"ils défendent instinctivement les fades de toutes agressions." (ou de toutes les agressions)

Des conjugaisons :

Foust a participer
Il a eut
il n'en a pas finit
Je vous apprendrez-ai
Il l'observe, l'expérimente et le travaille

Et puis d'autres petites choses :
Un espace manquant : "océans furieux...sont"
"à a fortiori" (c'est une locution italienne, pas d'accent)
"récurrent"
"m-Massif C-central" (ouais c'est le contraire... M majuscule et c minuscule)
"Ses recherches ont été ve-aines." (veine : celle qui transporte le sang des organes aux poumons ; vaines : en vain)
"Le Foust arrive après 2 mois de guerre d'usure, d'embuscades et d'infiltrations à travers les défenses placées par le seigneur Changuil." (je crois qu'il manque quelque chose...)
"qu'il a du livrer"
"Donnez-moi la main, (...)"
"un monde à coté du votre"
"Ils assurent toutes les taches ouvrières jusqu'à leur puberté. Ses taches..." => tâches. Tache = la salissure...


Concernant l'histoire en elle-même je me pose quelques questions :
"Les explosifs n'existent pas." Mais : "Les galipotes sont enfin de grands pyrotechniciens, utilisant ce don pour créer des diversions."
=> Pour moi, la pyrotechnie, ça nécessite l'usage d'explosifs...

"La seule véritable amie de Michel est une jeune collègue, Catherine MARTIN."
=> Je ne comprends en fait pas ce que cette phrase vient faire à cet endroit, surtout qu'elle est de nouveau présentée dans le paragraphe qui suit, la demoiselle Martin...

"Changuil lance son dernier souffle."
=> Je suis surprise du verbe utilisé. Lancer, ça me semble bien "violent" pour un dernier souffle. Je me serais plus attendue à "lâcher", "pousser"...

Et puis "la jeune femme" utilise vous et tu indifféremment, c'est voulu ?

Pour le reste, moi je dis chapeau, parce que le background est recherché, même si c'est un peu un grobill le Michel (je sais bien qu'un prince d'Ambre, ça peut qu'avoir des capacités assez élevées mais voilà quoi ^^U)... Je salue les efforts sur l'ombre et la peuplade Cumorgienne...
Et puis le style journalistique comme tu dis, est suffisamment maîtrisé pour donner plaisir à lire (malgré les coquilles Laughing), ça donne une dynamique au texte à mon sens (contrairement à moi qui ai tendance à faire des "fleuves tranquilles" au niveau stylistique...).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Dim 25 Fév - 16:43

Désolé pour cette orthographe pour le moins anarchique. Je ne m'imaginais pas que c'était à ce point là.
Je m'explique : je joue à Ambre depuis la sortie du jeu de rôle sur table.
Michel est un de mes premiers personnages, un de ceux avec lequel j'ai eu le plus de plaisir.
Je n'ai fait que vous recracher négligemment, je m'en aperçois maintenant, le début de son journal, écrit il y a des années maintenant. J'étais moins doué en orthographe que maintenant, moins attentif surtout aux règles d'accords !
Merci pour le boulot de relecture que j'aurai du faire moi-même.

Isalyn a écrit:
Concernant l'histoire en elle-même je me pose quelques questions :
"Les explosifs n'existent pas." Mais : "Les galipotes sont enfin de grands pyrotechniciens, utilisant ce don pour créer des diversions."
=> Pour moi, la pyrotechnie, ça nécessite l'usage d'explosifs...
J'ai pris le mot pyrotechnie au sens littéral : technique du feu.
C'est vrai que de nos jours, la pyrotechnie c'est surtout les explosifs mais je pense qu'on peut en parler aussi lorsqu'il s'agit de manipuler des feux grégeois, des feux de forêts, d'incendier, d'utiliser la fumée... C'est dans ce sens que je l'entends. J'imagine de grandes forges et des chaudières immenses sous la terre qui alimente l'industrie cumorgienne : le feu est partout.

Isalyn a écrit:
"La seule véritable amie de Michel est une jeune collègue, Catherine MARTIN."
=> Je ne comprends en fait pas ce que cette phrase vient faire à cet endroit, surtout qu'elle est de nouveau présentée dans le paragraphe qui suit, la demoiselle Martin...
J'aurai peut-être du aller à la ligne. Mais le paragraphe parle de la vie d'ermite de Michel. Je trouvais intéressant de finir sur l'idée qu'il avait dans cette solitude, une amie !
J'ai essayé autre chose. Tu me diras.

Isalyn a écrit:
"Changuil lance son dernier souffle."
=> Je suis surprise du verbe utilisé. Lancer, ça me semble bien "violent" pour un dernier souffle. Je me serais plus attendue à "lâcher", "pousser"...
C'était un effet de style. La violence est voulue. Mais ce n'est peut être pas très réussi. En y relisant, je suis assez de ton avis. J'essaie avec le mot crache.

Isalyn a écrit:
Et puis "la jeune femme" utilise vous et tu indifféremment, c'est voulu ?
Non c'est une erreur. J'ai rectifié.

Isalyn a écrit:
Pour le reste, moi je dis chapeau, parce que le background est recherché, même si c'est un peu un grobill le Michel (je sais bien qu'un prince d'Ambre, ça peut qu'avoir des capacités assez élevées mais voilà quoi ^^U)...
Merci.
Il faut se rappeler que tout ce que je décris se passe en Ombre, face à des créatures de rang chaosien, voir ambrien au pire. Ce serait Grosbill si c'est le pire de ce que rencontrera notre jeune prince d'Ambre. Mais j'espère bien le frotter à des gens de sa stature et au-dessus, de même qu'à des problèmes que sa puissance, physique et psychique, ne suffira pas à résoudre.
Cette succesion d'exploits est dans la plus pure règle de l'introduction romanesque qui présente les forces du personnage et un peu, je pense, dans le style de Zelazny qui aime bien les personnages homériques.


Dernière édition par le Dim 25 Fév - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Dim 25 Fév - 17:18

Je te rassure sur l'orthographe, même s'il manquait des accords, j'en ai vu des bien pires...

J'avoue que je me demandais un peu si Michel n'avait pas été créé bien avant le forum, s'il n'avait pas déjà eu son existence passée sur table ou sur un autre forum. Mes doutes sont donc confirmés ^^

Concernant la pyrotechnie, c'est vrai que l'étymologie la désigne comme science du feu, mais la définition du Larousse est clairement liée aux explosifs et uniquement :
  • Pyrotechnie :
    1.Science et technique des explosifs et de leur mise en oeuvre, ainsi que des compositions pyrotechniques.
    2.Etablissement où l'on fabrique de telles compositions.
  • Pyrotechnique : Qui concerne les explosifs, la pyrotechnie.
    Compositions pyrotechniques : mélanges, autres que les explosifs proprement dits, servant à produire des feux d'artifice.

Peut-être qu'il faudrait expliciter dans la fiche ce qu'est cette science des feux ?

[edit pour pas flooder plus...]Ca me semble tout à fait correct comme explication[/edit]

Pour mes autres remarques, c'est purement subjectif en fait ^^U

Michel a écrit:
Cette description de succesion d'exploits est dans la plus pure règle de l'introduction romanesque qui présente les forces du personnage et un peu dans le style de Zelazny qui aime bien les personnages homériques.
Ca c'est tout à fait vrai, encore une fois, ce n'était que mon avis, et tout le monde ne le partage pas forcément. Et puis j'espère bien pour toi que tu vas te retrouver face à des êtres qui te donneront du fil à retordre, sinon ça ne serait pas drôle Razz D'ailleurs, à tout bien y réfléchir, le fait que Dara ne soit pas le moins du monde inquiétée par les protections qu'il a mises en place le laisse présager...


Dernière édition par le Dim 25 Fév - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Dim 25 Fév - 17:37

Michel a écrit:
Les galipotes, au contact des forges géantes et des chaudières cyclopéennes de leurs souterrains, sont devenus, de manière atavique, de grands savants du feu, un élément qu'ils maîtrisent efficacement sous toutes ses formes (chaleur, lumière, fumée...). Il en va, pour eux, comme d'un animal domestique. Ils l'utilisent comme outil ou pour contrôler leurs ennemis, créer des diversions, détruire ou créer des obstacles...
Revenir en haut Aller en bas
Lydwin
Admin
avatar

Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 14/11/2006

Feuille de personnage
Royaume: Chaos
Nombre de points:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   Lun 26 Fév - 18:24

Fiche Validée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambre.winnerforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel d'Ambre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel d'Ambre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» The Real Michel Martelly
» FEMEN BOUCH NOU MICHEL MARTELLY VIENT DE REFAIRE MONTANA A SA FACON !
» Michel Martelly n'est rien qu'un autre agent au service des usurpateurs.
» Voeux de Michel J. Martelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les princes d'Ambre (Forum RPG) :: Archives :: Divers :: Personnages-
Sauter vers: